Trabant/Coccinelle: deux voitures, deux peuples, deux histoires

Signe d'une Allemagne en reconstruction, la Trabant et la Coccinelle résument bien le fossé entre le niveau de vie des Allemands en RDA et RFA.
30

A la fin de la Seconde Guerre mondiale l'Allemagne, battue, fût partagée en plusieurs zones sous contrôle des Forces alliées. Durant toute la Guerre froide seules deux régions sont restées, la RFA (République Fédérale d'Allemagne) à l'Ouest et la RDA (République Démocratique Allemande) à l'Est.

Si la RFA, notamment grâce au Plan Marshall proposé par les États-Unis, renoue avec la croissance et prospère, ce n'est pas le cas à l'Est où la population reste pauvre, dirigée d'une main de fer par les autorités. Les deux "pays" ont produit leur propre voiture, un "match" historique.

La Coccinelle de Volkswagen, outil de propagande

En 1933, Ferdinand Porsche sous la demande de Hitler, conçoit une voiture destinée à être produite à grande échelle pour un prix d'achat très faible. 1938 voit l'apparition au grand public du prototype KdF (la force par la joie en allemand) et sa production débute un an plus tard. Hitler voit en cette voiture un outil de propagande pour sa politique.

Cahier des charges contraignant oblige, la Coccinelle reçoit un petit 1 131 cm3 développant 25 ch, au fil des années la puissance finira par atteindre 50 chevaux à 1 584 cm3 en 1972.

D'abord signe de propagande, on garde surtout de la Coccinelle l'image de la voiture "Hippie" des années 60. De nos jours elle reste l'une des voitures les plus mythiques et les plus connues à travers le monde. Face à des impératifs économiques, Ferdinand Porsche s'inspire des techniques de production de masses américaines.

Un énorme succès

Aux États-Unis, la Coccinelle fait fureur. Les crises politiques et les chocs pétroliers privilégient ce type de voitures; compactes, sobres et à durée de vie très longue. Son succès est tel qu'elle apparaîtra dans plusieurs productions au cinéma (sous le nom de Choupette ).

La "Trabi", prête à concurrencer la Coccinelle

Face à la prospérité des compatriotes de l'Ouest et au succès de la Coccinelle, les dirigeants de la RDA décidèrent de produire leur propre voiture. Un défi de taille qui induisait de nombreux obstacles. D'une part la guerre a consommé la majeure partie des matières premières, les usines pour la plupart détruites par des bombardements doivent être réparées et remises en marche, la main-d'oeuvre qualifiée se fait rare.

D'autre part les instances dirigeantes, à dominante soviétique, n'avaient aucunement l'intention de faire appel à l'exportation. Il fallut donc réaliser une voiture à 4 places très sobre en consommation, pas cher à fabriquer et à entretenir.

En 1947, la P50 est sortie des lignes de production. Une traction avant propulsée par un moteur bicylindre à deux temps de 500 cm3 en aluminium, et refroidi à l'air, d'une puissance de 18 ch. La même année la P50 prend le nom de "Trabant" signifiant "Satellite" en russe.

Sauf que ce satellite là n'a rien à voir avec la haute technologie, tout ce qui est "optionnel" est proscrit. Les différents organes occupant normalement une voiture ne sont pas présents (pas de pompe à huile, pas de pompe à eau.. ni de pompe à essence!). L'entretien est donc plus facile, en général une clé à molette répondait à la majorité des problèmes.

Si la puissance est minime, la consommation et la pollution sont au contraire élevées, un paradoxe pour une voiture conçue pour être sobre. La carrosserie n'est pas en métal à cause de la pénurie d'acier, mais en un composite de coton et de résine phénolique baptisé Duroplast .

Au cours des années qui suivirent, la Trabant subit peu de modifications, la motorisation passe à 600 cm3 pour le modèle P601. Cette dernière est déclinée en version Break et limousine.

La Trabant fut stoppée en 1991, la chute du mur de Berlin en 1989 et l'effondrement du bloc soviétique y sont pour beaucoup.

Signes de propagande, symboles d'une époque, la Coccinelle et la Trabant ont marqué l'Histoire non pas par leurs performances ni leur design... mais par leur qualité à nouer des liens entre les peuples. Aujourd'hui encore des collectionneurs recherchent ces voitures à la forte identité.

Le site Trabi Team Kievit regroupe de vrais passionnés de la Trabant, à voir absolument!

Pour les mordus de la Coccinelle de Volkswagen, le Lémania Coccinelle Club est fait pour vous.

CONT12

Sur le même sujet