user_images/34082_fr_chantal_du.jpg

C. DUMONT

Publié dans : Les articles Famille & Relations de C. Dumont

Mariage: protocole du défilé, du cortège, organisation, placement

Organiser l'arrivée, l'entrée à la mairie, à l'église en respectant les usages et coutumes,les règles protocolaires, pour une belle présentation harmonieuse

L’heure et aux salons du mariage et aux défilés, entre autres, celui qui aura lieu ce week end à Cambrai. De nombreux couples s’activent dans les préparatifs de leur mariage et souhaitent organiser ce jour exceptionnel de la meilleure des façons.

Confusion et désordre ne sont pas de mise pour un mariage, même en période de carnaval; à moins que l’on choisisse un thème carnavalesque. Un cortège n’est pas une cavalcade, où chacun dandine, hésite et ne sait où se placer. Sans un certain ordre, le mariage risque d’être désorganisé, brouillon et les invités, comme les mariés pourraient se sentir mal à l’aise.

Le protocole du cortège des mariés

Le protocole permet aux jeunes mariés de ne pas faire d’impair, de ne pas choquer certains participants, qu’ils soient de la famille ou non. Certaines règles de présentation, d’ordonnancement, sont devenues des exemples de savoir-vivre.

Les hommes offrent le bras gauche aux femmes

Pour se rendre dans le lieu de culte, les hommes offriront leur bras gauche à leur compagne. Il n’y avait autrefois qu’une exception à cette règle, destinée aux officiers. En grande tenue, portant le sabre, ceux-ci se devaient d’offrir leur bras droit afin de ne pas gêner leur accompagnatrice avec leur sabre. Si le marié à venir était un officier, il offrait son bras droit à la future mariée, ce qui donnait le ton à l’ensemble des hommes présents, qui à l’instar du futur marié donnaient leur bras droit aux femmes. Il pouvait en être de même si le père de la future mariée était officier, en grand uniforme.

Le cortège de voitures en direction de l’église

Très précis, en voici l’organisation édictée par un ancien protocole :

  • les derniers couples du cortège partent en premier,ainsi de suite, jusqu’aux témoins,
  • viennent ensuite les demoiselles et garçons d’honneur,
  • puis la mariée accompagnée de son père,
  • le père du marié accompagné de la mère de la mariée, du marié et de sa mère, dans la même voiture.


  • Organisation et ordonnancement de l’arrivée à l’église

    En arrivant à l’église, le cortège se regroupe et est placé à droite et à gauche de l’allée centrale, dans l'attente des futurs mariés.

    La future mariée arrive au bras de son père qui la conduit jusqu’à la place qu’elle doit occuper. Puis le futur marié vient avec sa mère, qui le conduit également à sa place. Vient ensuite la mère de la mariée au bras du père du marié. Suivent les demoiselles et les garçons d’honneur, les témoins (2 minimum, 4 maximum). S’il y a des enfants en bas âge, ceux-ci précédent les mariés, ou selon, ils les suivent. Ils peuvent, s'il y a lieu soutenir la traine de la mariée.

    Les mariés sont placés devant l’autel (la future mariée à gauche du futur marié), les pères et mères se situent respectivement à côté de leur enfant. Les demoiselles et garçons d’honneur se trouvent aux premiers rangs de la nef. Les personnes chargées de la quête débuteront par les mariés, puis se chargeront chacun d’un coté de la nef.

    La remise des anneaux de mariage, les gants

    A la remise de l’anneau, l’époux le glisse au quatrième doigt de la main gauche (dégantée) de son épouse, d’une main nue. Il peut alors s’exprimer ainsi : « cet anneau est le signe du mariage que nous contractons ». Les époux ne remettent leurs gants que lorsque le prêtre retourne à l’autel.

    Clôture de la cérémonie, le cortège à la sortie de l’église

    Après l’échange des consentements, de la bénédiction, la mariée se rend à la sacristie au bras de son beau-père, le marié au bras de sa belle mère pour la signature de l’acte. Les parents de la mariée restent à gauche de la mariée, ceux du marié à sa droite, pour recevoir les félicitations des invités. Après la signature conjointe de l’acte de mariage, des premières félicitations, le cortège repart.

    La cérémonie terminée, l’ordre de sortie est le suivant :

    Les mariés défilent le long de la nef, suivent les demoiselles et les garçons d’honneur, puis le père et la mère du marié, ceux de la mariée, les témoins et enfin les invités.

