Les clash de Mélenchon

C'est dit. Jean-Luc Mélenchon est officiellement candidat à la présidentielle de 2012. Retour sur ses meilleurs coups de sang.
14

Sur son site , l'annonce est sobre : "Je propose ma candidature pour l'élection présidentielle de 2012, au Front de Gauche et à tou-te-s celles et ceux, en métropole et outre-mer, qui se reconnaissent dans cet engagement pour la Révolution citoyenne." Il s'est aussi exprimé à ce sujet sur BFMTV/RMC.

Cet habitué des clash, dont le dernier remonte au 19 janvier dernier contre le caricaturiste Plantu , n'en est pas à son coup (de gueule) d'essai.

12 mars 2009 - Karim Zéribi (1) - RMC

Les deux protagonistes ne partagent pas le même avis sur la place de la France dans l'Otan, et c'est parti. Mélenchon finit l'émission les yeux exorbités d'indignation. Vidéo

5 avril 2009 - Pierre Lellouche (2) - Ripostes de Serge Moati

A son crédit, Jean-Luc Mélenchon reste calme et répond à Pierre Lellouche qui paraît assez nerveux. Jusqu'au moment où les esprits s'échauffent, et le leader du Front de Gauche traite Pierre Lellouche d"'agent de la CIA", "insulte" qui fait sauter ce dernier au plafond et à laquelle il rétorque: "Vous êtes un pauvre type". Et d'enfoncer le clou: "On serait au XIXème siècle, je vous flinguerais et ce serait mérité". Après cette saillie, Lellouche ne décolère pas et personne n'arrive à le calmer. Mélenchon reste serein. Vidéo

5 juin 2009 - Arlette Chabot (3) - A vous de juger

Une émission au cours de laquelle Mélenchon aurait dit à Arlette Chabot "d'aller au diable", mais la vidéo de cette empoignade n'est plus disponible sur le net. Censure?

19 mars 2010

Un jeune étudiant de Science-Po tente d'interviewer Jean-Luc Mélenchon. Le sujet dérape. Mélenchon commence à s'énerver contre la ”salle corporation voyeuriste” (traduire: "les journalistes"). Décidément de très mauvaise humeur, le leader du Front de Gauche finit par lancer “Vos sujets de merde, vous allez les faire avec des gens qui répondent à la merde”, puis le doigt pointé vers l'étudiant: “Tu fermes ta petite bouche”, avant de clore l'entretien, excédé et furibond, devant l'apprenti journaliste médusé. Vidéo

8 octobre 2010 - David Pujadas (4) - Extrait du film de Pierre Carles, Fin de concession

Dans ce documentaire, Jean-Luc Mélenchon regarde David Pujadas interviewer le délégué CGT de l'usine Continental. Pujadas essaye d'obtenir des regrets du syndicaliste après le saccage de la sous-préfecture de Compiègne, sans succès, démarche qui exaspère Jean-Luc Mélenchon. La réaction ne se fait pas attendre: "Salaud... Larbin! Arrête, ça me dégoûte..." Vidéo

21 novembre 2010 - Meeting au Mans

Réponse musclée de Jean-Luc Mélenchon à qui une journaliste demandait pourquoi la salle n'était pas pleine. Vidéo

29 décembre 2010 - Claude Sérillon (5) - Vivement Dimanche de Michel Drucker

Jean-Luc Mélenchon, en grande forme, commence à titiller Claude Sérillon en le traitant de corporatiste. Ce dernier prend sur lui et essaye d'apaiser le débat. Peine perdue. Mélenchon, venu défendre son livre Qu'ils s'en aillent tous , en profite pour égratigner au passage Laurence Ferrari (6) (qu'il avait traité de "perruche" sur son blog deux mois plus tôt), auteure d'une réflexion qui manifestement lui est restée en travers du gosier ("Il n'a ni idées ni programme").

La discussion se calme. Ils échangent même quelques sourires, et puis arrive la phrase qu'il ne fallait pas dire: "Dans votre livre, vous ne parlez pas des droits de l'Homme en Chine" (12e minute). Mélenchon le prend très mal, et se défend en répliquant que Sérillon a mal lu. Puis il s'échauffe et se lance dans une grande diatribe anti-américaine. Drucker intervient et change de sujet. Vidéo

6 janvier 2011 - Nicolas Demorand (7) - Europe 1

Nicolas Demorand rappelle à Jean-Luc Mélenchon qu'il n'a jamais été un élu du peuple. La pression commence à monter, ce dernier répondant le doigt pointé (sa marque de fabrique) vers le journaliste qu'il a été élu deux fois conseiller général et député européen.

Réponse de Demorand: "Baissez le doigt". Ça s'envenime. "Remballez vos grands airs", lui lance Mélenchon. Personne ne cède et l'émission devient une foire d'empoigne, à tel point que l'on se demande s'ils ne vont pas en venir aux mains. Dernier round: Demorand demande à son invité s’il ira “devant le peuple en 2012.” Réponse: “Je l’espère, ne serait-ce que pour vous clouer le bec”. Vidéo

Georges Marchais n'avait pas encore de successeur. Peut-être l'avons-nous trouvé ? Avec sa capacité à monter au créneau, Jean-Luc Mélenchon est sans nul doute un "bon client" des télés et radios. Son entrée dans la course présidentielle nous donnera certainement l'occasion de visionner ses interventions tout au long de l'année.

(1) ex-footballeur, ex-conseiller du ministre Jean-Pierre Chevènement, syndicaliste et militant associatif

(2) secrétaire d'Etat chargé du Commerce Extérieur depuis le 14 novembre 2010

(3) journaliste française, directrice de la rédaction de France 2 de 2004 à août 2010

(4) journaliste français, présentateur du Journal de 20 h de France 2 depuis 2001

(5) journaliste français, présentateur du Journal de 20 h de France 2 de 1998 à 2001

(6) journaliste française, présentatrice du Journal de 20 h de TF1 depuis le 25 août 2008

(7) journaliste français, intervient sur Europe 1 de 18 h à 20 h depuis la rentrée 2010

Sur le même sujet