Constantinople, capitale de l'empire romain

Byzance fut choisie comme nouvelle capitale par l'empereur Constantin le Grand et fut rebaptisée Constantinople en 324 ap. J.-C.
31

En 324, Constantin remporta une victoire décisive à Chrysopolis, en Bythinie, contre son rival Licinius, son coempereur et beau-frère, qui fut exécuté au terme de cet affrontement. Constantin devint alors seul empereur pour la première fois depuis le début de son règne, en 306/307.

A cette occasion et pour commémorer cette année majeure de son règne, il décida de renommer Byzance, lui donnant son propre nom, et d’y faire réaliser un ambitieux programme urbanistique, afin de la préparer à devenir le nouveau siège du pouvoir impérial.

Agrandissement et décoration de Constantinople

Il délimita un nouveau périmètre pour la nouvelle cité, plus vaste que celui qui datait du règne de Septime Sévère. Il étendit le territoire vers l’ouest sur près de trois kilomètres, incluant ainsi une surface quatre fois plus grande que la ville sévérienne.

Pour décorer la «Nouvelle Rome», les plus belles statues de l’empire furent enlevées à leur ville d’origine (au moins vingt-trois lieux différents, dont Rome et plusieurs cités grecques) et envoyées à Constantinople. Cela a permis un gain de temps et d’argent considérable. Par exemple, la colonne serpentine, encore visible aujourd’hui sur la place de l’hippodrome , faisait partie d’un trépied provenant du sanctuaire d’Apollon de Delphes. D’autres sculptures étaient des portraits de poètes et philosophes, ou encore des statues relatives à la mythologie.

330 : l’empire romain a une nouvelle capitale

L’inauguration de Constantinople en tant que nouvelle capitale de l’empire et siège du pouvoir impérial eut lieu en 330. Pour fêter ce nouveau statut de la cité du Bosphore, des cérémonies furent organisées selon le rite païen classique. La ville fut mise sous la protection de la déesse Tyché.

Une procession eut- lieu vers le forum de Constantin et la statue de l’empereur fut érigée au sommet de la colonne de porphyre qui se dressait sur ce forum. Cette colonne est encore visible aujourd’hui à proximité de l’entrée du grand bazar (Çemberlita?), mais la statue ne coiffe plus son sommet. Une cérémonie se déroula ensuite dans le cirque/hippodrome.

Elle a gardé ce statut de capitale impériale de l’empire romain d’Orient, aussi appelé empire byzantin, jusqu’à la chute de la ville face aux armées ottomanes du sultan Mehmet II en 1453.

Les aménagements de l’époque constantinienne

Constantin développa le plan de sa nouvelle ville autour de voies à colonnades, qui en dessinaient la structure. L’endroit d’où partaient les voies à colonnades fut marqué par un arc à quatre arches (tétrapylône). Celui-ci se trouvait dans la zone des édifices construits par Septime Sévère.

Le palais impérial fut construit à côté de l’hippodrome, dont les travaux, commencés sous le règne de Septime Sévère, furent achevés. Un passage entre le palais et la loge impériale de l’hippodrome, permettait à l’empereur et à l’impératrice de venir assister aux courses sans sortir du palais.

Le palais se composait de jardins et pavillons construits en terrasses sur le flanc sud de la péninsule sur laquelle se trouve la ville. Plusieurs mosaïques, qui en couvraient les sols, ont été retrouvées et sont visibles dans un petit musée in situ .

Les thermes de Zeuxippos, et le gymnase qui en faisait partie, avaient été commencés à l’époque sévérienne et furent aussi terminés au cours des travaux constantiniens.

Au nord de la cité, se trouvait le Strategeion. C’était un espace rectangulaire et non couvert, destiné aux exercices militaires.

Le forum de Constantin

Le forum de Constantin était circulaire, entouré de portiques à colonnades et orné, au centre, par la colonne de porphyre qui servait à soutenir sa statue. A l’est et à l’ouest de la place, des arches monumentales marquaient les entrées de la place. Au centre de la colonnade du nord, se trouvait un lieu de réunion pour le Sénat de Constantinople (créé par Constantin) et au milieu de la colonnade sud, un nympheum (fontaine monumentale) avait été édifié.

Ce forum a été installé à la limite entre l’ancienne ville, le territoire historique de Byzance, et la nouvelle ville, qu’il était occupé à bâtir à l’ouest.

Mausolée impérial

Il se fit aussi construire à mausolée à Constantinople, qui devait avoir une forme circulaire ou octogonale. Celui-ci se trouvait à l’intérieur des murs de la nouvelle ville, ce qui est assez inhabituel dans les cités romaines bien que l’empereur Auguste avait également installé son mausolée à l’intérieur des murs de Rome.

Bibliographie

BASSETT (S.), The urban image of late antique Constantinople , Cambridge, 2004.

LANÇON (B.), Constantin (306-337) , Paris, 1998 ( Que sais-je ? ).

NORWICH (J. J.), Histoire de Byzance , trad., Paris, 1999 ( Tempus ).

Sur le même sujet