user_images/34082_fr_chantal_du.jpg

C. DUMONT

Publié dans : Les articles Religions & Ésotérisme de C. Dumont

Le Nouvel An Maori sera célébré le 10 juin, fêtes et légendes

Histoire et origine de la nouvelle année du peuple Maorien, autrement connus comme rugbymans : All Blacks, Samoa, Tonga, découvrez en les traditions.

La coupe du monde de rugby à XIII se déroulera du 26 octobre au 30 novembre 2013. Dans les équipes qualifiées, nous aurons le plaisir de découvrir l’équipe de France et de grandes équipes océaniques fleurons de cette discipline: la Nouvelle-Zélande, les Samoa, les iles de Tonga. Elles sont plus connues du grand public dans le rugby à XV dont la coupe du monde aura lieu en 2015. Néanmoins le rugby à XIII fait son chemin, tous les matchs de la coupe du monde seront retransmis par la chaine Qatarienne Bein.

Les Maori se sont fait également connaitre par leur célèbre Haka, cette danse, accompagnée de son chant rituel, interprété traditionnellement lors d’évènements. Voici l’occasion de découvrir les traditions ancestrales de ces peuples notamment par la célébration du nouvel an Maori.

Origine, histoire et légendes du Nouvel An Maori

Matariki est un nom maori désignant un amas d’étoiles de la constellation du Taureau connu également comme les Pléiades ou encore les sept soeurs. Pour les Maoris elle annonce le début d’une nouvelle année. Pour ce peuple océanique, cette célébration de constellations s’inscrit comme un profond respect de la nature, une célébration de la terre. Autrefois fêter Matariki était déterminant pour s’assurer de belles récoltes pour la saison à venir. La constellation d'étoiles représentait pour les ancêtres des Maori, une aide à la navigation et présageait des saisons à venir. En effet, un beau ciel étoilé signifiait que les récoltes de l'année à venir seraient prolifiques. A l'inverse un ciel brumeux, des amas stellaires fermés ou globulaires était censés annoncer une année froide et infertile.

Selon le mythe, quand Ranginui, le père du ciel, et Papatuanuku, la mère terre, ont été séparés de leurs enfants, le dieu des vents, Tawhirimatea, devint tellement furieux qu'il leur arracha les yeux et les jeta dans les cieux. Une autre légende raconte que Matariki représentait la mère entourée de ses six filles. Elles auraient aidé le soleil à venir d’un long voyage, où le froid glacial de l’hiver l’aurait affaiblit.

Littéralement, Ma tariki signifie les « yeux de Dieu, (mata ariki) ou les « petits yeux (Mata riki).

Le Dieu Mawi, dont certains écrits semblent penser qu’il s’agissait en fait d’un prophète, avaient deux frères Mawi Potiki et Taki. L’histoire raconte qu’ils seraient à l’origine de la création de l’île. C’est ainsi que Mawi serait descendu du ciel vers la mer, jusqu’à s’installer sur un rocher de l’ile du nord appelée Ika-na Mawi. Pour pêcher, il utilisa comme hameçon les mâchoires de ses deux enfants qu’il avait eu avec son épouse, la déesse Hina. Les éliminant ainsi, l’œil droit d’un enfant devint l’étoile du matin nommée Matariki et l’œil droit de l’autre enfant devint l’étoile du soir nommée Rereahiahi.

Naissance de la Nouvelle-Zélande

Un jour, alors que Mawi pêchait avec des organes prélevé sur son fils ainé, il sentit une prise d’une force terrible qu’il prit pour un monstre marin. Il attacha alors sa ligne au bec d’une colombe a qui il communiqua son esprit. La colombe prit son envol et tira avec elle l’atoll des profondeurs de la mer. C’est ainsi que la Nouvelle-Zélande naquit avec ses plages, ses plaines, ses collines, montagnes et vallées. Une nouvelle terre était née et produisait des arbres et des plantes. Un jour, Mawi aperçu du feu, le trouvant si beau il voulu le toucher, mais se brula. Ne voulant pas lâcher cette lumière incandescente, il la jeta dans la mer. C’est alors qu’apparurent les volcans. Le Dieu s’éteint, mais eu le temps de léguer son esprit à un oiseau nommé Ieie. Quant à ses frères, ils furent à l’origine de la création des hommes.

La fête du nouvel an pour les Maoris : cuisine traditionnelle, activités sportives, ode à l’environnement

Les festivités se font en famille. Elles sont pour les Maoris, l’occasion de se recueillir, de se souvenir de leurs ancêtres reposant dans les cieux.

La fête des étoiles Matariki fait l’objet d’offrandes aux dieux terrestres, afin qu’ils protègent les récoltes, qu’elles soient prolifiques. C’est aussi l’occasion de planter de nouveaux arbres, symbolisant la renaissance d’une nouvelle année à venir. Comme toutes fêtes, il y a de la musique, des chants, des danses, une abondance de nourriture traditionnelle hangi et rewena (pain maori). Les festivités peuvent durer jusqu’à trois jours.

La fête de Matariki résolument communautaire, représente pour les Maoris, l’occasion idéale de faire connaître leur culture, grâce aux évènements organisés pour cette célébration tels que :

  • spectacles et concerts,
  • Kapa haka et cerf-volants,
  • artisanat d’art, ateliers pratiques, expositions,
  • contes de mythes et légendes,
  • ateliers d’astronomie,
  • repas festifs autour du hangi, cours de cuisine,
  • journée des familles,
  • ateliers de généalogie (whakapapa),
  • plantations d’arbres, jardinage en famille,
  • dormir sous les étoiles,
  • prendre des résolutions pour la nouvelle année (comme par exemple arrêter de fumer) .

Les cerf-volants Maori pour Matariki

Ancrés dans les traditions les cerf-volants sont indissociables de Matariki, car ils représentent la connexion entre les cieux et la terre. Spécifiques à la culture maorienne, légers, ils sont généralement fabriqués main, à partir de végétaux, décorés de coquillages et de plumes. Certains étaient utilisés pour effrayer l’ennemi.

La fête du Nouvel An Maori représente l’amour et l’admiration du peuple pour sa terre mère. Elle est le lien avec l’histoire des Maoris, avec leurs ancêtres. Un rapprochement avec le passé pour mieux aller vers l’avenir, le changement. C’est un temps de préparation, pour aller vers l’action. C’est une belle célébration de la culture, de la langue, de l’esprit, du peuple maorien.

Tout amateur de rugby à XIII ou à XV connait les fameuses équipes océaniques les All Blacks, les Samoa et les Tonga, voici l’occasion de connaître un peu de leur culture.

A lire:

La cuisine de Nouvelle-Zélande, origines et recettes populaires

Les secrets de santé des Maori, de vigueur des All Blacks

Recettes du véritable petit déjeuner maori, breakfast

Recette Maori: gigot d'agneau au grill, saveurs romarin et citron |

Source:

FM. Bertrand, Dictionnaire universel historique et comparatif de toutes les religions du monde.... Tome 3 / rédigé par M. l'abbé Bertrand... ; publ. par M. l'abbé Migne, 1851

À propos de l'auteur

user_images/34082_fr_chantal_du.jpg

C. DUMONT

Diplômée de l'enseignement supérieur.
  • 700

    Articles
  • 19

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!