La cathédrale de la mer de Ildefonso Falcones

L'auteur nous plonge au cœur de la ville de Barcelone, en Catalogne, à l'époque médiévale, en pleine inquisition.

Arnau , fils de serf et serf à son tour, n'aura pourtant pas un destin quelconque. Il se retrouve au cœur de Barcelone avec son père, à la suite d'un évènement terrible qui les contraindra à abandonner celle qui fut leur mère, épouse, à l’époque de la construction de la cathédrale de santa maria del mar, de la grande peste, de l’inquisition.

Arnau Estanyol - un parcours incroyable : de Serf à Cambiste

Arnau, personnage principal du roman, attachant (de par son caractère) et attaché (de par sa condition de serf) reste un homme loyal, courageux et généreux et cela même en devenant un homme libre et riche, après être passé de la condition de serf à celle plus envieuse de palefrenier, bastaix pour finir au poste convoité de cambiste.

L’amour lui fera faire des choix difficiles : amour paternel, charnel ou platonique.

Des métiers et usages de l’époque médiévale en Catalogne

L’amitié sera forte avec son frère de cœur tout d’abord, et le prêtre de la cathédrale, puis les Bastaix (porteurs de pierres pour la cathédrale) et surtout Hasdai le juif, qui lui donne Guillem, son "esclave" en récompense pour avoir sauvé ses enfants ; ce dernier l’aidera à parvenir à la fonction de cambiste.

C’est un être entier et riche, bien plus par ce qu’il incarne que par ce qu’il possède.

Un roman pleins de rebondissements qui nous fait découvrir l'économie au moyen âge, différents métiers qui existaient alors, palefrenier, bastaix, cambiste, mais aussi certains usages comme le "droit de coucher avec la mariée" communément appelé "droit de cuissage" , qu’une partie des serfs de Catalogne tenta de faire supprimer, en se soulevant contre les seigneurs.

La place des juifs à l’époque médiévale à Barcelone

L’anecdote précédente d’Arnau et Hasdai démontre bien la place des juifs à l’époque.

Tout juste tolérés, ces derniers sont fuis comme des pestiférés.

Seul Arnau semble capable de braver les interdits et de leur adresser la parole en tant que non juif.

L’auteur

Ildefonso Falcones, né en 1959, exerce aujourd’hui la profession d’avocat en droit civil dans la ville qui l’a vu naître et a inspiré son roman historique, Barcelone.

Son travail et sa curiosité l’ont amené à s’intéresser particulièrement aux aspects de la culture juridique et législative au XIVème siècle en Catalogne.

Il s’est inspiré notamment des "chroniques du roi pierre IV", a tiré des informations du livre "Lo crestià" du moine Francesc Eiximenis pour écrire "La catedral del mar", traduit en français " la cathédrale de la mer ".

Rien n’a été négligé afin de nous faire partager après dix années de recherche et d’écriture, effectuées en parallèle avec son métier d’avocat, un livre aboutit.

Autres livres de Ildefonso Falcones :

  • " les révoltés de Cordoue " chez Robert Laffont,
  • " la mano de fatima " chez Debolsillo collection Best Seller.

Peut-on comparer Ildefonso Falcones et Ken Follett ?

Certes, on ne peut, lorsque on a lu précédemment "les pilliers de la terre" et "un monde sans fin" de Ken Follett, rester sans faire de comparaison entre les deux auteurs.

Néanmoins, même si les époques sont similaires, le message se veut différent.

Un auteur priviligie l'aspect législatif de l'époque tandis que l'autre nous plonge dans la construction d'un bout à l'autre d'une cathédrale, n'en négligeant aucun aspect.

Ce sont donc finalement deux auteurs très différents mais que l'on prend plaisir à lire tant l'un que l'autre.

Sur le même sujet