L'Assomption, le 15 août et ses mythes, légendes, croyances

Découvrez les petites histoires amusantes & superstition de la fête du 15 août en Flandres, Wallonie et Pays Bas
06 Août
250

La fête du 15 août, l'Assomption est célébrée annuellement le 15 août. Elle honore la mort, la résurrection et la montée de la sainte Vierge vers le ciel.

Saint-Antoine, dans la procession pour l'Assomption à Heyst (Belgique, frontière Hollandaise)

Une procession avait lieu autrefois à Heyst pour l'Assomption. Ainsi, les pêcheurs de Heyst, portaient la statue de St-Antoine, leur patron favori. On pouvait voir un splendide défilé composé de deux cents hommes forts, habillés de chemise rouge et veste bleu, portant de beaux sabots noirs, cirés. Pendant la procession, on pouvait les entendre réciter de toutes leurs poitrines et ferveurs des cantiques.

L'Assomption, symbole de guérison des fièvres à Audeghem

La chapelle de Lambroek à Audeghem, était appelée la chapelle de la fièvre, car la Vierge était invoquée en ce lieu pour guérir les fièvres. Cette charmante chapelle attirait des foules lors de la fête de l'Assomption.

Le 15 août, jour de la bénédiction des plantes, des arbres et des fleurs

Voici l'histoire d'un arbre, un pommier voué à être abattu parce qu'il n'avait jamais donné de fruits. L'histoire se situe dans une prairie qui était située rue en Bois à Liège, elle fut remplacée par la ligne du chemin de fer Liège-Bruxelles. Nous étions le 14 août, à la veille de l'Assomption, le brave homme décida d'abattre le pommier. Partant se coucher, l'homme s'éveilla vers minuit et entendit une musique mélodieuse. Son regard fut attiré par des traînées d'or délivrant une lumière fantastique, quand il vit une colombe blanche immaculée s'élever de son pommier vers le ciel. Pour le brave homme, c'était le saint-Esprit. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsque le lendemain il vit son pommier couvert de fleurs et que trois jours plus tard il offrit des pommes en abondance! L'arbre fruitier devint alors le Pommier du Saint-Esprit.

Dans la Belgique ancienne du moyen âge, on appelait la fête de l'Assomption Wortelwydag, le jour des racines. En effet, il était d'usage de bénir ce jour là les verdures et autres légumes.

En Belgique il existe une herbe de la Vierge nommée Maegdekruyd en Flamand. Il se disait que cette herbe cueillie entre l'Assomption et la Nativité de la Vierge, elle protégeait alors des mauvais esprit et était un porte-bonheur.

Dans la région de Limbourg, on constituait des bouquets champêtre de neuf végétaux différents nommés kruidwis , composés entre autres de fougères et de branches de noyer, que l'on faisait bénir. C'est ainsi, que l'on appelait l'Assomption aussi Notre-Dame de la bénédiction des herbes. Le bouquet était conservé dans les maisons et l'on jetait des brins dans l'âtre lorsqu'il y avait de l'orage. Tandis que les herbes brûlaient, les habitants se recueillaient en prières pour protéger leur maison.

En Belgique, on fête avec solennité l'Assomption , cette grande fête de la Vierge, toutefois dans certaines villes, plusieurs kermesses ont lieu le dimanche suivant.

A lire:

L'Assomption, origine, histoire, traditions & superstitions en France

Sources:

Société des traditions populaires, Revue des traditions populaires , 1886-1919

Otto Reinsberg-Duringsfeld, Calendrier Belge, fêtes, usages, croyances... des Belges anciens et modernes , F. Claasend libraire-éditeur, Bruxelles, 1862

B.Picart, JF. Bernard, Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde Volume 1,Partie 2, JF. Bernard, Amsterdam, 1743

Sur le même sujet