"Petite Emilie" de Keen'V

"Petite Emilie" est le troisième titre extrait de l'album "La vie est belle" sortie courant 2012. Ce titre aborde avec engagement le harcèlement scolaire.
Advertisement

"Petite Emilie" est une chanson de Keen'V issue de son album "La vie est belle". Ce titre traite, avec émotion et sobriété, de la violence scolaire et de ses conséquences. Réelle question de société, de plus en plus médiatisé, ce phénomène pose des questions sur la prévention et la lutte contre cette violence.

  • Qui est Keen'V ?

  • La vie est belle

Pour la préparation de cet album, il a travaillé des singles et des morceaux tout au long de l'année. Comme il le dit : " Je n'ai pas préparé l'album à proprement dit. (...) J'ai fait ce qui me passait par la tête au moment où je l'enregistrais ".

  • Petite Emilie
" Je m’octroie le droit d'inclure des titres plus profonds sur mes disques."

" Petite Emilie a 12 ans maintenant,

Adolescente renfermée au grand dam de maman,

Fini le joli visage souriant,

C'est une p'tite fille maussade qu'elle dev'nue à présent.

Faut dire qu'au collège, tout avait changé,

Trop d'élèves ne faisaient que de se moquer,

Partout, elle se sentait rejetée,

Tantôt frappée et tantôt injuriée. "

Ecrit par Fabrice Vanbert, cette chanson est d'autant plus poignante en raison des flashs info qui ponctuent cette dernière. Keen’V traite donc ici d’un problème de société très grave puisque chaque année des dizaines d’adolescent(e)s se suicident suite aux moqueries et autres injures de leurs camarades de collège ou de lycée. Le suicide à l'adolescence constitue la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 19 ans.

" S'en était trop pour elle

Trop qu'elle ne puisse encore supporter

Alors elle étendit ses ailes

Et pris son envole vers la paix. "

A la question de savoir si cette petite émilie a vraiment existé, Keen'v répond : " Oui, mais elle ne s'appelait pas Emilie. C'est arrivé à la fille d'amis ". On peut penser que le choix du prénom Emilie n'est pas sans raison, il fait référence à la comédie musicale "Emilie Jolie".

  • Le harcèlement scolaire

Avec le développement d'internet, on retrouve une nouvelle forme d'harcèlement : le « cyberharcèlement » caractérisé par l'anonymat de l'harceleur. Elle se réalise à travers le courrier électronique, les forums, par messagerie instantanée (tchats), ou sur les réseaux sociaux en ligne et blogs, mais également par téléphone mobile via des appels ou des SMS.

On retrouve dans les paroles de "Petite Emilie" ce cyberharcèlement :

" Sur les réseaux sociaux ils l'appelaient "la dégueulasse"

Des photos d'elle tournaient montrant son ventre qui dépasse ".

Malheureusement les exemples de harcèlement scolaire ne sont pas rares, à l'image de cette collégienne de 12 ans qui s'est donné la mort, à la veille de la rentrée scolaire (en 2012), qui expliquait dans une lettre être le souffre-douleur de ses camarades. Selon un rapport 10 % des collégiens se disent «harcelés», soit 200 000 collégiens si on rapporte ce pourcentage à l'ensemble des enfants scolarisés dans les collèges français.

Comment détecter cet harcèlement et y faire face?

La plupart des enfants victimes d'harcèlement n'en parlent pas. Mais des signes peuvent être visibles par les enseignants, les infirmières par exemple un changement de caractère, un isolement important... Reste qu'il est difficile de le déceler en particulier pour les parents.

Pour résumer une chanson intelligente, qui ne laisse pas indifférent pour celui qui prend la peine d'écouter les paroles...

Advertisement
1

Culture