Acheter une voiture américaine, parcours du combattant?

Tout ce qu'il faut savoir avant d'acquérir un véhicule américain. Achat, importation, homologation font partie d'un long processus, alors suivez le guide!
9

Rouler cheveux au vent dans un superbe cabriolet, avoir une véritable cavalerie sous le capot, sentir les vibrations d'un monstrueux V8 à chaque coup d'accélérateur... pour certains conduire une belle américaine est l'aboutissement d'un rêve d'enfant. Que l'on soit passionné de Muscle Cars, collectionneur ou bien admiratif d'un modèle des années 1970, posséder l'une de ses magnifiques machines est synonyme d'un travail de long haleine. Même si, au bout du compte, le fait d'être au volant d'une bête procure un bonheur, tous n'oublient en aucun cas le véritable parcours du combattant pour y parvenir.

Rechercher la perle rare

A la recherche d'un Muscle Car fait maison? Une petite recherche sur Internet et le tour est joué, mais gare aux annonces trop alléchantes (une Ford Mustang V8 Fastback de 1969 à 8 000 euros…), des sites comme Ebay peuvent attirer les bonnes affaires ou les arnaques, soyez vigilant si la description du véhicule est trop approximative (sans données techniques, par exemple).

De plus, l'achat par le web ne vous donne pas accès à la voiture réelle, des annonces avec 1 ou 2 photos sont à éviter. Préférez des annonces détaillées (historique du véhicule, kilométrage, modifications ultérieures...) et fournies en photos (pas seulement l'habitacle ou la carrosserie, le moteur ou bien le châssis permettent de voir l'usure ou des débuts de corrosion).

Importation

Vous avez enfin trouvé la voiture de vos rêves, il s'agit maintenant de la ramener en France. Plusieurs choses sont à prendre en compte.

Votre véhicule date de plus de 30 ans, vous êtes exonéré de la TVA et devez faire passer la carte grise en voiture de collection. En ce qui concerne les frais de douanes, ils sont de 5.5% pour les véhicules de collection contre 22% pour les pick-up et vans. Si la voiture est un modèle récent, vous devrait payer la TVA ainsi que 10% de frais de douanes et de transport à rajouter au prix d'achat.

En ce qui concerne le transport, optez pour un container sur un bateau. Là aussi, les prix varient selon les compagnies, comptez bien 1 600 euros.

Homologation

Sans doute l'étape la plus difficile, transformant l'acheminement d'une américaine en traversée du désert.

La réception à titre isolée (RTI) est indispensable pour importer un véhicule étranger sur le sol français. Cela comporte le montage d'un dossier destinée à la DRIRE. Ce dernier contient de nombreuses données techniques sur la voiture.

Cela devient encore plus compliqué car il faut y joindre la copie de tests effectués à l'UTAC: tests sonores, de pollution et de freinage en particulier. Les contrôles sont très strictes, surtout que les exigences européennes ne sont pas tendres avec les véhicules américains (dû souvent à une mauvaise réputation: trop gros, trop polluants...).

Enfin, la francisation, c'est-à-dire la mise aux normes du Code de la route: cela implique le changement des phares à l'arrière (séparation des clignotants des feux stop), des ceintures de sécurité...

Un processus (trop) complexe pour un particulier

Pour ceux qui se sentent des guerriers dans l'âme et qui souhaitent ramener seul des Etats-Unis un véhicule acheté chez un particulier, il faudra prévoir une bonne tisane.. pour se calmer après avoir traversé le labyrinthe administratif.

Un dossier incomplet, un test négatif ont de lourdes conséquences. Un surcoût pour la mise en conformité, une contre-visite et des délais qui s'allongent, tout cela peuvent débouter l'achat d'une belle américaine.

Contacter un spécialiste

Toutes ces démarches posent de réels problèmes, passer par un importateur vous soulagera de bien des soucis. Vous désirez acquérir l'un des derniers Muscle cars (Dodge Challenger SRT-8, par exemple) ou une ancienne américaine (Chevrolet Bel Air de 1957), des spécialistes comme American Car City ou Madness US se chargent de toute la procédure, cependant prévoyez un achat bien supérieur aux prix US. Qui a dit que la sécurité n'avait pas de prix?

En conclusion, recherchez dans la presse spécialisée et sur le Net le modèle qui vous fait chavirer. Contacter ensuite un importateur, choisissez ce dernier en fonction de la date de votre voiture et des frais divers demandés (conditions de transport, homologation, taxes...).

Quoi qu'il arrive, le prix d'achat n'est pas le montant total qui vous sera demandé, soyez donc vigilant... et patient.

Sur le même sujet