Réaliser un élevage en classe

Les enfants s'intéressent beaucoup aux animaux notamment aux petites bêtes (escargots, fourmis) et en accueillir en classe est riche d'expériences.
14

Les programmes scolaires en sciences ("Découverte du Monde") donne la part belle au monde animal. De nos jours d'excellents documentaires de jeunesse proposent des ouvrages de qualités mais rien ne vaut la confrontation avec l'animal dans toute sa réalité.

Accueillir de manière temporaire des animaux dans une classe suscite un vif intérêt chez les enfants et permet au maître et aux élèves de s'investir dans un projet pédagogique très enrichissant. A moins d'être assuré qu'aucun enfant n'y soit allergique, il est souvent préférable d'éviter les animaux à plumes et/ou à poils.

Références aux nouveaux programmes de 2008 concernant l'élevage:

L'élève « commence à comprendre

ce qui distingue le vivant du non-vivant (matière, objets). »

« Élevages et plantations constituent un moyen privilégié de découvrir

le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction,

le vieillissement, la mort . »

Objectifs pédagogiques liés au monde animal:

Accueillir des animaux vivants en classe permet aux élèves d'intégrer concrètement la notion de vivant, d'observer par eux-même les manifestations de la vie animale et ce projet développe des compétences transversales précieuses:

Découvrir le monde du vivant:

-apprendre à définir ce qu'est le vivant,

-respecter les besoins vitaux de l'animal

-reconnaître les manifestations de la vie animale et les relier à de grandes fonctions : croissance, nutrition, locomotion,reproduction

-s'initier à une démarche scientifique: apprendre à observer, à émettre des hypothèses et à tirer des conclusions, à réaliser des schémas légendés

Devenir élève:

-respecter les animaux, leurs besoins, les manipuler avec précaution, respecter les insectes rencontrés dans la cour de récréation

-se responsabiliser par rapport aux animaux

-comprendre l'intérêt de ne les garder que temporairement en classe

S'approprier le langage:

  • mémoriser et réinvestir le vocabulaire spécifique aux espèces, le nom des différentes parties de leurs corps, de leurs habitations, de leur nourriture....
  • langage en situation lors des observations des animaux
  • langage d'évocation pour évoquer les observations passées des animaux, les soins qu'on leur a apportés, notamment en dictée à l'adulte d'après des dessins et/ou des photos
  • langage écrit: compte-rendu d'observation, réalisation de traces écrites collectives, recherches dans des documentaires, apprendre à écrire le nom des animaux..., lecture d'albums de littérature de jeunesse

Des escargots en classe:

Ces animaux présentent l'avantage de pouvoir être recueillis facilement par les enfants eux-mêmes dès le début du printemps (après leur période d'hibernation) aux premières pluies, parfois même dans la cour de récréation où les parcs voisins. Ils sont familiers des enfants, même les petits urbains en ont eu en main souvent d'ailleurs pour le maltraiter, lui casser sa coquille, lui triturer ses cornes. En avoir en classe et l'étudier avec les élèves vont permettre à ceux-ci de prendre conscience qu'il s'agit d'un animal vivant qui a des besoins propres et qui doit être respecté.

Sur les règlements sanitaires concernant les élevages en classe, consulter: http://lamap.inrp.fr/?Page_Id=18&Action=1&Element_Id=1031&DomainPedagogyType_Id=1

Bien évidemment des sorties au zoo ou en ménagerie donnent en plus l'occasion aux élèves d'approcher des animaux sauvages ou de gros mammifères qu'ils n'ont aucune chance de croiser par ailleurs. D'autres élevages sont également possible comme celui de fourmis, de coccinelles ou encore de papillons.

Sur le même sujet