Comment bien cuire son poisson ?

Suivant la provenance le poisson ne se cuisine pas de la même façon. Voici les modes de cuisson recommandés suivant le type de poisson.
134

Poissons d’eau douce à la saveur délicate et à la chair fine ou poissons d’eau de mer, d’une saveur plus corsée et d’une chair plus ferme, tous les poissons ne se cuisinent pas de la même façon.

Les goûts de chacun différent ; certains préféreront une cuisson plus diététique, à la vapeur, d’autres un poisson baigné dans le beurre ou dans la friture.

A chaque poisson son type de cuisson. Certains sont vraiment déconseillés. Pour les autres, conseillés, c’est ensuite à chacun d’adapter cette dernière à ces goûts propres.

Quels sont les modes de cuisson possible ?

Voici cinq modes de cuisson :

  • Grillade,
  • Friture,
  • Cuisson à l’étuvée,
  • Four,
  • Cuisson à la vapeur.

Comment procède-t-on pour chacun ?

Pour la grillade, il suffit de disposer et tourner rapidement le poisson s’il est plat ou de ciseler et cuire plus longuement les poissons ronds.

Pour la friture, il vous faut passer le poisson dans la farine, l’œuf ou une panade et le mettre dans la friteuse à 180°C 3 à 5 min pour les petits, durant 6 à 8 min pour les plus gros.

Pour la cuisson à l’étuvée, le poisson cuit dans son jus additionné de vin blanc et de beurre. Il est ensuite passé au four avec une feuille d’aluminium.

Le poisson au four se cuit à 210°C avec aromates tels que oignons, ail, persil, cerfeuil, estragon et du vin blanc, de l’ eau. La cuisson peut varier un peu suivant la grosseur du poisson. Comptez 4 à 6 minutes pour 100 g de poisson.

Pour la cuisson à la vapeur, prenez une cocotte. Versez deux verres d’eau et des herbes aromatiques et portez à ébullition en mettant le poisson dans un panier au dessus. Le couvercle fermé, faites cuire toujours de 3 à 5 minutes pour 100 g.

Quelles erreurs ne pas commettre pour la cuisson de vos poissons ?

En dehors de ce qui sera donné comme formellement déconseillé ici tous les autres modes de cuissons pour chaque poisson sont possibles.

Il est déconseillé de cuire :

  • Le barbeau, la vive, au four ou à la vapeur,
  • Le goujon autrement qu’en friture,
  • L’alose à l’étuvée ou à la vapeur,
  • Le cabillaud, le carrelet, en friture,
  • L’éperlan, le hareng, la sardine, L’anchois, à la vapeur,
  • La lingue, le merlu, la carpe, le colin, le lieu jaune et noir, le congre, le saint pierre, en grillade,
  • L’aiguillat, l’ange de mer, la petite roussette et la raie grise, le grondin gris, le rouget grondin, l’orphie, en grillade ou à l’étuvée,
  • La bonite, le thon rouge, en friture ou à la vapeur,
  • Le maquereau en friture ou cuisson à l’étuvée,
  • Le barbue, la limande, la limande-sole, la plie, la sole, le turbot, le bogue, le pageot, le sard, le sébaste, en cuisson à l’étuvée,
  • Le lièvre de mer autrement qu’à la vapeur,
  • La vieille en grillade, au four ou à la vapeur.
La bonne cuisine d'aujourd'hui

Sur le même sujet