    Les mariés font une pause à la sortie de l’église pour la prise de photographies, puis le cortège remonte dans le même ordre vers les voitures. Le défilé peut être organisé par un garçon d’honneur ou pour les grands mariages par un maître de cérémonie. Ce dernier est chargé d’appeler par leurs noms les couples (dont il a la liste, l'ordre déterminé permet d'éviter les erreurs) afin qu’ils se dirigent vers leurs voitures.

    Après un petit tour sur la place, le cortège se dirige vers le lieu du vin d’honneur, ou du repas de mariage.

    Le mariage civil à la mairie, usages et coutumes

    Le mariage civil précède généralement le mariage religieux, car il est le seul reconnu, le seul ayant une valeur légale en France, ce, depuis le XVIIIe siècle. La mariée peut disposer de deux tenues, une pour la bénédiction nuptiale, fabuleuse et une tenue plus sobre pour la mairie.

    Si l’on s’en réfère aux anciennes traditions du mariage en mairie, le futur marié venait chercher sa future épouse chez elle. Elle montait ensuite en voiture, accompagnée de son père et de sa mère. Le futur époux suivait dans une voiture, où se trouvait son père et sa mère. Puis les témoins s’installaient dans une autre voiture, s’il y avait lieu avec d’autres invités.

    L’entrée des futurs mariés à la mairie

    Cette fois aussi, la future mariée entre au bras de son père, le futur marié au bras de sa mère. Devant le maire, la mariée est à droite, les témoins placés à côté des époux, respectivement.

    Le mariage célébré, voici une charmante coutume : la mariée, après avoir signé l’acte, transmet à son mari le stylo. Ce dernier, lui répond avec un sourire, merci madame. Ainsi, il est le premier à s’adresser à elle avec ce qualificatif. A la sortie de la mairie, les époux sortent ensemble, se tenant par le bras. Le marié montera cette fois ci dans la voiture avec son épouse. Autrefois, ils étaient accompagnés du père et de la mère de la mariée.

    Choisir la date et l’heure du mariage

    Autrefois, on ne se mariait pas à l’église du premier dimanche de l’Avent jusqu’à l’Épiphanie, ni du mercredi des Cendres jusqu’à l’octave de Pâques. En outre, il était de coutume que la cérémonie religieuse se déroule le matin.

    Le lieu du mariage à l’église

    Traditionnellement, le mariage se célèbre dans la paroisse de la mariée, par son curé.

    En ce jour spécial, important pour les mariés, les règles sont là pour apaiser les craintes liées à l’organisation du mariage. Les différents protocoles liés au mariage sont avec les habits, les décorations, le repas, l’apparat, une des clefs de la réussite d’un beau mariage.

    Bien entendu, les usages et les protocoles diffèrent selon l'appartenance religieuse des mariés. Les invités veilleront à ne commettre aucun impair, pour cela ils prendront tous les renseignements nécessaires pour ne pas heurter les héros du jour.

    Enfin, si de nos jours on connait bien la coutume consistant à attacher des casseroles à la voiture des mariés, on connait moins l’ancienne. Autrefois, à la sortie de la cérémonie, on lançait certes des confettis, des fleurs en accompagnant les mariés à leur voiture mais aussi une pantoufle au marié. Parfois même elle était malicieusement attachée au véhicule, la fameuse pantoufle représentait symboliquement la vie honnête que le marié devrait dorénavant suivre. Côté véhicule, la future mariée arrivait en voiture fermée, repartait en coupé afin que tout le monde puisse admirer les nouveaux mariés.

    A lire:

    Mariage : les grandes tendances pour le gâteau des mariés

    Protocole des tenues de mariés, demoiselles et garçons d'honneur

    Organiser, planifier son mariage, une méthode, des outils

    Des conseils, des astuces pour choisir sa robe de mariée, son bouquet, ses chaussures, ses accessoires

    Des idées très tendances pour la déco de mariage, tables & salles

    Robe de soirée, de cocktail, de fête, de cérémonie pas chère

    Source:

    Mariages et cérémonies, la Femme de France, 19?? à 1938


    À propos de l'auteur

    user_images/34082_fr_chantal_du.jpg

    C. DUMONT

    Diplômée de l'enseignement supérieur.
    • 700

      Articles
    • 19

      Séries
    • 2

      Abonnés
    • 0

      Abonnements

    Poursuivez la discussion!