Anna Calvi : le cygne noir

Un seul album et déjà la consécration pour Anna Calvi. Révélation pop/rock de l'année, on la compare volontiers à Jeff Buckley, PJ Harvey, Patti Smith...
8

Anna Calvi, avec son premier album éponyme, fait déjà l'unanimité. Dans le milieu artistique, on ne manque pas de superlatifs à son égard, en la bombardant déjà digne héritière des Jeff Buckley, Patti Smith, PJ Harvey, Siouxsie... Mais qui est cette chanteuse à la double personnalité, à qui l'on promet un avenir radieux ? Portrait.

Une enfance tournée vers la musique

Issue d'une famille de thérapeutes, la chanteuse anglaise apprend le violon à quatre ans et la guitare classique sur celle de son père, d'origine italienne, à neuf ans. A l'adolescence, elle se tourne vers la guitare électrique et subit des influences beaucoup plus rock. De 17 à 20 ans, elle suit un cursus dans une école de musique, d'où elle sortira diplômée. Tirant profit d'une double formation, classique et contemporaine, elle mêle des références très hétéroclites dans sa musique.

Des influences très diverses

Dans ses influences musicales, on retrouve des compositeurs classiques comme Ravel et Debussy, (de ce dernier, elle apprécie la façon dont il parvient à recréer le bruit de la mer, " et la faire sentir comme si on était dedans"), la guitare de Jimmy Hendrix et Django Reinhardt, le jazz teintée de blues de Nina Simone, le rock de The Velvet Underground , Nick Cave, David Bowie...

En outre, très alerte et curieuse en matière d'art, Anna Calvi s'imprègne de l'atmosphère de différents réalisateurs comme Wong Kar-Wai et David Lynch, dont la bande-son des films fait partie intégrante de l'histoire. La chanteuse est également inspirée par la peinture : Chagall et Peter Doig ; et plus surprenant, par le monde de la mode, qui parvient selon elle à retranscrire les idées véhiculées par la musique, comme les robes des danseuses de flamenco qui traduisent parfaitement la passion...

Révélation scénique

Avant même la parution d'un premier album, c'est l'épreuve de la scène qui a révélé Anna Calvi. Si la frêle anglaise de 28 ans (en 2011) est une jeune femme timide dans la vie, en live, il lui suffit de chanter une seule chanson pour mettre tout le monde d'accord. Métamorphosée tel un cygne noir face au public, les cheveux plaqués et le regard froid, elle impose le silence pour entraîner ses auditeurs dans un tourbillon flamenco-gothico-rock décapant, d'une intensité rare.

Elle débute en 2006 comme guitariste et chanteuse du trio Cheap Hotel puis s'arrête en 2008 pour se présenter sous son propre nom. C'est à partir de fin 2009 qu'elle commence à faire parler d'elle. Remarquée par le DJ de la station XFM, John Kennedy, lors d'un concert londonien, sa notoriété montera crescendo : elle assure les premières parties de nombreux groupes et chanteurs dont The Golden Silver , The Invisible , Johnny Flinn , The Laurel Collective et Grinderman . Protégée du légendaire Brian Eno, qui déclare ne pas avoir ressenti une telle émotion depuis Patti Smith, elle signe avec le prestigieux label Domino.

Un premier album remarquable

Après un premier single en octobre 2010 où elle reprend Jezebel d'Edith piaf, son premier album sur lequel elle a travaillé plus de deux ans, en se coupant du monde, sort le 17 janvier 2011. Et déjà, les médias parlent de chef-d'oeuvre : Les Inrocks parlent de révélation, T he BBC Sound of 2011 la classe parmi les quinze artistes à suivre cette année, le magazine anglais NME accorde 9/10 à l'album, de même que le site Allmusic , qui lui accorde un excellent 4/5.

Entourée de ses musiciens Mally Harpaz (harmonium, percussions) et Daniel Maiden-Wood (batterie), Anna Calvi, à contre-courant des modes, livre 10 titres qui frappent par leur "inquiétante étrangeté", dans un climat sombre et tendu, qui lorgne parfois vers l'érotisme. La belle londonienne, tour à tour douce et violente, porte en elle un univers unique, aussi visuel que sonore : la bande-originale fantasmée d'un film de Tarantino...

L'album d'Anna Calvi peut être écouté gratuitement ici : http://www.deezer.com/fr/#music/anna-calvi/anna-calvi-898399

Sources : Allmusic / Music Story / Libération Next / Les Inrocks / 20 Minutes / Wikipédia

Sur le même sujet