Comprendre les antioxydants

Certains aliments et nutriments aident à lutter contre les radicaux libres et à ralentir les effets du temps. Découvrez l'action des antioxydants.
33

Le stress, la pollution et divers facteurs d'oxydation peuvent accélérer le vieillissement cellulaire ou altérer l'équilibre de l'organisme. Les antioxydants (ou anti-oxydants) permettent de limiter leurs effets et d'entretenir votre forme.

Le phénomène d'oxydation

L’oxygène est un élément vital. Nous en avons besoin pour respirer. Il est acheminé dans notre corps par les poumons puis par les hématies du sang. Sa combustion produit de l'énergie indispensable au fonctionnement de nos muscles, de nos organes, de notre cerveau, etc.

D'autre part, nous savons qu'il est à l'origine de l'oxydation, que l'on peut notamment observer sur les métaux ou sur les fruits coupés. Ce phénomène existe également dans le corps. Il est naturel et nécessaire, en particulier dans le processus des défenses immunitaires (phagocytose).

L'oxydation est une réaction qui transfère des électrons d'une substance (par exemple depuis une cellule) vers un agent oxydant. Cette réaction peut produire des radicaux libres qui entraînent des réactions en chaîne destructrices, comme la dégradation des cellules.

Que sont les antioxydants et comment agissent-ils ?

Ce sont des nutriments dont l’organisme a besoin pour un bon entretien de la santé. Ils contribuent tout particulièrement à protéger nos cellules en prévenant les effets du vieillissement, interne comme externe.

Les antioxydants sont capables de stopper les réactions en chaîne destructrices en s'oxydant avec les radicaux libres. Un tel processus annule l'action de ces derniers sur les cellules.

Il existe plusieurs catégories d'antioxydants :

  • Minéraux : zinc, cuivre, manganèse, sélénium (oligoélément-élément)
  • Vitamines : bêta-carotène (provitamines A), acide ascorbique (vitamine C), tocophérol (vitamine E)
  • Pigments et molécules organiques : caroténoïdes (dont lycopènes) et polyphénols. Ceux-ci incluent les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux), les tanins (dans le cacao, le café, le thé, le raisin, etc.), les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges) et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes).
  • Acides aminés : glutathion
  • Enzymes : catalase, super-oxyde dismutase et certaines peroxydases.

Le stress oxydatif

Le stress oxydatif est une situation de déséquilibre entre l'oxydation et les défenses de l'organisme, lorsque les protections naturelles et (ou) les apports en antioxydants ne permettent pas de compenser les effets des radicaux libres. Ceux-ci dégradent alors les parois des cellules, les protéines ou l’ADN et peuvent entraîner un vieillissement accéléré.

Divers facteurs représentent des sources possibles d'aggravation de l'oxydation :

  • une alimentation déficiente en nutriments antioxydants ou trop sucrée, trop salée, trop grasse...
  • l'absorption de substances chimiques par inhalation ou ingestion (air pollué, tabac, drogues, pesticides...)
  • un stress trop élevé,
  • le tabagisme,
  • la pratique excessive d'un sport,
  • les rayons UV, etc.

Ces facteurs ont une action sur la peau, sur les tissus, sur les organes et sur le système cardio-vasculaire. Voir une personne vieillir d'une manière accélérée (cheveux blancs, visage creusé ou ridé) après un stress important est un exemple relativement fréquent.

Le stress oxydatif est également considéré comme ayant un rôle dans l'apparition de cancers ou d'autres pathologies comme la maladie d'Alzheimer, les désordres cardio-vasculaires ou les inflammations articulaires.

Les aliments antioxydants

Les antioxydants peuvent aider à diminuer les méfaits des radicaux libres.

Certains aliments en sont particulièrement riches :

  • Fruits : mangoustan, goji (lycium), canneberge, grenade, acérola, myrtille, mûre, pruneau, fraise, framboise, prune, orange, raisin noir, cerise, kiwi, pamplemousse rose
  • Légumes : tomate, cresson, ail, chou vert, épinard, asperge, chou de Bruxelles, luzerne, brocoli, betterave, poivron
  • Divers : thé vert, café, cacao, vin rouge (avec modération !), curcuma

Les effets bénéfiques concernent, entre autres, l'entretien de la vue, de la peau (élasticité et éclat) et du système cardio-vasculaire.

La complémentation

Les antioxydants existent également sous forme de compléments alimentaires. Pris de façon appropriée, ils peuvent aider à garder équilibre et vitalité.

Les profils particulièrement concernés sont les sportifs, les sujets stressés, les seniors, les fumeurs et toute personne désirant lutter contre les radicaux libres.

Un excès de suppléments (ou compléments) en antioxydants peut avoir des effets inverses à ceux escomptés (le sélénium, en particulier, peut être toxique). Comme en toute chose, la modération est la meilleure des règles. Respectez les durées et les apports journaliers préconisés.

Les molécules de synthèse n'ayant pas une action tout à fait identique à celle des nutriments naturels, préférez des compléments alimentaires composés d'ingrédients naturels.

Comme leur nom l'indique, les compléments viennent en accompagnement de l'alimentation. Ils ne doivent pas se substituer à une hygiène de vie saine et à une consommation satisfaisante en fruits et légumes, par ailleurs riches en fibres et en eau végétale.

Sur le même sujet