Le Poe Toaster n'a pas visité la tombe d'Edgar Allan Poe en 2011

Le mystérieux Poe Toaster ne s'est pas présenté pour rendre hommage à Edgar Allan Poe, le 19 janvier 2011. La tradition aurait été abandonnée.

Pour une deuxième année consécutive, il semblerait que le mystérieux admirateur d'Edgar Allan Poe, qu'on surnommait le Poe Toaster, ne s'est pas présenté au rendez-vous annuel. Depuis 1949, un homme se rendait au cimetière de Baltimore où fût enterré le poète pour y déposer trois roses et une bouteille de cognac, et rendre un hommage à l'auteur.

Un rendez-vous manqué en 2010 et en 2011

Le rituel était devenu un rendez-vous annuel et plusieurs personnes se pressaient au cimetière, à l'aube de l'anniversaire de Poe, pour observer le visiteur. À leur grande déception, le Toaster ne s'était pas présenté en janvier 2010. Malgré tous les espoirs, il n'est pas revenu, cette année. Le curateur de la Poe House, Jeff Jerome, qui s'évertue à protéger et à propager l'héritage littéraire de Poe, croit que la tradition pourrait être définitivement terminée.

Jeff Jerome, qu'on a longtemps soupçonné d'être le visiteur en question, sera toujours là, au rendez-vous, en 2012, avec l'espoir de voir le Toaster revenir et faire amende honorable. Si le fidèle admirateur ne se pointe pas, l'an prochain, Jerome se résignera à prononcer la sentence et admettra alors la fin de ce rituel qui a conquis l'imaginaire de la planète au fil des ans.

Les imitations du Poe Toaster vont bon train!

Ce n'est pas que la tradition n'ait pas attiré l'attention. Au moins quatre imitateurs se sont présentés, ce matin, pour déposer les trois roses et le cognac, et la douzaine de témoins attendait impatiemment l'arrivée du "vrai" visiteur. Jerome insiste que ces admirateurs n'étaient pas le véritable Toaster: même si l'identité de l'admirateur est restée un secret, malgré les années, l'apparence du fidèle avait toujours été la même. Jerome affirme que, malgré les offrandes réglementaires laissées près de la tombe, le curateur a pu facilement déceler l'imitation. "They were not our boy," dit-il. "We can usually tell within a few seconds. We've been seeing this guy for a number of years, and I could tell just by looking at them that they were not the real Poe toaster."

Si le vrai Toaster ne vient plus, alors, laissons mourir la tradition

Le curateur apprécie les imitations et l'admiration des gens qui tentent de reprendre la tradition, mais pour Jeff Jerome, si le visiteur a abandonné la partie, il vaut mieux laisser la tradition mourir et lui accorder une belle mort. Après l'an prochain, les portes du cimetière resteront fermées, le matin du 19 janvier, et il faudra que les admirateurs-imitateurs grimpent la clôture s'ils veulent vraiment porter un toast en l'honneur d'Edgar, ou encore qu'ils attendent patiemment l'ouverture officielle du cimetière, comme tous les autres visiteurs.

Le rendez-vous manqué de l'an dernier était la première absence du Toaster en 60 ans, et la dernière visite, celle du 19 janvier 2009, marquait le 200e anniversaire de naissance d'Edgar Allan Poe.

Voir également le reportage du Baltimore Sun et l'article sur le Poe Toaster

Sur le même sujet