Turquie: escapade à Pamukkale, le château de coton

La Turquie regorge de sites naturels d'exception comme celui de Pamukkale, connu pour ses bassins en escalier sculptés dans le calcaire et pour ses thermes.
7

Situé à quelque 200 kilomètres à l’est de la riviera turque et des villes d’ Izmir et de Kusadasi , Pamukkale , qui signifie en turc "château de coton", est un lieu magique en raison de sa géologie surprenante et de ses richesses archéologiques. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco , il attire tant les amateurs de vestiges gréco-romains que les adeptes de thermalisme et les randonneurs confirmés venus des quatre coins du monde.

Louer une voiture: facile et pas cher !

Si vous logez au bord de la mer, une excursion à Pamukkale sera une occasion bienvenue de vous échapper de l’agitation et du bruit et de découvrir un visage différent et très attachant de la Turquie.

L’idéal serait de vous y rendre en voiture. Les visites organisées sont déconseillées si vous aimez improviser et flâner à votre rythme, et le trajet en autocar peut sembler long et frustrant, tant il y a de choses à voir sur le chemin. La location d’un véhicule est aisée et bon marché en Turquie. Attention toutefois: les petites entreprises locales pratiquent des prix souvent beaucoup plus bas que leurs concurrentes internationales. Le véhicule de votre choix sera livré à votre meilleure convenance, à l’endroit de votre choix. Une fois installé au volant, il est quasi impossible de se tromper de route si vous disposez d’une carte car, dans cette région, les routes sont généralement peu nombreuses, bien entretenues et la signalisation très claire. Vous apprécierez très vite le style de conduite plutôt relax des Turcs en dehors des grands centres urbains.

Dès que vous vous éloignerez un peu des zones touristiques de la côte, un monde plus authentique s’ouvrira à vous: Germencik, Aydin, Nazilli, Kuyucak… autant de petites villes sans charme mais où il fait bon s’arrêter quelques instants pour savourer un café turc ou un thé à la terrasse d’un bistrot typique. Installé parmi les aînés du coin qui y lisent le journal ou y jouent aux cartes, vous y serez servi avec le sourire à un tarif imbattable!

Sur le bord de la route, on croise des enfants en uniforme scolaire à carreaux écossais, des marchands ambulants de fruits et de légumes, des femmes en foulard penchées au-dessus de grosses marmites fumantes posées à même le sol sur un feu de bois. La campagne entre les villes impressionne par sa verdeur et son absence de relief. Les champs d’oliviers et les plantations d’arbres fruitiers s’y étendent à perte de vue.

Restauration et hébergement pour toutes les bourses

Voilà enfin le village de Pamukkale, où de nombreux petits hôtels, chambres d’hôtes, cafés et restaurants offrent au voyageur des services de qualité et de confort variables. Les touristes exigeants qui en ont les moyens descendront plutôt dans l’un des hôtels de catégorie supérieure établis en périphérie et qui proposent divers soins et cures thermales, car Pamukkale est réputé pour les vertus de ses sources d’eau chaude.

Dans le village, on croise des gens de toutes origines et on parle toutes les langues, y compris le chinois. C’est le lieu idéal pour faire une petite pause et vous restaurer avant de poursuivre votre route à pied. Au menu, vous reconnaîtrez quelques-unes des savoureuses spécialités qui font la réputation culinaire de la Turquie.

Gravir la falaise de Pamukkale pieds nus dans l’eau

La ruelle qui monte et serpente à travers le village de Pamukkale vous mènera au pied du fameux monument de calcaire sculpté dans la falaise, le château de coton, qui se dresse comme une colline enneigée ou comme une sorte d’iceberg. Époustouflant! Il vous faudra le gravir nu-pieds quelle que soit la saison; les bottines, chaussures et autres sandales y sont formellement interdites car elles pourraient en abîmer le délicat manteau de calcaire. Après avoir acquitté un modeste droit d’entrée, vous escaladerez les parois rocheuses bordées d’étranges stalactites dégoulinantes d’eau tiède, dont la blancheur éclatante vous aveuglera. Comme sur les pistes de ski, il faut un petit temps pour que les yeux s’habituent à la forte luminosité. Les lunettes de soleil sont un "must".

Au sol, les surfaces parfaitement lisses alternent avec des roches plus rugueuses ou crevassées. Pas évident pour les pieds sensibles! Un peu plus haut, l’écoulement d’eau chargée en calcaire a créé d’énormes bassins en forme de vasques quasi-ovales disposées en terrasses étrangement régulières qui, remplies d’eau claire, semblent autant de piscines sculptées pour les nymphes. Le spectacle est féerique. Profondes d’environ 50 cm, il fait bon y prendre un bain de pieds en admirant le paysage. Par endroits, l’eau jaillit du sol pour former des ruisseaux et des cascades. Près du sommet de la falaise, le manteau de calcaire prend des tons roses et la température des eaux ruisselantes augmente agréablement.

La cité antique de Hiérapolis et ses thermes

L’avantage de démarrer votre visite du site de Pamukkale par le village est que vous éviterez pendant un certain temps la foule car celle-ci arrive en majorité 200 mètres plus haut, au sommet de la falaise où s’étendent la cité antique de Hiérapolis et sa station thermale fondées par la dynastie des Attalides, rois de Pergame, vers la fin du IIe siècle av. J.-C. Les anciens attribuaient des vertus thérapeutiques exceptionnelles aux sources d’eau chaude qui jaillissent de la terre à une température de 35°C.

Grecs puis Romains y construisirent palais, temples, théâtres et bains. Au sommet de la falaise blanche et ses terrasses d’eau bleue, leurs vestiges, ainsi que ceux d’une nécropole immense, s’étendent à perte de vue dans un parc naturel où fleurissent une multitude de plantes sauvages. La station thermale, ses bassins et ses canaux d’eau chaude aux parois recouvertes d’algues et de mousse sont encore accessibles aujourd’hui. Si vous avez le courage de braver la foule des visiteurs, vous pourrez y barboter quelques temps avant de vous offrir une collation dans la cafétéria. Ensuite, il sera temps de redescendre la falaise en vous imprégnant une dernière fois de la magie du paysage avant de reprendre la route pour d’autres aventures.

Sur le même sujet