Evénements du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc

N. Sarkozy a lancé le programme du 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc le 6 janvier à Domrémy. Orléans, Reims et Compiègne sont mobilisées
8

On célèbre en 2012 le 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne, la "Pucelle d'Orléans", née à Domrémy dans les Vosges, et qui contribua à la réunification du royaume de France au service du roi Charles VII. La jeune Lorraine, brûlée à vive à Rouen en 1431 à l’âge de 19 ans, demeure l’incarnation du sacrifice suprême, une véritable icône doublée d’une héroïne nationale. A l’occasion de ce 600ème anniversaire, sa région natale lui rendra hommage toute l’année, à travers de nombreuses manifestations.

Le royaume de France à l’époque de Jeanne d’Arc : une monarchie contestée

Jeanne d’Arc naît sur les rives de la Meuse, en 1412, dans une famille de paysans aisés. C’est la plus jeune fille de Jacques d’Arc, un laboureur, et d’Isabelle de Vouthon. On ne connaît pas véritablement la date exacte de sa naissance : la légende prétend qu’elle serait née le jour de l’ Epiphanie. Elle vit à Domrémy la vie d’une enfant de son âge, sans instruction particulière, jusqu’à l’âge de 13 ans : se sentant « appelée par Dieu », elle décide de lui consacrer sa vie.

La période est critique pour le royaume de France : en pleine guerre de Cent Ans contre les Anglais, et guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, le Dauphin Charles VII n’est pas couronné.

Fils d’un roi dont on conteste la santé mentale, « Charles VI le Fol », il est otage de la régence de sa mère Isabeau, des querelles du Conseil, et du roi Henri V d’Angleterre, qui a profité du désordre politique en France pour envahir le pays.

Henri V s’est marié à Catherine, fille de Charles VI pour légitimer la succession de sa descendance au royaume de France. Le dauphin Charles n’a pu être sacré, et à la mort de son père, Henri VI d’Angleterre qui vient de succéder au sien, revendique la couronne de France. (Source : Histoire de la France - P. Miquel)

Jeanne et ses « voix », ou la reconquête du royaume au prix du martyre

Jeanne d’Arc quitte Domrémy en 1428, à l’âge de 17 ans. Depuis plusieurs années, des « voix » se manifestent à elle, qui lui ordonnent de venir en aide au Dauphin Charles et de lever une armée pour reconquérir le royaume de France. Elle passe d'abord par Vaucouleurs où elle obtient du Sire de Baudricourt une escorte pour se rendre à Chinon, où elle obtiendra du Dauphin soutien et forces armées. Puis c'est l'assaut d'Orléans qu'elle reprend aux Anglais, et le sacre de Charles VII à Reims, le 17 juillet 1429.

Capturée à Compiègne l’année suivante, elle est livrée aux Anglais par les Bourguignons, et fait l’objet d’un procès religieux qui l’accable : accusée de sorcellerie, le peuple lui est hostile car les Anglais ont mené une propagande contre elle, colportée par les moines et les abbés.

Des juges Français et les plus grands noms de la théologie universitaire la condamnent unanimement : elle est brûlée vive à Rouen, le 30 mai 1431, à l’âge de 19 ans.

Mais son martyre ne sera pas vain : l’esprit national s’est réveillé grâce à elle, Armagnacs et Bourguignons se réconcilient avec le traité d’Arras en 1435, et Charles VII rétablit l’ordre dans son royaume et reconstitue une solide armée entre 1444 et 1449. La guerre de Cent Ans prendra fin en 1453.

Les sites et manifestations de l’année Jeanne d’Arc

De nombreuses manifestations sont organisées par la région natale de Jeanne d’Arc, la Lorraine , et particulièrement dans les Vosges où se visite sa maison natale, dans le village de Domrémy-la-Pucelle , au pied du coteau du Bois-Chenu. La maison est classée monument historique depuis 1840 et a été embellie au fil des années : on y visite la chambre natale, la chambre de Jeanne, le cellier et la chambre des frères.

Le Conseil Général des Vosges, propriétaire des sites de Domrémy-la-Pucelle, propose de mai à décembre un programme spécial "Domrémy, là où tout a commencé".

Un musée, centre d’interprétation, le « Centre Johannique », présente à Domrémy une rétrospective scénographique et audiovisuelle de sa vie, et met en lumière la France du 15è siècle en pleine guerre civile, et l’action historique de la jeune bergère pour la reconquête du royaume.

La « Chambre des rois » met en scène la guerre de Cent Ans, et le film « Visages de Jehanne » propose une réflexion poétique et artistique sur son enfance, son épopée et son procès.

Dans la basilique Sainte-Jeanne d’Arc, construite en 1881 sur le coteau du Bois-Chenu, les peintures de Lionel Royer reconstituent la vie de la jeune fille, comme les mosaïques et les vitraux, réalisés par les ateliers de Chartres. L’église paroissiale Saint-Remi, récemment restaurée, présente des mobiliers anciens, notamment des fonts baptismaux du 15ème siècle, et une statue de Sainte-Marguerite. Dans la chapelle, des fonts des pierres tombales, aux effigies des membres de la famille d’Arc.

A Orléans aussi , on rendra hommage à Jeanne : en raison des élections présidentielles, les habituels hommages civils, religieux et militaires sont déplacés aux 12 et 13 mai. Fête médiévale, concerts, marchés médiévaux, sons et lumières sont inscrits au programme, toute l’année.

Le 26 février, l a ville de Vaucouleurs, que Jeanne d’Arc traversa le 22 février 1429 déguisée en homme et escortée de 6 hommes, organise une grande fête médiévale : reconstitution en costumes du départ de Jeanne et de son escorte, accordée par le Sire de Baudricourt, capitaine du roi en charge de la cité, pour rejoindre Charles VII à Chinon. A la Porte de France et dans la crypte, auront lieu une projection audiovisuelle et une reconstitution en 3D.

D’autres villes sont également mobilisées dans le cadre des traditionnelles « fêtes johanniques » : Reims, Compiègne, Orléans, Vaucouleurs… célèbreront de concert le 600ème anniversaire de la naissance d’une petite paysanne, à l’origine d’un « sentiment national » qui devait redonner à la France sa dignité et sa puissance : une véritable héroïne, symbole de courage, d’abnégation, et de modernité. On trouve une partie du programme de l'année Jeanne d'Arc sur le site dédié.

Sur le même sujet