user_images/255024_fr_2005.jpg

CHRISTELLE FONS

Publié dans : Les articles Culture de christelle fons

Les chaussures italiennes de Henning Mankell

Avait-il trouvé chaussure à son pied il y a 40 ans ? Harriet revient avec la ferme intention de le faire réagir et un secret à lui confier.

Henning Mankell est principalement un auteur de romans policiers à succès. Le livre  "Les chaussures italiennes" ne fait pas parti de ce genre de roman mais nous invite à réfléchir sur la nature humaine.

L’auteur 

Henning Mankell,  né en 1948 en Suède, découvre le Mozambique à l’âge de 25 ans.
Dès lors, sa vie se partagera entre ces deux continents.
Comme il aime à le dire, il aura « un pied dans le sable et un pied dans la neige ».

Auteur de livres pour la jeunesse, romans, nouvelles, films, et directeur artistique au théâtre
"Avenida" à Maputo, depuis 1986, Henning Mankell doit surtout son succès à son personnage de roman policier  l’inspecteur Wallander.

Des récompenses telles que le grand prix de littérature policière en Suède, le prix Mystère de la Critique, le prix Calibre 38 et le Trophée 813 en France sont venues confirmer son talent.

Son premier roman, le souffle de roche,  traite du thème du mouvement ouvrier suédois.

Mais ses romans les plus connus sont sans conteste "Le Chinois", "le cerveau de Kennedy" et "les chaussures italiennes".

Le roman 

 


L’histoire

Fredrik Welin, ancien médecin, vit reclus sur une île de la Baltique.

Son rituel quotidien consiste à creuser un trou dans la glace et de s’y immerger ; rituel semblable à une  auto-flagellation.

Non loin de lui veillent, toujours, sa chatte et son chien, seuls compagnons de vie de ce dernier.

Mais un jour semble-t-il ordinaire, le rituel devient sans intérêt.

L’arrivée impromptue d’Harriet, un ancien amour de jeunesse délaissé, en est le déclencheur.

Fredrik, qui s’était infligé ce sacrifice, vivre en dehors de la société, à cause d’une erreur malencontreuse, irréparable, comprend que cette erreur n’a pas été la seule qu’il avait faite et qu’il doit réparer ce qui peut encore l’être.

Harriet va lui faire prendre conscience, peu à peu, de ce qu’il est, du mal qu’il a fait, du fait qu’il peut encore se rattraper.

Comment ? Déjà en respectant la promesse qu’il avait faite quarante ans plus tôt : l’amener au lac dans la forêt où il était allé se baigner avec son père. Ce lac merveilleux qui faisait corps avec les arbres. Mourante, elle le supplie.

Ce jour, il n’en n’a pas pleinement conscience encore, mais  toute sa vie va irrémédiablement changer.
 

Le ressenti 

Une histoire qui semble simple et qui est pourtant si compliquée, ordinaire et qui est pourtant extraordinaire.

Des êtres à la recherche de vérités, pleins de rage intérieure, des incompréhensions, de la douleur, mais de l’amour aussi.

Ainsi est ce roman.

Des phrases concises, simples.

Une intimité avec les personnages, qui semblent parfois spéciaux, loufoques, et pourtant qui pourraient être vous,  ce voisin que vous croisez, si l’on occulte les lieux peu communs du récit.

Car qui n’a pas de rêve ? de tristesse ? D’angoisse ? De révolte ? De désirs ? Qui n’a jamais fait de mal sans le vouloir ?

Même si les situations semblent improbables, certains gestes inadéquats, l’ambiance particulière, étrange, ce livre happe le lecteur.

 Il faut se laisser glisser dans ce roman et en saisir l’atmosphère : 
La vie n’est jamais celle que l’on attend, elle se construit au fil du temps.

À propos de l'auteur

user_images/255024_fr_2005.jpg

CHRISTELLE FONS

Philatélie et lecture : mes deux hobbies
  • 63

    Articles
  • 14

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!