Bracelets élastiques à la mode

De la cour de récréation des maternelles aux bancs du lycée, les bracelets en silicone de couleur sont présents aux poignets des jeunes fashionistas.

Après avoir conquis les poignets américains et espagnols, ces petits bracelets élastiques sont les it-bracelets du moment. Les stars comme Justin Bieber, Shakira, Sarah Jessica Parker ou les jumelles Olsen en ont été les fers de lance en les exhibant superposés à leurs poignets.

Peu coûteux, solides et déclinables dans une infinité de modèles, ils ont de sérieux atouts pour séduire les jeunes.

Bracelets à mémoire de forme

Ces élastiques de couleur sont faits de silicone. C'est en cherchant à combiner les propriétés de composés de carbone avec celles de composés de silicium qu'un chercheur américain, J.F. Hyde, inventa les silicones en 1938. Cette matière a séduit depuis autant le monde industriel que le monde médical, cette famille de polymères possède il est vrai des caractéristiques particulières comme sa résistance aux chocs ou aux températures.

Dans le cas des bijoux fantaisie dont il est question ici, cette matière permet une grande élasticité tout en ayant la propriété de la conservation de la forme initiale. En effet ces bracelets existent sous une multitudes de formes majoritairement animales, le bracelet se distendant et s'adaptant à la forme du poignet. Le motif animal disparaît alors pour réapparaître lorsque l'objet n'est plus porté.

En cela il s'agit bien de bracelets à « mémoire de formes ».

Des bracelets à collectionner

Qu'ils s'appellent « colorbands », « Silly Bandz », « Wamiz bands » ou « crazy bands », ces élastiques sont déclinés dans une infinité de couleurs et de formes outre-Atlantique et progressivement diffusés en France. On trouve déjà des formes animales: taureaux, chats, chauve-souris... ou des formes géométriques, mais arrivent d'autres thématiques qui séduiront les addicts telles que Noël, Western, alphabet ou encore rock, jungle, fruits, monstres...

Ces bracelets se portent juxtaposés aux poignets tels les bracelets bréziliens des années 80 et l'objectif est d'en avoir le plus grand nombre de formes différentes. Au même titre que les cartes de catch ou les paninis d'Hello Kitty ou de Tinkerbell, ces objets s'échangent et se collectionnent dans les cours de récréation. La « Silly Bands » mania a envahit la France et ses fans possèdent même désormais un blog et un forum où il est question de collections, d'échanges, de manières de porter ces bracelets, on y poste allégrement photos et vidéos témoignant de son péché mignon coloré.

Certains n'hésitent pas à surfer sur cette mode comme Wamiz.com, le site des animaux de compagnie qui sort ses propres bracelets de silicone.

Ce bijoux fantaisie a encore quelques mois devant lui avant d'être détrôné par une autre pacotille séduisante!

Quelques adresses Web où se procurer les fameux bracelets:

www.bandz.fr/

www.obiwi.fr/mode/accessoires/88300-de-nouveaux-modeles-de-silly-bandz-chez-zigouzis-en-ligne-et-a-paris

Sur le même sujet