Bien choisir et entretenir sa couette de lit

Naturelle, en duvet, soie, bambou, ou synthétique, la couette est l'accessoire incontournable de la literie moderne. Guide d'achat et conseils d'entretien.
38

Venue des pays froids, la couette de lit a révolutionné le monde de la literie. Confortable et chaude, en fibres naturelles ou synthétiques, elle procure une sensation de bien-être et de protection indispensable à la qualité du sommeil. Grâce à elle, faire son lit le matin n'est plus une corvée!

Comment choisir parmi les différents modèles de couettes, et surtout comment l'entretenir pour garantir sa longévité?

Couette naturelle ou synthétique?

De la couette naturelle à la couette synthétique, de nombreux modèles s’adaptent à toutes les configurations: leurs vertus thermiques et leur confort sont quasiment identiques.

Les adeptes du naturel opteront pour les duvets d’oie ou de canard – aux plumes épaisses et au gonflant incomparable –, pour les couettes en soie – obtenues à partir de cocons issus de vers à soie –, pour les couettes en bambou – qui absorbent l’humidité et sont anti-bactériennes – ou pour les couettes en flocons de laine – fabriquées à partir de pure laine vierge.

Tous ces modèles garantissent une grande capacité de régulation de la température et de l’humidité, durent longtemps (une dizaine d’années) mais ne conviennent pas toujours aux personnes allergiques, à l’exception des couettes en flocons de laine.

Le grammage, ou poids du garnissage de la couette, est compris entre 175 et 500g/m2.

L’enveloppe devra comporter un fil serré et être de préférence en pur coton peigné, pour éviter que le duvet ne s’échappe de la couette et pour garantir étanchéité et circulation de l’air.

Les couettes synthétiques actuelles, en fibres ordinaires, creuses, siliconées ou micro-fibres, n’ont plus rien à voir avec les modèles d’il y a quelques années: elles offrent un gonflant quasi similaire à celui du duvet tout en restant légères, et s’utilisent hiver comme été. A l’heure du choix, vérifiez le grammage: plus il est élevé, plus chaude sera la couette.

Nettoyer sa couette de lit: lave-linge ou pressing?

Comme le reste de la literie, la couette doit être soigneusement entretenue, ce qui sera une garantie de longévité.

Si une couette naturelle dure plus longtemps, elle se nettoie à sec sauf exception (bien vérifier les étiquettes). Son atout: elle nécessite moins d’entretien, et un passage ou deux par an au pressing suffit.

La couette synthétique passe sans problème au lave-linge. Attention: il convient de bien en vérifier la capacité. Une couette sèche pèse environ 5 à 6 kg, mais son poids peut être facilement multiplié par 3 et même plus, une fois mouillée. Préférez les laveries automatiques disposant de machines à grande capacité, et si possible, faites-la sécher à plat et à l’air libre pour une couette naturelle, éventuellement au sèche-linge mais en 2 fois pour une couette synthétique.

L’entretien de la couette au quotidien: éviter les acariens

La couette de lit doit être aérée quotidiennement, surtout lorsqu’elle est naturelle, pour évacuer l’humidité et répartir correctement le duvet. Autre ennemi à combattre: l’acarien, parasite microscopique et fortement allergène, qui squatte avec délice les milieux chauds du foyer, à commencer par la literie, et se nourrit de la desquamation naturelle de l’homme.

Pour limiter leur prolifération à défaut de les éliminer totalement, lavez régulièrement votre couette à 60°, à la maison ou au pressing, aérez-la tous les jours, et faites de même avec tous les éléments de la literie: drap, housse de couette, oreillers et surmatelas.

Des produits anti-acariens existent, en bombes aérosols, pour traiter ces surfaces. Les huiles essentielles à base de pin, de lavande, d’eucalyptus ou de citron, plus naturelles, produisent aussi de très bons résultats.

Sur le même sujet