user_images/21090_fr_dsc00116.jpg

CÉCILE SCHMITT

Publié dans : Les articles Éducation & Carrière de Cécile Schmitt

Penser les technologies numériques avec optimisme

Les technologies numériques, une rupture épistémologique et un espoir de changement pour la jeunesse « Petite Poucette » (Michel Serres, 2012)

Michel Serres (Petite Poucette, 2012) fait lui aussi partie des penseurs optimistes. Interrogé à la télévision suite à la publication de son livre, il nous amène à réfléchir sur le maintenant, littéralement ce que l’on tient entre ses mains. A partir du regard qu’il jette sur une jeune fille tenant entre ses mains un téléphone portable, il projette sur la jeunesse entière, son désir de voir les institutions comme la justice, l’éducation entièrement transformés sous les effets novateurs des technologies de maintenant. Pour Michel Serres la période que nous vivons, avec les technologies est comparable à la rupture sociale et culturelle vécu au temps de la création de l’imprimerie. Cette période du passage de l’imprimé aux technologies est aussi celle d’une crise des institutions. Michel Serres croit en « Petite Poucette », qui représente la jeunesse, et à qui il confie ainsi le soin de transformer les institutions par les technologies, comme dans le conte de Grimm, les enfants ont confié à leur frère, le Petit Poucet, le soin de retrouver leur chemin. Michel Serres souhaite mettre un élan symbolique émancipateur en la jeunesse de maintenant.

Le point de vue de l’UNESCO

« Les expériences d’utilisation des technologies se multiplient. Les professeurs participent à des formations et deviennent « des leaders » de l’innovation dans leurs institutions. L’objectif global du projet n’est pas seulement d’améliorer la pratique de l’enseignant mais aussi de le faire d’une façon qui contribue à un système éducatif de meilleure qualité qui puisse, à son tour, produire des citoyens mieux informés et une main d’œuvre de meilleure qualité qui fasse, à son tour, progresser le développement économique et social du pays. » (UNESCO, 2007). Il s’agit pour cet organisme international de « développement innovant de l’école grâce à l’utilisation des TIC. » L’UNESCO s’inscrit là dans la lignée de penseurs des institutions comme Michel Serres, pour qui les technologies sont une chance de développement.

Ces transformations ont un caractère obligatoire quand on estime que la révolution numérique est bien un changement d’ère, qu’une société de l’information est née, et que ces changement nécessitent une adaptation de l’école comme des autre institutions. Les TIC entrent donc dans l’école à marche forcée ; les professeurs choisis souvent volontaires deviennent des « leaders » qui montrent le chemin d’une bonne utilisation des technologies. Pas sûr qu’une telle façon de considérer les professeurs dans leur ensemble, avec ce que chacun peut apporter de singulier, nonobstant leurs compétences en TICE, soit de nature à favoriser l’extension rapide des technologies à l’école. Cela peut à mon sens au contraire développer des attitudes de rejets. Le fait de valoriser ces compétences numériques aux détriments des autres, jusqu’alors mises en avant, comme l’amour de la discipline, la sollicitude envers les apprenants, la capacité à motiver et remotiver, risque de faire oublier la relation humaine. Ceci est vrai aujourd’hui et maintenant car les professeurs ont des niveaux et des envies d’utilisation des TICE très différentes.

Michel Serres voit en les technologies un moyen pour les jeunes de reconstruire des institutions qu’elles ont déjà contribué à bouleverser. Laissons-lui la conclusion, car je n’ai pas trouvé plus optimiste que lui par rapport au numérique, et j’aimerais que son enthousiasme me gagne : « De soi-même chacun entrera en cette équipe virtuelle et authentique qui unira, en une image unique et multiple, tous les individus appartenant au collectif disséminé, avec leur qualités concrètes et codées.» (Serres, 2012)

À propos de l'auteur

user_images/21090_fr_dsc00116.jpg

CÉCILE SCHMITT

Documentaliste, psychologue (maîtrise), et maître en Sciences de l'éducation,
  • 21

    Articles
  • 10

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!