La route des abolitions de l'esclavage et des droits de l'Homme

Toussaint Louverture, Grégoire et Schoelcher firent de l'abolition de l'esclavage le combat d'une vie. Un parcours leur est consacré dans l'Est de la France

Depuis 2002, un réseau de sites s’est mis en place en Alsace, en Lorraine et en Franche-Comté, réunissant la maison de l’Abbé Grégoire, le musée Schoelcher, la Maison de la négritude de Champagney et le château de Joux, à La Cluse-Mijoux.

Baptisé "Route des abolitions de l’esclavage", véritable circuit du devoir de mémoire, ce projet, mené à son terme avec le soutien de l’Unesco, de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et de l’ONU s’inscrit dans le cadre de la loi du 21 mai 2001 adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat, qui positionne la France comme premier pays à "reconnaître la traite négrière et l’esclavage comme crime contre l’humanité".

Plus de 20 millions d’Africains en furent les victimes.

Les 4 sites de la Route des abolitions de l’esclavage

  • Champagney, l'étincelle de la révolte populaire

En souvenir de cette supplique, la Maison de la négritude ouvre ses portes à Champagney en 1971, sous le haut patronage de l'écrivain et président sénégalais Léopold Sedar Senghor.

  • l'Abbé Grégoire, l'enfant d'Emberménil

  • Toussaint-Louverture, déporté au Fort de Joux

  • Le musée Victor Schoelcher, à Fessenheim

L’association de la Route des abolitions de l’esclavage et des droits de l’Homme

Les 4 sites du Grand Est, Champagney, Emberménil, Fessenheim et le château de Joux, sont engagés dans une démarche commune de promotion et d’actions, traduisant l’engagement de la France dans l’esprit de la loi de 2001. Ils ont mis en œuvre de nombreuses manifestations autour des personnages historiques concernés:

  • En 1989 : émission d’un timbre à l’effigie de l’Abbé Grégoire, dont les cendres sont transférées au Panthéon; célébration du "Vœu de Champagney"
  • En 1998: commémoration du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage
  • En 2003: bicentenaire de la mort de Toussaint Louverture, 250e anniversaire de la naissance de l’Abbé Grégoire
  • En 2004: bicentenaire de la naissance de Victor Schoelcher, en l’Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition
  • En 2006: manifestations en mai, à l’occasion de la Journée nationale des souvenirs de la traite et de l’esclavage

Des manifestations propres à l’histoire de chaque site sont organisées, sans oublier les grandes commémorations événementielles et la célébration de la date du 10 mai, journée nationale du souvenir de la traite, de l’esclavage et de son abolition.

Des supports de promotion sont mis en place et des produits touristiques packagés permettent de proposer aux touristes des séjours spécifiques de visites des sites, incluant l’hébergement.

L’association est également engagée dans des actions pédagogiques qui sont au cœur même du projet, incluant des outils à destination des scolaires et la mise en place de voyages et d’échanges. Des jumelages avec des établissements de divers pays sont organisés, à travers l’adhésion au réseau des écoles associées de l’Unesco.

En savoir plus : www.abolitions.org

A découvrir : Gorée, l’île aux esclaves, au large de Dakar

Sur le même sujet