La mode des lolitas au Mexique: le culte d'une nouvelle féminité

Importée du Japon, la mode des lolitas au Mexique permet aux jeunes filles de s'émanciper du modèle traditionnel "mariage et maternité".

Jusque-là sous l'emprise du rêve américain qui s'est traduit en cauchemar pour bon nombre d'émigrantes, la mode mexicaine a pris un nouveau virage grâce à l'arrivée des lolitas japonaises dans les années 2000, qui ont apporté une nouvelle identité féminine. Peu attirées par le modèle de la femme soumise avec maternité précoce, les lolitas se dévouent au culte de la petite fille innocente qui continue de vivre dans leur corps de jeunes femmes. Elles sont en quête de tendresse, de raffinement, de douceur et d'exotisme asiatique, tournant délibérément le dos à l'image de la femme-objet au service de l'homme-macho.

Les lolitas sont-elles des adolescentes ou des jeunes femmes rebelles?

Oui*, affirment certaines, parce qu'elles sortent volontairement du moule social, ne suivent pas les conventions de la jeune fille en quête d'un bon parti pour vivre heureuse et avoir beaucoup d'enfants.

Non, disent d'autres, car selon la Gothic & Lolita Bible , il s'agit juste de revaloriser les canons de la féminité classique en s'affirmant différentes, sans chercher pour autant à déranger et encore moins à provoquer. Ce courant qui n'est donc pas un mouvement de protestation sociale ni de revendications, reste cependant contre-culturel, en dépit des phénomènes commerciaux qui l'accompagnent.

Au-delà d'une mode vestimentaire, un style de vie différent

Le mot d'ordre des lolitas tourne autour d'un vieux mythe: dans chaque jeune fille sommeille une princesse ignorée. Dès lors, comment la révéler aux yeux du monde sans avoir recours au prince charmant?

Si les princesses de Walt Disney n'ont jamais connu autant de succès dans la mode vestimentaire, les accessoires scolaires et les idées de décoration des chambres à coucher pour les petites filles, ces demoiselles devenues plus grandes veulent faire du rêve une réalité quotidienne: elles n'attendent plus le conditionnel baiser du prince charmant pour se prétendre princesses, et elles renoncent au modèle Barbie bien moins adapté au Mexique que le modèle japonais qui respecte leurs cheveux bruns, leur yeux noirs jais et leur taille corporelle.

Comment les lolitas du Mexique surmontent-elles la distance d'avec le Japon ?

Comme il n'existe pas encore à ce jour de boutique japonaise reconnue officiellement par les lolitas des tribus urbaines, elles ont fort à faire pour s'équiper d'article en article, au gré de leurs trouvailles, dans les magasins, les tianguis culturels -marchés dédiés aux articles de style, brocantes, importations directes d'Asie, articles hippies et d'avant-garde, et autres- et par internet. Expertes en matière de mangas et de mode japonaise, elles se réactualisent constamment sur le web pour découvrir les dernières tendances, les marques officielles et les boutiques lolitas virtuelles accessibles au marché mexicain.

Les activités des lolitas mexicaines: pique-niques, cérémonies du thé, journées à la campagne, sorties shopping

Difficile d'en faire une liste exhaustive puisque chaque jour des lolitas en invitent d'autres sur leurs différents forums. En règle général, comme pour chacune des tribus urbaines du Mexique, s'identifier lolita implique au minimum de s'habiller comme telle et de participer aux activités d'un forum - en tchat-, et au maximum, selon ses moyens, de passer son temps à se regrouper avec d'autres lolitas, bien souvent pour compléter sa panoplie princière. Généralement prolixes dans leurs conversations sur le net, les lolitas abordent des thèmes nombreux et variés, centrés autour de leur quête d'identité.

Une exigence princière: la vulgarité n'est pas permise

Prétendre être lolita au Mexique implique être consciente de son identité princière: que l'on soit punk lolita ou erololi (de Erotic Lolita), les règles de base d'éthique des lolitas restent en vigueur. La mode punk agressive telle qu'on la connue dans les années 70/80 - et qui existe toujours dans les tribus urbaines des capitales- n'a rien à voir avec la délicatesse et la féminité que la lolita doit mettre en valeur en combinant son style punk à l'aide de quelques accessoires excentriques. De fait peu de marques sont diffusées au Mexique dans cette catégorie de lolitas. On citera Putumayo, Black Peace Now et A+LIDEL.

Un érotisme innocent

Etre erololi ne doit pas se confondre avec s'habiller ou se comporter d'une manière sexy, et encore moins vulgairement. Il s'agit juste d'accentuer le caractère sensuel d'une lolita, en suivant des consignes très strictes. Les décolletés peuvent être un peu plus accentués, mais en aucun cas plongeants, car il est interdit de dévoiler quoi que ce soit du buste et du torse (pas de jupe taille basse avec piercing visible).

Les épaules peuvent par contre se montrer. Les jupes courtes sont autorisées à la hauteur des genoux. Il reste interdit de montrer les cuisses. Les cheveux sont ondulés pour accentuer l'aspect sensuel des erololis, et agrémentés d'une tiare, d'un diadème ou d'un bibi avec voilette. On conseille d'accorder corset, bas et mitaines de la même couleur et de la même gamme de mailles élégantes.

Les boutiques conseillées sur internet pour ce générique de lolitas sont Arachnophobia, Antique Beast et Excentrique.

*Sources:

- Tribu urbaine des lolitas de Guadalajara, Jalisco, Mexique

(seconde ville du Mexique en population après México Distrito Federal)

- Forums des lolitas mexicaines:

http://harakirikei.mforos.com/1489376/7015601-tipos-de-lolitas/

http://lolita.forumotion.net/gallery/index.htm

Sur le même sujet