L'adoption d'un bébé reborn, une innocente collection?

Venues des Etats-Unis, les poupées reborn sont arrivées en France depuis quelques années. Les réactions face à ce phénomène divergent.
56

"Reborn", renaissance en anglais, tel est le nom choisi pour ces étranges bébés venus d'outre-Atlantique.

Mais que ce sont ces curieuses et dérangeantes poupées, si semblables à des nouveau-nés, destinées non à faire le bonheur des petites filles, mais celui de femmes adultes?

Les bébés reborn, des poupées de cinéma

Imaginés par un Américain, Pat Secrist, ces nouveau-nés plus vrais que nature étaient destinés à doubler des bébés au cinéma . Aujourd'hui encore, on continue à en produire pour cet usage.

Très vite, un véritable engouement est né autour de ces étranges poupées. D'abord aux Etats-Unis, puis en Europe, les "reborn" ont suscité des émotions: intérêt, parfois qualifié de morbide, attrait des créateurs, ou pour la plupart des créatrices, puis celui des fans, des accros, des collectionneuses... Reborning, reborneuses... tout un vocabulaire s'est crée pour ce nouvel univers de passionnées.

On trouve plusieurs groupes de fans sur Facebook, et des sites tels Ebay les proposent à la vente. Certaines passionnées de reborn aiment les mettre en scène pour les photographier dans des situations et des poses plus vraies que nature.

Conception et réalisation d'un bébé reborn

Les véritables fans affirment qu'un "reborn" n'est pas une simple poupée en silicone très réaliste. Les "reborn" sont uniques et tous différents. Leur poids, leur taille, leur couleur de peau, tout les différencie comme de véritables bébés. Ils ont leur acte de naissance et parfois même un bracelet d'identification comme dans les maternités.

Il existe des reborn prématurés. Les sites et les blogs qui leur sont consacrés se sont multiplié. On peut donc s'offrir un reborn très facilement, en choisissant sur un catalogue de photos toutes plus réalistes les unes que les autres. Si on possède des talents artistiques, on peut aussi personnaliser soi-même son "bébé" grâce à des kits.

Leur coût est relativement élevé , puisqu'un véritable reborn avec certificat de naissance tourne autour de 400 euros pour une trentaine d'heures de travail, mais ce prix peut atteindre des sommets, selon la personnalisation désirée par les clientes.

Adoption ou achat?

Parler de l'achat d'un reborn revêt une connotation péjorative dans l'esprit des reborneuses. On n'achète pas un bébé reborn, on l'adopte. Et c'est bien ce qui dérange. Les blogs des reborneuses et les sites de vente en ligne se surnomment "nurseries". Elles poussent même la personnalisation de ces nouveau-nés en silicone jusqu'à les faire ressembler à leur future "mère".

Pour beaucoup de ces femmes, adopter un reborn est un passe-temps, une passion, un plaisir commun à nombre de collectionneurs. Elles adoptent, customisent, parfois revendent ou échangent. Démarches plutôt innocentes.

Le regard que l'on peut porter sur le phénomène reborn change dès lors que ces femmes ne se contentent plus d'acheter, mais mettent en scène ces bébés factices comme s'ils étaient vivants.

L'adoption d'un bébé reborn, phénomène de mode ou acte traduisant un malaise psychologique?

Il suffit de se rendre sur les forums traitant le sujet pour s'apercevoir à quel point les réactions sont vives et différentes. A côté du reborn qualifié d'œuvre-d'art, on trouve le reborn jugé morbide, inquiétant, dérangeant. Il faut dire que tout est fait pour entretenir le trouble. La perfection de ces baigneurs est telle qu'on a vraiment l'impression de se trouver devant un petit être de chair et de sang. Marbrures sur la peau, petites veines, duvet...

Certaines reborneuses les habillent, les lavent, les changent, les nourrissent comme de véritables nourrissons. Elles les promènent en poussette, en siège auto... Si ce qui pourrait ressembler à un jeu banal peut aider des femmes en mal d'enfant, ou ayant vécu la cruelle expérience de la perte d'un bébé, on peut se poser des questions dès lors que le jeu se prolonge. Certains psychiatres s'intéressent à l'intérêt thérapeutique de ce phénomène , tout en relativisant ce qu'ils qualifient de régression, d'immaturité sans gravité. Pour les uns, véritables œuvres d'art, pour les autres, copies morbides de bébés, les reborn font couler de l'encre. Le malaise provoqué par un intérêt disproportionné pour une sorte de jeu de rôle infantile pratiqué par des adultes demeure un vif sujet de polémique.

Sources: www.artezia.net/technologies/bebe-reborn/bebe-reborn.htm .

Sur le même sujet