Les plus beaux masques de carnaval : histoire, origines, modèles

Le masque fut un objet de culte, de théâtre, puis l'incontournable pour Carnaval. Des astuces pour trouver des masques originaux, superbes comme à Venise.
15 Fév
54

Le mot "masque" pourrait provenir de l'italien "maschera" ou de "mask" en allemand qui signifie "tache". La première fonction du masque a toujours été de préserver l'anonymat du porteur de masque. Voici le souhait qu'émettait le roi de la fête, le carnaval: chaque personne masquée a le droit «de tout dire», de «tout entendre» sans rougir.

Bien avant d'être le symbole du Carnaval, les masques scéniques, les "mascarades", étaient utilisés dans le cadre du culte dionysiaque, plus particulièrement lors des fêtes dédiées à Dionysos (dieu du vin grec, Bacchus en romain). Puis, les masques ont joué un grand rôle, dans le théâtre grec et le théâtre romain.

Le rôle initial du masque dans les théâtres antiques

Alors que les premiers acteurs se déguisaient en se barbouillant simplement le visage, les masques évoluèrent. Ils furent par la suite fabriqués en écorce d'arbre, en bronze, en cuir et en bois. Ils étaient également utilisés pour marquer des expressions. Ainsi, un seul masque pouvait afficher une expression bourrue, joyeuse, triste, etc. Dans ce cas, l'acteur se livrait à un exercice difficile, celui de ne montrer au public que l'expression du moment, donc, que le côté du masque adapté à la situation. Le masque était et reste un art de l'imitation.

Dans le contexte scénique, le masque représentait le rôle joué: jeunes hommes,vieillards, dieux ou déesses, héros... Le masque était également réalisé de sorte à amplifier le son de la voix, une fonction vitale dans les théâtres à ciel ouvert qui accueillaient jusqu'à cent mille spectateurs. A cette époque, le masque était alors appelé le "persona".

Le masque et les cérémonies funèbres

Les Romains utilisaient aussi le masque pour figurer le défunt. Le personnage représentant le défunt, mimait, simulait les moments importants de la vie du disparu. Cette coutume était en quelque sorte une oraison funèbre, jouée.

Le masque de beauté, le masque de velours ou le masque noir

On attribue à Poppée, épouse de l'empereur romain Néron, le masque de velours, ou le masque noir, qui était alors doublé de peau de chien! L'impératrice aussi belle qu'ambitieuse, inventa ce masque pour préserver son teint du hâle et de l'ardeur du soleil.

Le masque comme déguisement dès le Moyen-Age

Dans certaines cérémonies au Moyen-Age, on retrouve le masque utilisé comme déguisement. Le roi Philippe le Bel portait un masque lors de la procession du Renard. Ils étaient portés également lors de la Fête des Fous, mais leurs hideuses représentations firent qu'ils furent interdits par le Synode de Rouen. Charles VI à l'instar de Philippe le Bel fut passionné par les masques, ils furent d'ailleurs présents même lors de son mariage avec Isabeau de Bavière. A cette époque, les masques étaient utilisés avec abus et servaient à cacher des comportements licencieux (orgies, vols, meurtres...).

Le masque fut un temps abandonné, les dames le remplacèrent par un maquillage fortement accentué, fait de rouge et de blanc.

Il revint ensuite sous le règne de François 1er sous la forme du loup (appelé aussi cache-laids), une tendance d'origine italienne. Au XXème siècle, on l'appela aussi, cache-folies.

Le masque interdit

Le Parlement fit interdire, par un édit de 1535, la fabrication, le port des masques dans les rues en dehors de la période de carnaval. A la révolution française, le masque, la mascarade restèrent interdits jusqu'en 1798. C'est pourquoi, à compter de 1799, le carnaval fut euphorique, tout le monde souhaitait être masqué. Les fabricants se mirent à l'ouvrage pour tenter de répondre à la forte demande de masques et de déguisements. Dès cette époque, le masque n'est plus réservé aux adultes, les fabricants réalisent alors des masques pour enfants.

Le masque réservé à la royauté et à la noblesse

Lors du règne d'Henri III, les masques redevinrent populaires. Les élégants ou les mignons, tout comme les femmes, portaient le loup de velours. L'époque Henri IV apporte une mode, celle où les dames se couvraient d'un masque dès qu'elles recevaient une visite.

En ce temps, le masque était strictement réservé à la noblesse, à tel point que tout roturier ayant le malheur de l'utiliser s'exposait à de sérieuses représailles.

Puis, le masque reprit en quelque sorte ses origines liées à la scène sous Louis XIV, où l'ensemble des artistes des ballets dansant pour le Roi avaient le visage masqué d'un loup.

L'Italie, le pays du masque

La mode du masque vint souvent d'Italie, comme sous François 1er. Il était porté par tous, y compris les autorités religieuses, lors des concerts du Carême et aux fêtes du Carnaval. C'est d'ailleurs un italien Marassi qui créa à Paris au XVIIIe siècle une des premières fabriques de masques, appelés alors aussi faux visages.

Où trouver et acheter les plus beaux masques comme au Carnaval de Venise?

Si vous n'aimez pas acheter à l'étranger, vous bénéficierez d'un bon choix de masques sur ebay.fr, version enchère, en recherchant « masque de carnaval ».

Toutefois, nous venons de le constater, le masque vient d'Italie. Vous pourrez trouver de très beaux masques sur ebay.it en opérant cette recherche sur ebay classico. Vous trouverez même le masque du célèbre Casanova et bien des masques comme l'on voit au Carnaval de Venise...

Cette boutique ebay offre également un choix important de très beaux masques vénitiens authentiques. Une recherche sur le site Amazon , vous permettra de découvrir de superbes masques comme: le masque de carnaval soleil, le masque de sultane, si mystérieux et féminin, des masques papillons, le masque du joker et bien plus encore. Si vous achetez vos masques à l'étranger, pensez à consulter le coût du port et prévoyez le temps de livraison.

Voici un panel de masques sortant de l'ordinaire, qui ne manqueront pas d'étonner et d'offrir une nouvelle vision de votre personne... Celle d'un jour, originale et surprenante, pour fêter en beauté le Carnaval et se distinguer des sempiternels déguisements classiques, vus et revus...

A lire:

Idées de déguisements de carnaval pour filles

Fabriquer un déguisement de carnaval pour garçon

Idées de déguisements avec maquillages de clown

Déguisement et maquillage pour les enfants

Fabriquer soi-même des déguisements d'enfants de petit fantôme et de citrouille

Idées de déguisements pour bébé à faire soi même

Déguisement comme Harry Potter pour Mardi gras

Idées de déguisements à faire soi-même, le costume de Peter Pan

Déguisement de personnage d'Avatar pour carnaval

Source:

François-Joseph-Michel Noël, Nouveau dictionnaire des origines, inventions et découvertes, Volume 3, Janet et Cotelle, 1834


Sur le même sujet