Mort de Michael Jackson : des témoignages ignorés

Des personnes clé ont côtoyé le Roi de la Pop dans les derniers moments de sa vie et détiennent d'importantes informations, jusque là étouffées.
Advertisement

Aussi inaccessible qu'une grande star puisse paraître, Michael Jackson était proche de ses fans. Quelques-uns d'entre eux étaient devenus ses amis et le rencontraient quasiment tous les jours. Lors des semaines précédant son décès, ils l'ont senti en danger.

Retour sur les circonstances

Au printemps 2009, Michael Jackson s'entraînait pour une série de concerts très attendue, « This is it ». Cette tournée était organisée par le promoteur AEG Live et les répétitions avaient lieu au Staples Center, à Los Angeles.

Conrad Murray, un médecin engagé par AEG, était censé veiller sur lui jusqu'à la fin de la tournée. Mais le 25 juin, l'artiste s'éteignait, victime d'un arrêt cardiaque.

Selon le rapport d'autopsie, le défunt a succombé à une injection massive de Propofol (un puissant anesthésiant). Le Docteur Murray a été inculpé pour homicide involontaire , mais au-delà du rôle qu'il a pu jouer dans ce drame, trois fans - dont Samantha de Gosson - ont voulu attirer l'attention sur des faits troublants. Leur communiqué, envoyé à toute la presse dès le 26 juin, a été dédaigné.

Michael Jackson était dans un état préoccupant

Pendant les derniers mois avant la disparition du chanteur, son cercle de fans réguliers a remarqué une dégradation de sa santé et de son mental, avec une aggravation au cours des dernières semaines.

Le 29 mai, il s'est entretenu en privé avec neuf d'entre eux au Center Staging, le studio de Burbank.

Il leur a fait part de ses contrariétés par rapport à la tournure qu'avait pris la programmation des concerts. Au lieu de 10 initialement prévus, leur nombre était passé à 50, sans qu'il ait été averti ni consulté. Insatisfait de la planification des concerts et du fait que les spectateurs seraient assis, il voulait changer ces points.

Très amaigri, il avait révélé à ses fans : « Je ne suis qu'une personne, je n'arrive plus à dormir, je n'arrive plus à manger, je n'ai pas accepté de faire 50 concerts ».

Un accès à Michael très contrôlé

Un ou deux jours après, il y eut des fuites de cette rencontre dans la presse, mais AEG nia les informations diffusées.

A partir de ce moment, le cercle de fans proches du Roi de la Pop s'est vu mis à l'écart par les agents de sécurité. Il leur était devenu quasiment impossible de lui parler. Le nombre de gardes autour de l'artiste passa à une douzaine, au lieu de deux ou trois habituellement.

Ils justifiaient cette exclusion par différentes excuses : Michael Jackson devait rester concentré sur son travail ou encore il était trop fatigué pour parler.

Sauver le Roi de la Pop

Extrêmement inquiet pour son idole et craignant pour sa vie, le cercle des fans a entrepris d'intervenir.

La nuit précédant le drame, ils lui ont apporté une pile de courriers écrits par des fans du monde entier. Chaque lettre le suppliait de faire passer sa santé en priorité, de ne pas céder à la contrainte d'un tel nombre de concerts.

Au nom de tous les fans ralliés, ceux présents ce soir là lui ont déclaré avoir peur d'un problème. Ils se sentaient dans l'obligation de lui en parler. Les gardes du corps sont alors intervenus, emportant l'artiste et suggérant aux fans de relayer leur message ultérieurement par téléphone.

Les appels n'aboutissaient pas

Le même soir, les fans ont reçu cinq appels téléphoniques. Tous échouèrent. On leur avait signalé que les communications passaient mal au Staples Center, partiellement souterrain. Ils tentèrent de joindre Michael Jackson sur un téléphone fixe, sans plus de succès.

Selon eux, aucun garde du corps ne fit un geste pour leur permettre de parler au chanteur en personne ou par téléphone. Pas même après les heures de répétition.

Plus tard, l'assistant personnel de la star avançait différentes excuses : il n'y avait pas de réception au Staples Center et d'autre part, Michael avait demandé à ce qu'il lui rappelle de téléphoner le lendemain matin.

Mais le 25 juin 2009, le Roi de la Pop rendait son dernier souffle. Les courriers de fans étaient dans sa chambre.

Des éléments suspects

Le 7 juillet 2009 s'est tenu le « Memorial » au Staples Center, une cérémonie suivie par des téléspectateurs du monde entier.

Au cours de cet hommage à Michael Jackson, quelques fans ont testé la communication avec leurs téléphones mobiles, dans la partie souterraine du bâtiment, y compris dans les recoins. La réception fonctionnait normalement.

Par la suite, différentes corrélations (sur des éléments qui n'avaient pas de sens pour eux initialement) les ont amenés à suspecter une conspiration ou un meurtre prémédité. Ils ne peuvent pas tout révéler pour le moment, procès du Docteur Murray oblige.

Outre la douleur d'avoir perdu leur idole, ces fans gardent le sentiment amer d'avoir été entravés dans leurs tentatives pour empêcher le pire. Mais ils entendent bien contribuer à faire émerger la vérité.

Remerciements :

Article rédigé à l'aide des renseignements de Samantha de Gosson, avec son aimable autorisation.

Information complémentaire (en anglais):

Plainte de Katherine Jackson contre AEG

Demande d'acceptation préalable (Conférence de Presse de Michael Jackson à l'O2)

Advertisement
1

Culture