Le best-seller aux pages blanches de Sheridan Simove

What every man thinks about apart from sex: le nouveau succès éditorial 2011 est un livre aux pages blanches. Blague ou expérimentation littéraire?

Encore un livre en rupture de stock! Rien d’étonnant si ce n’est... qu’il contient 200 pages vides. Ce succès éditorial anglais fait le buzz. Alors, arnaque, plaisanterie, livre sérieux ou concept qui interroge l’avenir du livre? What every man thinks about apart from sex , ou l'histoire d'un livre aux pages blanches...

Les hommes ne pensent qu’à ça… de la réflexion au livre

A quoi pense un homme quand il ne pense pas au sexe? C’est la question que s’est posée le professeur Sheridan Simove (connu aussi sous le nom de Shed Simove). Réponse: à rien! Dont acte. Il publie un livre sur le sujet de 200 pages… blanches, derrière une couverture aguichante affichant un titre sans détour: What every man thinks about apart from sex .

Interviewé par The Telegraph dans un article du 03 mars 2011, Simove explique (sérieusement?) que "ce livre est le résultat de trente neuf années de recherches minutieuses et d’études pratiques". Il estime alors que cette découverte renversante doit être connue du monde entier.

Un livre aux pages blanches: chronique d’un succès éditorial et commercial

L’éditeur The Talent Shed ne manque pas d’humour et de sens commercial, le livre paraît le 14 février 2011 (jour de la Saint Valentin) en Angleterre. Très vite, les étudiants britanniques raffolent du concept. L’ouvrage envahit les campus anglais où il est utilisé comme bloc-notes. Un article de MailOnline du 14 mars 2011 indique que les ventes ont dépassé celles de Harry Potter et du Da Vinci Code !

L’ouvrage est vendu sur Amazon à un prix qui provoque de vives réactions sur les blogs et dans les médias en raison de son montant jugé élevé. Mais le livre est rapidement classé dans les meilleurs ventes… et en rupture de stock! Voici son prix et sa position au 18 mars 2011 dans le classement des meilleurs ventes selon les pays:

  • Amazon Angleterre: 4.69 £, 181e position;
  • Amazon, Etats-Unis: 8,69$, position non indiquée;
  • Amazon France: 9,27€, 16e position des livres en anglais, 1er dans les livres d’humour en anglais.

Sheridan Simove: professeur et entrepreneur, créatif et provocateur

Sheridan Simove s’amuse du succès (inattendu, feint-il de croire) de son livre. Auteur, comédien, designer, producteur de la célèbre émission de téléréalité Big Brother, un brin provocateur, il n’en est pas à son coup d’essai.

Son site internet présente ses créations, ses performances et "expérimentations", et les scandales et controverses qu’elles ont suscités. Il s’était déjà fait remarqué après avoir changé son nom en "Dieu", ce qui lui avait occasionné quelques soucis avec sa banque. Celle-ci avait cru nécessaire de souligner que Dieu n’a pas de compte bancaire!

Communication, texte et objet-livre

Au-delà de la farce et du coup marketing, la démarche invite à la réflexion. D’abord, le concept suscite une interrogation relevant du bon sens: finalement, à l’ère du "tout communication", est-ce que le silence n’est pas une vertu qui en dit parfois plus que bien des discours? L’anthropologue David Le Breton avait déjà posé la question dans son ouvrage sobrement intitulé Du silence (Métaillé, 1997).

De plus, à l’heure où le livre numérique (e-book) fait son chemin dans les pratiques des lecteurs (voir les résultats du sondage réalisé début 2011) et agite le monde éditorial et littéraire, l’ouvrage de Simove questionne la nature même du livre en tant que média. Les pages blanches soulèvent la question du lien entre le texte et l’objet-livre. "Un texte est toujours inscrit dans une matérialité: celle de l’objet qui le porte, celle de la voix qui le lit, ou le récite, celle de la représentation qui le donne à entendre. Chacune de ses formes est organisée selon des structures propres qui jouent un rôle essentiel dans le processus de production de sens" (Roger Chartier dans la préface du livre de Mac Kenzie D.F., La bibliographie et la sociologie des textes , 1991).

Puisque le texte est véhiculé par différents supports, le livre peut devenir autre chose qu'un porteur de mots: un support à multiples facettes, un objet propice à des usages ludiques.

Certains prétendront que l’objet de Simove n’est pas un livre. Pourtant, on ne peut le considérer comme un bloc-notes ou un cahier car la relation entre le texte de la couverture et les pages blanches de l’intérieur fait sens. Une étrange interaction entre le texte (court) et le papier (vierge) qui en fait un objet livresque non identifié.

Sur le même sujet