Les fleurs de Satan de Paul Halter

Une femme en fuite arrive dans un lieu hanté qui l'appelle à rester. Le fera-t-elle ? Pourquoi ce lieu est hanté ? Que fuit-elle elle-même ?
25

Si vous avez aimé dans votre jeunesse Gaston Leroux et "le mystère de la chambre jaune" et que vous appréciez les romans policiers d’Agatha Christie vous vous délecterez du roman "les fleurs de Satan" de Paul Halter.

L’auteur : Paul Halter

Né en 1956, son parcours d’écrivain n’a réellement débuté qu’avec sa consécration pour son roman « la malédiction de Barberousse » en 1986, pour lequel il remporte un prix.

Paul Halter enchaîne les prix littéraires avec "la Quatrième porte", en 1987 puis "le brouillard rouge" en 1988.

Sa passion de l’écriture et son inspiration lui vient de John Dickson Carr, écrivain américain et maître absolu du roman policier, décédé en 1977, qui écrivit notamment "enigme en chambre close".

Le roman : les fleurs de Satan

Les ingrédients du mystère :

  • Un lieu hanté

  • Une femme et une "jumelle"

La jeune femme, étrangement, connaît une autre jeune femme qui, auparavant internée dans l’établissement de son mari mais logeant depuis dans un immeuble, lui ressemble comme deux gouttes d’eau et ne donne plus de nouvelles depuis 6 mois. Elle relève régulièrement son courrier et germe alors dans son esprit l’éventualité de se servir de son identité afin d’échapper à ce dernier.

  • Des pièces closes , un jardin mystérieux

Non seulement le fantôme de Violette hante les lieux, mais les pièces closes et le jardin (dont elle saura plus tard qu'il est appelé "la tombe d'Adonis") sont envahis de fleurs magnifiques aux parfums envoûtants .

  • Un homme surgit de nulle part : le "sauveur"

Une intrigue soutenue

Autour de ces éléments et ces personnages le roman navigue entre passé, présent, secrets enfouis, réalité, hallucinations.

Le lecteur croit jusqu’au bout savoir le déroulement du roman… mais il n’en n’est rien, car gare à la chute !

Un livre qui se lit extrêmement facilement, vite, et surprenant.

Sur le même sujet