Le D-Day Festival Normandy 2012, du 2 au 9 juin

Le 68e anniversaire du Débarquement en Normandie, le "Jour-J", sera fêté durant une semaine sur le littoral du Calvados, de Sword Beach à Omaha Beach.

Depuis 6 ans, à l’initiative de l’ office de tourisme de Bayeux Intercom, le D-Day Festival Normandie commémore le débarquement des troupes alliées sur les plages normandes, le « Jour-J ».

De Bayeux à Sainte-Mère-Eglise, en passant par Arromanches, Sword Beach, Longues-sur-mer, Omaha Beach, les manifestations rendent hommage aux milliers de morts d’un conflit parmi les plus meurtriers de l’histoire contemporaine. Retour en Normandie , sur les traces du débarquement allié, première étape, au prix d’innombrables pertes humaines, vers la Libération.

L’ordre de mission du 12 février 1944, coup d’envoi de l’opération Overlord

Au Commandant Suprême des Forces Expéditionnaires Alliées : « Vous pénétrerez sur le continent Européen et, conjointement avec les autres Nations Unies, vous entreprendrez des opérations visant le coeur de l'Allemagne et ayant pour but la destruction de ses forces armées. Vous pénétrerez sur le continent au mois de Mai 1944. Après vous être assuré dans la Manche des ports convenables, vous exploiterez ce résultat en vous emparant d'une zone qui facilitera les opérations terrestres et aériennes dirigées contre l'ennemi. ».

Avec cet ordre de mission aux généraux Eisenhower et Montgomery, les prémices de la Bataille de Normandie étaient en marche dès le mois de février 1944 : 90 jours de combat, du 6 juin à la fin août, devaient permettre aux forces alliées au prix d’innombrables pertes humaines, de mettre en déroute l’armée allemande, de libérer Paris le 25 août, et de mettre un terme au conflit le plus meurtrier de l’Histoire . Après de nombreuses opérations de mise en place stratégique, et d’entraînement des troupes armées, navales, aériennes et terrestres, la date de l’opération Overlord est finalement fixée au 6 juin, au lieu du 1er puis du 5, en raison de conditions météorologiques plus favorables.

3 millions de soldats issus des troupes armées américaines, britanniques et canadiennes, des Forces Françaises Libres, des troupes polonaises, tchécoslovaques, belges, néerlandaises et norvégiennes, seront les acteurs de la plus grande opération logistique de débarquement, dont 156 000 hommes le 6 juin 1944.

La Bataille de Normandie

En fin de soirée du 5 juin, les 5 000 navires des troupes anglo-canadiennes et américaines font route vers les côtes normandes et les avions décollent des zones de largage. Objectifs : percer le « Mur de l’Atlantique » : des milliers de km de fortifications armées de la Norvège au Pays Basque et en Méditerranée, assortis de barbelés, de champs de mines, de fossés anti-chars, de nids de mitrailleuses et de lance-flammes ; percer une « tête de pont » pour ouvrir un accès vers le cœur de l’Allemagne.

Les troupes ne se font guère d’illusions sur le bilan probable en pertes humaines, qui sera élevé : le bilan sera de plus de 10 000 morts au soir du 6 juin, bilan toutefois moins important que prévu. Il sera de 200 000 hommes au terme de la bataille.

5 zones ont été déterminées pour le débarquement des forces alliées, entre Saint-Martin de Vareville et Ouistreham. Les Canadiens débarqueront sur Juno Beach, ainsi qu’un contingent britannique. Le gros des troupes britanniques sur Gold Beach et Sword Beach, les Américains sur Omaha Beach et Utah Beach.

Les jours suivants, les têtes de pont se rejoignent à Bayeux. Carentan est reprise, puis Cherbourg fin juin (emplacement stratégique majeur pour pouvoir disposer d’un port). La reconquête du Cotentin progresse pas à pas, Caen est libérée le 10 juillet, au prix d’une destruction quasi totale. Le général Patton libère la Bretagne, jusqu’à la Loire. En août, prise du Mans, de Falaise, libération de l’Aigle… Les troupes alliées libèrent Paris le 25 août.

On considère que la bataille de Normandie s’achève le 12 septembre, avec la libération du Havre. Elle aura fait des milliers de victimes dont 50 000 civils, en raison notamment des bombardements massifs destinés à déloger les troupes allemandes de leurs positions retranchées.

Commémorations et espaces muséologiques : le devoir de mémoire en Normandie

Durement marquée en pertes humaines, en destructions massives de ses villes et de son terroir, la Normandie d’aujourd’hui entretient le devoir de mémoire envers les combattants et innombrables civils qui ont payé de leur vie cet épisode tragique de l’Histoire.

De nombreuses commémorations sont régulièrement organisées, en l’honneur des vétérans ou de leurs descendants qui la visitent, ou viennent se recueillir dans les nombreux cimetières militaires de la région, dont celui de Colleville-sur-mer.

A Caen, le Mémorial pour la Paix remet en perspective le monde d’avant 1945 et le monde d’après 1945, permet de comprendre la vie quotidienne sous l’Occupation, les enjeux politiques de la Seconde Guerre Mondiale, et tout son déroulement, étape, par étape, à l’aide de nombreux documents d’archives et d’objets d’époque.

De nombreux programmes pédagogiques sensibilisent les jeunes générations à cette période noire de l’histoire du monde, dans un objectif de paix et d’amitié entre les peuples. Les visiteurs peuvent également être accompagnés, à partir du Mémorial, vers les plages du Débarquement pour des visites guidées.

68e anniversaire du Débarquement : programme des manifestations

La 6ème édition du D-Day Festival se déroulera du 2 au 9 juin 2012. Voici la programmation des manifestations :

Samedi 2 juin : la Marche Historique sur les pas de la 101e Airborne reconstituera la Prise d’armes du 23 juin 1944. Une centaine de vétérans y participent, à Carentan.

La ville d’Isigny-sur-mer organise un défilé de 80 véhicules militaires, et celle de Sainte-Mère-l’Eglise fera revivre le « Jour le plus long » sur écran géant : le film fête cette année son cinquantenaire.

Dimanche 3 juin : rendez-vous à Sainte-Mère-Eglise pour le traditionnel « Parachutage de la Fière ».

Mardi 5 juin : un exceptionnel feu d’artifice musical embrasera la falaise, sur le site de la Batterie de Longues-sur-mer, vestige du Mur de l’Atlantique et classé Monument Historique.

Mercredi 6 juin : la plage de Sword Beach accueille la Cérémonie nationale du 6 juin 1944. A Arromanches, place à la msique en soirée, avec un concert de Fiona Harisson, dans un répertoire des années 1945-1950.

Jeudi 7 juin : pique-nique festif et bal populaire à Bayeux, première ville libérée de France.

Samedi 9 juin : près de 1500 personnes sont attendues à Omaha Beach pour le pique-nique géant Normandy-Day. Un feu d’artifice sera tiré en soirée sur le front de mer, à Saint-Laurent-sur-mer.

Organiser son séjour en Normandie

Sources :

Wikipedia

www.6juin44.com

www.dday-overlord.com

A découvrir :

Sur les traces des personnages célèbres de Normandie

Les côtes françaises, les appellations de charme du littoral

Sur le même sujet