George Clooney : les marches d'un succès

Mercredi prochain sort, le nouveau film de George Clooney : Les Marches du pouvoir. Pour cette 4e réalisation, il a fait appel à Ryan Gosling.

« Les marches du pouvoir » décrypte justement et simplement l’univers politique avec son lot de corruption, de pouvoir, de malversation… Pourtant, son réalisateur a soulevé l’envie de ne pas revendiquer de message politique.

On y découvre Stephen Meyers ( Ryan Gosling ), un jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris (George Clooney), qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Stephen est jeune et donc idéaliste et a décidé de faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère comme étant le meilleur candidat. Mais très vite il va devoir faire face aux manipulations et aux coups bas de ces adversaires. Au fur et à mesure de la campagne, Stephen va devoir faire évoluer ses stratégies avant de devenir un autre. « Comment on perd son âme », comme l’explique le co-scénariste, Grant Heslov.

Adapté de la pièce de théâtre, « Farragut North » (2004) de Beau Willimon, le choix du monde politique a été dictée par celle-ci, mais selon les membres du film, celui ci aurait pu se dérouler n’importe où.

Mais la politique est un sujet qui intéresse autant ceux qui se passionnent déjà pour un film qu’ils n’ont pas vu, que pour ceux qui y ont participé. Des messages y sont cachés, ce n’est pas un film neutre. Personne n’est évincé par le film, et tous les dirigeants même ceux soutenus sont épinglés.

George Clooney :

Acteur, scénariste, réalisateur et personnalité engagée : George Clooney est aujourd’hui parmi les personnalités les plus appréciés.

Pourtant tout a commencé simplement dans une série qui connaît très vite un vif succès : « Urgences ». Il y incarne le beau Docteur Doug Ross qui fait palpiter d’émoi les téléspectatrices. Il restera cinq ans dans la série avant de se tourner pleinement vers le cinéma.

Acteur reconnu, il interprète aussi bien les rôles de criminel comme dans « une nuit en enfer » que l’homme sentimental « un beau jour ». Il a reçu en 2001 puis en 2006, un Golden Globes. Le premier en tant que meilleur acteur dans une comédie ("O’Brother") et le second en tant que meilleur acteur dans un second rôle (Syriana). Il a aussi été primé à la Mostra de Venise pour son film "Good Night and Good Luck", sa deuxième réalisation.

Depuis 2001, c’est un acteur très engagé, il utilise sa célébrité pour récolter des fonds pour les victimes des attentas, puis du Tsunami puis de Katrina. Il passe son temps à se rendre dans le monde entier pour rendre compte de la situation dans certains pays.

Sources : allocine, premire. imdb.

Sur le même sujet