Voyage au Sénégal oriental: la cascade de Dindéfélo

La cascade de Dindéfélo est un site original mais fragile du Sénégal oriental. Parcours-aventure avec baignade au pied des falaises à l'arrivée!
45

L’accès à la cascade de Dindéfélo, un petit village du sud-est du Sénégal à une trentaine de kilomètres de Kédougou, n’est pas simple. Mais le voyageur arrive dans un lieu fabuleux, un site naturel exceptionnel… à préserver.

Kédougou, Ségou, Dindéfélo: voyage vers la cascade

Dindéfélo se situe à proximité de la frontière avec la Guinée. Depuis Tambacounda, il faut traverser le parc du Niokolo-Koba, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, passer par Kédougou et continuer jusqu’à Ségou.

Ici, les montagnes se dressent. Dans un pays plat comme le Sénégal, cela surprend! Dindéfélo signifie d’ailleurs "au bas de la montagne" en langue peule. Le village est installé au pied d’un plateau de 450 m d’altitude, dans les contreforts du massif du Fouta-Djalon .

Pour l’atteindre, c’est l’aventure. Un excellent véhicule tout-terrain et un chauffeur expérimenté sont indispensables pour parcourir la piste en très mauvais état… mais offrant un paysage splendide. Deux heures minimum sont nécessaires.

Du village à la cascade de Dindéfélo

Au bout de ce parcours difficile, il y a le village de Dindéfélo. L’accès à la cascade est "payant". Mais le prix reste très raisonnable et il est destiné aux villageois… car ce sont eux qui entretiennent le site.

S’ensuit une marche agréable d’une trentaine de minutes à travers la forêt-galerie parcourue par un long ruisseau. Des fougères tapissent le sol, quelques termitières géantes se dressent ici et là, des lianes épaisses s’entremêlent entre elles et autour de grands arbres, le tout dans une ambiance de jungle.

L’humidité rafraîchissante s’accentue peu à peu. Elle contraste avec l’atmosphère très chaude et sèche de la région. Et la récompense arrive enfin: la cascade de Dindéfélo, parfois démesurément nommée "les chutes de Dindéfélo".

L’eau dégringole d’une falaise stratifiée haute d’environ 80 mètres pour tomber dans une immense vasque, créant une ambiance impressionnante, qu’aucune photo ne peut véritablement restituer. Personne ne résiste à la baignade (très) rafraîchissante et au passage sous les chutes d’eau!

Dindéfélo: de la magie au tourisme

Autrefois, la cascade de Dindéfélo était un lieu mystique d’une haute importance culturelle: les nouveaux circoncis venaient y prendre leur premier bain. Dans les années 1960, l’instituteur du village y faisait l’école en plein air, ce qui a eu pour conséquence le déplacement du lieu du rituel.

Désormais, c’est un site touristique qui génère des retombées financières importantes, notamment grâce au campement touristique villageois.

Protéger, préserver la cascade de Dindéfélo

Dindéfélo abrite une diversité végétale plus importante que le parc du Niokolo-Koba. C’est un lieu de ressource pour les habitants qui ramassent le bois, cueillent des fruits sauvages, font paître leurs troupeaux à proximité.

Malgré la beauté apparente du site, son environnement se dégrade: les grands arbres y sont moins nombreux, les zones de cultures progressent, la pollution de l’eau s’aggrave, les déchets solides non dégradables souillent la nature.

Les causes en sont multiples et imbriquées: assèchement du climat, évolution des pratiques locales (utilisation de détergents dans la rivière…) et surtout développement d’un tourisme "excessif" généré par les gros exploitants touristiques de Kédougou, Tambacounda ou Dakar.

Afin de préserver Dindéfélo, ce site à l’allure de bout du monde, une attitude responsable s’impose. Mieux vaut privilégier le tourisme intégré, adopter des pratiques de découverte proches des populations et respectueuses de la nature…

Voyage au Sénégal, d’autres sites à découvrir:

Iwol, village bédik

Le parc du Niokolo-Koba

L’île de Mar Lodj

Fadiouth, l'île aux coquillages

Le lac Rose (lac Retba)

Sur le même sujet