Election de Miss France 2012 : la guerre des Miss continue!

Qui succèdera en 2012 à Laury Thilleman, Miss Bretagne et Miss France 2011? Réponse le 3 décembre sur TF1. Le 4, c'est Miss Prestige National qui sera élue

Jean-Pierre Foucault animera pour la 17e année consécutive le concours Miss France 2012, dont la finale, retransmise sur TF1, est prévue à Brest le 3 décembre. Le lendemain, 4 décembre, ce sera au tour des Miss de Geneviève de Fontenay de s’affronter pour la place d’honneur du concours Miss Prestige National à Divonne-les-Bains.

Mais la « dame au chapeau » ne sera pas présente cette année, par décision de justice dans le cadre de la bataille juridique qui l’oppose à Endemol, organisateur du concours Miss France . Sa finale a même été interdite, sous astreinte de 100 000 €! Innovation dans l'histoire du concours : Miss Prestige National sera diffusé en direct sur la plateforme Dailymotion. Il est déjà possible de voter en se rendant sur le site Ma Miss 2012.

Quoiqu’il en soit, les 2 événements concurrents pour l’élection de la plus belle fille de France, continuent de passionner les aficionados. Tous les billets ont été vendus à Brest pour assister à la soirée des Miss, et bien des fans sont repartis sans le précieux sésame.

Evènement fortement médiatisé, l’élection de Miss France est aussi pour la ville qui l’accueille un véritable booster de sa fréquentation touristique. Dunkerque et Caen, qui ont accueilli des éditions précédentes s’en félicitent encore : l’élection de Miss France contribue aussi à la notoriété des villes, et donne envie de découvrir les régions de France. Une véritable manne pour le tourisme !

33 candidates pour un titre d’ambassadrice de l’élégance française

Concours qualificatif pour le titre de Miss Monde et de Miss Univers, le concours Miss France , souvent copié, jamais égalé, consiste à faire voter à parité, par un jury et par les téléspectateurs, pour une « Miss régionale » déjà élue dans sa région et dans les départements d’outre-mer.

Les conditions d’accès au concours sont strictes : les jeunes candidates doivent être de nationalité française, être âgées entre 18 et 24 ans, mesurer 1,70m minimum, ne pas avoir d’enfant et avoir un casier judiciaire vierge. Miss France reçoit, à l’issue de son élection, de nombreux cadeaux, et un rôle de représentativité à l’agenda bien rempli jusqu’à son remplacement l’année suivante.

Les jeunes femmes défilent en robe du soir, en costume régional et en maillot de bains, et sont interviewées. Les critères d’élection ont évolué au fil du temps, et les Miss d’aujourd’hui ne se contentent plus d’être belles : elles ont aussi une tête bien pleine, pour preuve leurs parcours en études supérieures et leurs activités et ambitions professionnelles, souvent bien éloignées du manequinat.

Au terme de plusieurs sélections au cours de la soirée, restent en lice 5 candidates. Les téléspectateurs votants désignent la Miss France de l’année, et ses 4 dauphines.

Elles seront 33 à concourir ce samedi pour le titre, après un séjour au Mexique où elles se sont préparées à la soirée : défilés de mode, visites culturelles et plages de détente ont rythmé leurs journées, une présence dûment relayée par la presse locale.

Des Miss aux destinées insolites

Depuis 1920, date de la première élection de la «plus belle femme de France», quelques-unes ont connu une destinée hors normes, car au-delà de leur notoriété soudaine et de leur représentativité de l’élégance française à travers le monde, c’est tout leur avenir qui, par le fait du hasard, s’en est parfois trouvé bouleversé.

Ainsi la première «plus belle femme de France», la toute jeune Agnès Souret, devait décéder d’une crise d’appendicite peu de temps après son sacre.

Yvette Labrousse, Miss France 1930 et fille de couturière, devint la « Begum », par son mariage avec l’Aga Khan III. En 1953, année glorieuse pour les Miss françaises, Christiane Martel fut élue Miss Univers et Denise Perrier Miss Monde .

En 1977, la couronne revient à la 2e dauphine : Miss Nouvelle-Calédonie, élue Miss France , renonce à son titre, comme sa 1ere dauphine, Miss Réunion.

