Lutteurs sénégalais, un livre de photos pour célébrer le lamb

Les lutteurs sénégalais sont mis à l'honneur dans ce beau livre de photos de Laurent Gudin. Avec une partie consacrée à Yékini, le roi des arènes.
57

Lutteurs sénégalais , un livre tout en photographies, est le résultat d’une plongée d'un passionné de sports de combats dans l’univers du lamb, la lutte sénégalaise. Gros plans et angles originaux, couleurs et noir et blanc, rythment l'ouvrage. Combats, pratiques mystiques, entraînements sportifs, spectacles, champions dont le grand Yékini: on y est... Et les textes d’accompagnement d’Eric Breton éclairent les images époustouflantes pour comprendre cette discipline "totale".

Lutteurs sénégalais en photos

A l’image des lutteurs sénégalais, le livre de Laurent Gudin est un poids lourd! 260 pages de papier épais, grand format carré de 28 x 28 cm: l’objet est beau. Les clichés couleurs et noir et blanc alternent harmonieusement, à l’image du mélange tradition-modernité qui caractérise la lutte sénégalaise, le sport le plus populaire du pays.

En cinq années, le photographe a accumulé les images, pénétrant au plus près l’intimité de lutteurs, comme en témoignent les gros plans sur un pagne, des mains ou une nuque. Intimité sans voyeurisme, le défi a été relevé.

Au fil des pages, on entre dans les arènes, on suit les lignes dessinées par les muscles des lutteurs, on a l’impression d’être percé par leur regard et de sentir la sueur de leur effort. On frôle les marabouts, on s’étonne des gri-gris et des potions. Et puis, on entre dans l’arène!

Comprendre le lamb, la lutte sénégalaise

Laurent Gudin a su saisir l’essence du lamb, la lutte sénégalaise, qu’on ne peut réduire à sa simple composante sportive. Dans les textes, Eric Breton explicite cette discipline, ses racines, ses techniques, sa récente explosion et son développement médiatique. Et si l’accent est mis sur la lutte avec frappe, la dimension culturelle n’est pas négligée.

Car la lutte réunit toute la société sénégalaise, dans un spectacle qui allie pratiques mystiques, musique, chants et combats, allant parfois presque jusqu’à une sorte de transe collective. Le lamb occupe toutes les conversations. Les anciens relatent les exploits des lutteurs qui ne connaissaient pas encore les salles de musculations tandis que les enfants rêvent de devenir "roi des arènes", à l’instar de Yakhya Diop, plus connu sous le nom de Yékini.

Yékini, le roi des arènes, la star du lamb

Yékini , c’est une légende vivante. Le portrait, le palmarès et le parcours de Yakhya Diop, de son vrai nom, sont étonnants. C’est le champion des champions de la lutte sénégalaise , mais c’est aussi un homme qui a su rester humble et qui défend des valeurs fondamentales véhiculées dans la société sénégalaise: la confiance en soi mais avec le respect des autres, la foi mais dans la tolérance, la fierté de ses origines tout en regardant vers l’avenir, l’humilité, le travail, la persévérance et l’importance de l’éducation, la générosité et la bienveillance envers ses proches.

Laurent Gudin nous fait partager le quotidien du roi des arènes: son entraînement sportif, entre jogging, musculation et lutte, son cadre de vie, sur les toits de Dakar ou sur les plages de la capitale. On rencontre son entourage au sein de l’écurie Ndakaru avec une galerie de portraits tendres.

Un beau livre à offrir aux amateurs de sports de combats, aux passionnés d’Afrique et à ses amis sénégalais!

Lutteurs sénégalais , photographies de Laurent Gudin, textes de Eric Breton, Budo éditions, 2011, 33€

Sur le même sujet