Le b.a.-ba du volley-ball

Le volley-ball est un des sports les plus obscurs aux yeux des novices : essayons d'y voir plus clair!

Le volley-ball est très peu diffusé sur nos chaînes de télévision. Comparé à d'autres pays d'Europe, comme l'Italie ou la République Tchèque, ce sport est presque invisible. Il est vrai que l'équipe de France masculine brille peu au niveau international et que le volley-ball féminin ne semble avoir d'importance que lorsque ces demoiselles jouent dénudées... Une autre raison à ce manque de popularité : des règles nombreuses et compliquées. Alors, tentons de reprendre les bases.

Les bases

Le volley se joue sur un terrain de 18 mètres sur neuf séparé en deux par un filet dont la hauteur dépend de la catégorie dans laquelle on le pratique. Le but est de faire tomber la balle dans le terrain adverse après trois touches de balle, au plus. Un même joueur ne peut toucher la balle deux fois de suite. Chaque équipe est composée de six joueurs et d'un libéro qui peut entrer et sortir autant de fois qu'il le désire sur le terrain, mais seulement entre les points. Ce joueur ne peut entrer que sur la ligne arrière et n'a le droit ni de servir ni de toucher la balle en passe dans les trois mètres les plus proches du filet. Même si l'ensemble des joueurs tournent d'un cran dans le sens des aiguilles d'une montre à chaque changement de service, chacun d'entre eux a une spécificité Le pilier du jeu est le passeur. C'est lui qui doit récupérer la balle lors de la seconde touche, après la réception du service ou la défense d'attaque, et la monter au filet à un attaquant.

Mais encore

L'attaquant peut se poster soit au centre, juste à côté du passeur, soit derrière lui (en position 2) ou encore à l'extrême gauche du terrain (en 4). Une fois la balle passée de l'autre côté, l'équipe se met en position de défense : les attaquants (et parfois le passeur) sont au contre, pour tenter d'empêcher les attaquants adverses de marquer trop facilement. Les joueurs arrières sont d'abord légèrement avancés puis reculent lorsque la balle est partie des mains du passeur adverse et qu'ils sont sûrs qu'elle va se diriger vers un attaquant (sauf si elle est accélérée sur l'attaquant central).

Le serveur (en position 1) choisit sa technique de service : par en-dessous (pour les débutants), par au-dessus (dit "service tennis") ou smashé (en sautant). Depuis janvier 2000, la balle a le droit de toucher le filet au service. Le but de ce sport est bien évidemment que l'échange dure le moins longtemps possible et que les points défilent en sa faveur. Il faut donc avoir un esprit incisif, savoir prendre des décisions rapidement et être capable d'un esprit d'équipe à toute épreuve. Car la solidarité est bel et bien la règle la plus importante du volley-ball.

Un sport qui gagne à être connu

Si l'on se penche sur l'histoire du volley-ball, il est facile de constater tous les changements que cette discipline a connus en plus de 100 ans. Les sportifs ont des qualités athlétiques de plus en plus impressionnantes et les volleyeurs ne dérogent pas à cette évolution globale. Les points défilent, les joueurs changent tout le temps de place sur le terrain et la balle va si vite qu'on a du mal à la suivre des yeux. Pourtant, la dynamique du jeu met en avant un formidable esprit d'équipe et beaucoup de courage pour garder le tempo. Si ce sport vous ennuie à regarder à la télé (quand il est retransmis), vous pouvez aussi vous y essayer personnellement. Vous y gagnerez certainement beaucoup auprès des 99 000 autres licenciés!

Lire le petit historique du volley-ball sur Suite101.

Sur le même sujet