Cinquante nuances de Grey: vrai/faux évènement?

Succès éditorial mondial, le premier tome de "Fifty Shades" est présenté depuis des mois comme le roman sulfureux de l'année. Qu'en est-il réellement?
Advertisement

Depuis l'été dernier, aucun journal tv français ni aucun magazine n'a manqué de se pencher sur les 551 pages du premier tome de cette Trilogie, dont la parution en France le 17 octobre 2012 fut attendue de pied ferme et relayée par la presse comme un évènement.

Vendu dans toutes les librairies, ce best-seller, véritable coup marketing, a aussi habilement su se frayer un chemin au milieu des sex-toys des sex-shops ou des rayons de lingerie de certains supermarchés. On ne peut que constater l'étendue du succès de ce roman érotique tantôt qualifié de " mommy porn" ou de "roman plan-plan cul cul" ( Cécile Dehesdin de Slate.fr ). Qu'il suscite l'engouement de lectrices fébriles ou les diatribes des critiques, il ne laisse pas indifférent.

Cinquante nuances de Grey : un succès incontestable

EL James, ancienne productrice de télévision est une mère de famille Britannique qui fait ses premières armes d'écrivain avec Fifty Shades. Elle publia les premier épisodes de son roman en l'auto-éditant sur internet sur fanfiction.net puis fut éditée par Vintage books et vendu pas moins de 40 millions d'exemplaires aux USA et au Royaume-Unis en moins de dix-huit mois. Dès la première semaine de sortie en France 175 000 exemplaires sont achetés au sein des 7 000 points de vente et 2000 exemplaires numériques dès le jour de sa sortie. EL James dépasse même "Une place à prendre" de J.K. Rowling, en effet JC Lattès a tiré 525 000 exemplaires de ce premier tome de la trilogie d'E L James alors que Grasset a tiré 600 000 exemplaires de "Une place à prendre". LLlll

Cinquante nuance de Grey ou le roman à "l'eau de rose" pilmenté à la sauce SM

Si on retire à ce roman les quelques scènes de sexe sm soft, il pourrait être de la même famille que les "oeuvres "d'une Barbara Cartland ou d'une Daniele Stell. Une jeune étudiante vierge, innocente qui se meurt d'amour pour un millionnaire plus âgé, mystérieux, tourmenté et manipulateur, on a bien là tous les ingrédients prototypiques des recettes de la collection Harlequin.

Ce roman dès le début tombe dans le caricatural et ne fait pas l'économie de clichés éculés: l'électricité entre les deux protagonistes lors de la rencontre prête à sourire et nous ferait plus penser à une scène mythique avec Louis de Funès qu'à une première rencontre érotisée entre deux futurs amants: p14 "Dès que nos doigts se touchent, un frisson étrange et grisant me parcourt. Je retire précipitamment ma main. L'électricité statique sans doute (....)" puis p 14 "Je lui serre la main, stupéfaite de constater que le courant électrique passe à nouveau entre nous.". Quand aux tourments intérieurs de la jeune fille, titillée par cette rencontre ils sont exprimés de façon si niaise que l'on se demande si la caricature est intentionnelle ou non tel p 25: "Aucun homme ne m'a autant troublée que Christain Grey. Pourquoi? Parce qu'il est beau? Riche? Puissant? Je ne comprends rien à mes réactions irrationnelles en sa présence"ou encoreOù aller? Je pars? Je reste? Hors de moi, j’essuie rageusement les larmes qui me brûlent les joues. Je n’ai qu’une envie, me rouler en boule. Récupérer. Guérir ma foi brisée. Comment ai-je pu être aussi stupide? Evidemment que ça fait mal, je m’attendais à quoi?» p.542 .

Anastasia est loin d'être une héroïne moderne, elle incarne tous les clichés des héroïnes de romans de gare et n'a rien d'un personnage sulfureux comme peut l'être l'héroïne d'Histoire d'O par exemple. Pour Bérengère Viennot ce ce récit est celui de "Cendrillon chez les sado-masochistes"! (in Slate.fr)

Fifty Shades: faux évènement littéraire mais vrai évènement marketing

Même si certain(e)s lectrices/lecteurs sont en droit de trouver ce roman distrayant ou coquin, ce dernier ne laissera certainement pas grand trace dans la littérature: le style est lourd, les clichés abondent, l'épaisseur psychologique des personnages équivaut à celle d'une feuille de papier et tout est donné au lecteur qui n'a aucun effort intellectuel à faire pour s'approprier l'intrigue ou anticiper sur le cour du récit.

L'auteur se défend d'avoir voulu faire un roman érotique bon marché mais revendique ce premier roman comme le récit d'une véritable histoire d'amour. A moins que l'auteur soit aussi naïve que son héroïne, surfer sur la vague du "porno chic" et du "sm soft" à l'instar des publicités, des clips ou des séries tv n'a rien d'anodin et n'est pas le fruit du hasard. D'autant que très vite ce roman est devenu un produit industriel : e.book, vente de BO originale du livre compilant tous les morceaux de musique évoqués dans le livre, Décodeur de 50 nuances de Grey avec 20 jeux sensuels pour pimenter votre vie de couple , publié dans la collection « Le Petit Livre de », aux éditions First, ainsi que la sortie de 50 nuances de plaisir , guide d’éducation sexuelle reprenant les différentes positions décrites dans le roman, édité aux éditions Éditions Larousse.....Il est même question d'une collaboration entre l'auteur et une marque de sex-toys afin de commercialiser d'ici quelques semaines les jouets sexuels évoqués dans le livre. Les lecteurs de Fifty Shades semblent donc une cible marketing précieuse.

Les prochains tomes de cette trilogie connaîtront-ils le même succès en hexagone qu'Outre-Atlantique? Combien de ménagère de moins de 50 ans demanderont-elles à leur conjoint d'être ligotée par des cordages, ce genre de succès va-t-il démocratiser et décomplexer la littérature érotique? Combien de pucelles vont-elles errer dans les milieux sado-maso espérant y croiser un millionnaire séduisant à l'instar de Christian? Affaire à suivre.......................

Sources: "Cinquante nuances de Grey", El James, JC Lattès

web: - http://www.slate.fr

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cinquante_nuances_de_Grey

http://www.evene.fr/livres/actualite/cinquante-nuances-de-grey-se-fait-cravacher-par-la-presse-1260655.php

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/10/16/cinquante-nuances-de-grey-voie-royale-pour-le-e-book_1776086_3234.html

http://www.lesinrocks.com/2012/10/14/livres/cinquante-nuances-de-grey-que-vaut-le-porno-soft-face-au-bon-vieux-sm-11312727/

Advertisement