Recette du vin chaud aux épices

C'est la période des marchés de Noël où les effluves de vin chaud embaument les rues. Pour un goûter festif on l'accompagne de biscuits sablés à la cannelle

La tradition du vin chaud a passé nos frontières. Synonyme de pause agréable à l'occasion d'une promenade sur un marché de Noël ou d'une halte dans un chalet de montagne, il réchauffe, réconforte et son goût épicé est tout simplement délicieux.

La recette est d'un simplicité enfantine. Ca tombe bien, fait maison il est encore meilleur !

Recette pour 1,5 litre de vin chaud

Ingrédients :

  • 1,5 l de vin rouge (le Minervois par exemple est tout indiqué en raison de son arôme fruité mais il existe d'autres vins tout à fait recommandés pour la réalisation du vin chaud)
  • 4 cuillères à soupe de sucre de canne complet?
  • le zeste d'un citron bio
  • le zeste d'une orange bio
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 étoiles d'anis (ou badiane)
  • 1 clous de girofle
  • 1 pointe de couteau de gingembre râpé
  • 1 pincée de noix de muscade en poudre

Faire chauffer à feu doux une dizaine de minutes sans faire bouillir. Ajouter quelques rondelles d'orange et déguster !

La tradition du vin chaud en Suède

Dès le Moyen-Age on consomme du le vin chaud car il est réputé bénéfique pour la santé. Son goût assez peu agréable en raison de l'amertume dégagée lorsque le vin est chauffé, donnera l'idée à certains taverniers de l'agrémenter d'épices.

C'est en Suède que la tradition s'est fortement développée, aux environs de 1600. Alors appelé Glögg (traduit littéralement par «vin chauffé»), le vin chaud deviendra quelques trois siècles plus tard un élément important du Noël suédois. Bien que la Suède ne produise pas de vin (elle en importe la totalité), le vin chaud est présent dans tous les rayons alors qu'arrive l'hiver. Et comme la tradition veut également qu'on le prépare soi-même, chacun met donc un point d'honneur à réaliser cette préparation.

Différentes recettes de vin chaud en Europe

Aujourd'hui il existe autant de recettes de vin chaud que d'endroits en Europe où le déguster. Certains y ajoutent du poivre, de l'anis ou de la vanille. En Italie on y met de l'Amaretto par exemple. D'autres l'agrémentent de pomme en quartiers, d'amandes ou de raisins secs.

On peut également y additionner d’autres alcools tels du rhum, du cognac ou même du lait. On peut remplacer le sucre par du miel ou encore par du sirop de canne. Enfin, certains utilisent du vin blanc pour réaliser leur vin chaud.

En Allemagne on l'appelle Glühwein . En Pologne on déguste du Grzane .

Sur le même sujet