Nathalie Marquay, Miss France 1987, épouse le journaliste Jean-Pierre Pernault 10 ans plus tard.

Elodie Gossuin, Miss Picardie et Miss Europe 2001, est élue conseillère régionale en 2004, puis devient animatrice radio et télévision. Elle a été directrice générale de la Société Miss France, puis remplacée par Sylvie Tellier, Miss France 2002.

Elections mouvementées et destitutions

On ne compte pas les innombrables destitutions pour manquement à la charte déontologique que doivent respecter à la lettre les Miss : photos dénudées voire pornographiques, presse à scandale, enfant caché… nombreuses sont celles qui ont fait les frais d’un passé tenu secret ou d’un attrait imprudent pour la une d’un magazine de charme.

Dans l’histoire des votes aussi, quelques bémols : compteurs défaillants, désaccords entre téléspectateurs et jury, rumeurs, scandales, rivalités des candidates au titre, accusations de tricherie… une guerre des coulisses qui fait écho à celle des organisateurs : en témoigne la «Guerre des Miss» qui secoue depuis quelque temps cet univers glamour… et impitoyable.

Endémol et Geneviève de Fontenay

La «Guerre des Miss» a un lourd passif qui remonte aux années 50 et à l’explosion du trio Guy Levy/Geneviève de Fontenay, et Louis Poirot de Fontenay.

Le 1er a créé, avec Louis et une secrétaire administrative, une certaine… Geneviève Mullman - Miss Elegance 1950 - l’association Comité Miss France en 1954, alors qu’existe déjà un autre comité fondé en 1951. La 2e deviendra la compagne de Louis Poirot de Fontenay, associé de Guy Levy à la création du Comité Miss France. Le 3e est donc le compagnon et le père des enfants de Geneviève de Fontenay.

Dans les années 80, 2 partis s’opposent : l’association Comité Miss France, Miss Europe et Miss Univers de Guy Levy, et le Comité Miss France de Geneviève de Fontenay, qui a déposé la marque à titre personnel en 1986 auprès de l’INPI, et en possède une licence d’exploitation. Guy Levy conteste ce dépôt, la marque ayant déjà été utilisée avant 1986.

La société Endémol a racheté en 2005 les droits de Miss France et s’oppose à Geneviève de Fontenay depuis 2010, pour avoir invité une Miss déchue de son titre à participer à La Ferme Célébrités en Afrique . La dame au chapeau a donc fait sécession, pour créer son propre concours, Miss Nationale , sans pouvoir toutefois utiliser le titre Miss France, propriété d’Endémol.

Les 2 concours fonctionnent de façon identique : des comités régionaux gèrent l’organisation des élections des Miss régionales qui participeront à l’élection nationale. Toutefois la marque Miss Nationale avait déjà été déposée fin 2009! Un véritable imbroglio juridique qui s’inscrit dans le temps et dont la presse people fait régulièrement ses choux gras. L’emblématique Geneviève de Fontenay au franc-parler légendaire, n’en pâtit pas pour autant, tant est associée son image à l’élection de Miss France . Elle a d’ailleurs, depuis 2004, sa statue au musée Grévin!

Le Jury 2012 du concours Miss France

Président à vie du jury du concours, Alain Delon sera assisté cette année de Francis Huster, Linda Hardy, Lorie, Sofia Essaïdi, Pascal Obispo et Louis Brogniart. Ils voteront donc à parité avec les téléspectateurs jusqu’à l’étape finale, le choix de Miss France parmi 5 dernières candidates, dans le cadre d’une soirée placée sous le thème des «grandes héroïnes», de Scarlett O’Hara à Lara Croft.

Francis Huster promet une soirée riche en imprévus. Objectif : titiller, déstabiliser les Miss, tester leur réactivité, leur maîtrise et leur sang-froid. Une épreuve que les jeunes filles en lice préparent avec beaucoup de sérieux, depuis leur retour du Mexique. Verdict : Samedi 3 décembre, sur TF1

Sources : Wikipedia, Gala, Adobuzz.com, Première.fr, les Mistinguetts.fr, le Point.fr

Sur le même sujet