Un patch pour suivre le rythme cardiaque, l'activité du cerveau

Des scientifiques américains ont conçu un patch dont les capteurs électroniques permettent de surveiller l'état physique, la santé des patients.
13 Août
50

Ce système microélectronique se colle sur la peau, sans ajout de produits, il est ultra mince, encore plus fin qu'un cheveu et est protégé par un film en polyester. Ce patch est composé de capteurs, de transmetteurs, de diodes lumineuses, ultra miniaturisés. Il est à peine perceptible et ne nécessite aucun branchement extérieur. Cette merveille technologique au service de la santé permet de suivre les signes vitaux essentiels des patients en mesurant leur rythme cardiaque, leur activité cérébrale et musculaire.

Un patch technologique, alliant électronique et biologie

Selon les chercheurs l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, ainsi que d'autres institutions situées aux USA, en Chine et à Singapour, cet épiderme électronique se substituerait à l'encombrant matériel hospitalier. Ce "tatouage électronique" viendrait donc remplacer tous ces fils, gel et moniteurs habituellement utilisés pour suivre les signes vitaux des patients. Pour réaliser le patch, les scientifiques ont utilisé des plaquettes de silicium d'un demi millimètre d'épaisseur, qui, après un traitement particulier, correspondent à la biologie humaine. Pour produire de l'énergie, ou obtenir l'énergie du rayonnement électromagnétique, ils ont inséré des cellules solaires miniatures et des bobines sans fil.

Un tatouage électronique temporaire, un "gadget" high-tech au service de la santé

Depuis quelques années, une technologie consiste à graver des circuits sur des matériaux souples, à l'instar de l'écriture sur le papier avec de l'encre. Auparavant, aucune recherche n'avait permis de mettre au point un matériau aussi extensible que la peau. Les scientifiques envisageaient des implants de puce électronique, des capteurs inclus dans les téléphones portables ou les lecteurs mp3, par exemple.

Ce patch contient des composants électroniques, montés sur une feuille de caoutchouc élastomère très mince, très proche de l'élasticité de la peau. Cette feuille est soluble et se fixe à la peau par un brossage à l'eau, à l'identique d'un tatouage temporaire. Les chercheurs ont décrit les systèmes incorporant l'électrophysiologique, la température, les capteurs de contrainte, ainsi que les transistors, les diodes électroluminescentes, les photodétecteurs, les inducteurs de fréquence radio, les condensateurs, les oscillateurs, et les diodes de redressement. Le patch représente moins de 50 micromètres d'épaisseur. Rogers, a précisé qu'ils ont emprunté des idées provenant des industries du tatouage temporaire. Le patch est placé facilement et reste discret, il est effectivement très semblable à un tatouage temporaire ( voir la vidéo ).

Une mesure fiable des signes vitaux

Le tatouage a été utilisé pour mesurer l'activité électrique des muscles squelettiques, du coeur et du cerveau. Selon les résultats de l'étude, les mesures produisent suffisamment d'informations par rapport aux contrôles effectués par les méthodes traditionnelles utilisées dans les hôpitaux.

Un espoir pour le suivi des bébés prématurés et l'apnée du sommeil

Ce patch bien moins encombrant pourrait être particulièrement utile pour suivre les nourrissons prématurés et les patients souffrant d'apnée du sommeil. Un système de surveillance, sans fil s'avèrera d'un confort extrêmement appréciable pour les patients. L'appareil a été testé 24 heures, sans montrer de défaillance, ni d'irritation cutanée. A ce jour, la durée de vie ne dépasse pas les quinze jours.

Cet épiderme électronique de la taille d'un timbre représente un grand espoir pour la surveillance des patients à distance. Il libère les patients de tout un appareillage encombrant et permet des mesures en environnement naturel.

Sources:

Science AAAS, Epidermal Electronics ,12 août 2011

Science AAAS, Electronic Skin' Grafts Gadgets to Body, 11 août 2011

Sur le même sujet