Contre le stress, la méditation en pleine conscience mindfulness

Avec la mindfulness MBSR, Kabat-Zinn reprend la relaxation du yoga et la méditation bouddhiste en les reliant, hors contexte religieux, aux neurosciences.

La mindfulness, ou méditation en pleine conscience, a été développée par le Dr Jon Kabat-Zinn dans les années1980 aux Etats-Unis. Désireux de soulager le stress et les souffrances des malades qu'il côtoie, il fonde alors une Clinique de réduction du stress au sein de l'hôpital où il exerce, dans le Massachusetts.

Une méthode laïque de yoga et de méditation en pleine conscience

Kabat-Zinn emprunte sa méthode aux techniques ancestrales du yoga et de la méditation bouddhiste centrée sur l'attention, en leur ôtant toute visée ou terminologie religieuse.

Conformément à ces pratiques qui invitent à se concentrer sur son corps et sur ses états mentaux, il ne s'agit pas de s'opposer au stress, à la souffrance, aux pensées ou émotions négatives. Il faut simplement en prendre conscience et s'y rendre présent, moment après moment, sans jugement. On découvre alors leurs fluctuations, leur évanescence et leur aspect transitoire, en les acceptant mieux.

Parallèlement, le fait de se rendre simplement présent et attentif au monde, à soi et aux autres, permet de redécouvrir et de cultiver une sérénité et une bienveillance profonde.

Succès et développement de la mindfulness, ou méditation en pleine conscience

Sa méthode s'étend rapidement aux Etats-Unis, où elle est désormais pratiquée et enseignée dans environ 250 hôpitaux américains, dans des universités célèbres comme l'Université de Sanford, ainsi que dans de nombreux pays.

On estime actuellement à plus de 18 000 personnes le nombre de gens ayant suivi dans le monde un programme de méditation Mindfulness.

En France, elle s'est popularisée notamment grâce à l'appui de David Servan Shreiber et du moine bouddhiste et scientifique Matthieu Ricard. Elle s'étend depuis que des médecins et psychiatres l'utilisent à leur tour officiellement dans leurs établissements, à l'iinstar du psychiatre Christophe André qui l'a introduite à l'hôpital St Anne, à Paris.

De nombreuses études cliniques et en neurosciences ont permis de démontrer scientifiquement ses effets bénéfiques sur la santé et le stress, avec notamment un renforcement du système immunitaire, une baise de la tension chez les hypertendus, et un meilleur fonctionnement des différentes aires cérébrales.

La formation et les programmes MBSR et MBCT

La formation officielle qui permet de devenir à son tour instructeur en mindfulness est organisée par le CFM, Center for Mindfulness in Medicine, Health Care and Society, fondée par Kabat-Zinn aux Usa et domiciliée à l’Université de Massaschussets.

Deux types de programmes permettent de s'initier en groupe à la méditation mindfulness en pleine conscience: la MBSR , ou Mindfulness Based on Stress Reduction, s'étend sur 8 semaines. Les réunions hebdomadaires, qui durent 2h30, permettent de découvrir en groupe les différentes formes de méditation debout, en marchant, en posture de yoga, en restant assis, en se fixant sur sa respiration, sur un objet, ou simplement sur ce qui se présente à la conscience. Pour ancrer la pratique dans les habitudes de chacun, les participants repartent chez eux avec un guide audio et des exercices à réaliser chaque jour de la semaine, avant la prochaine réunion. Le but est qu'à la fin du programme, ils soient eux-mêmes autonomes, capables de choisir la forme de méditation qui leur convient le mieux et qu'ils auront envie de continuer.

Le MBSR a été complété dernièrement par le MBCT. Cet autre programme, qui se déroule également sur 8 semaines, a été développé dans les années 2000, en collaboration avec Jon Kabat-Zinn, par trois psychiatres: les Professeurs Z. Segal, J. Teasdeale et M. Williams. Comme son nom l'indique (MBCT, Mindfulness Based on Cognitive Therapy), il s'agit plus spécifiquement d'appliquer les données des sciences cognitives aux personnes dépressives, pour éviter les pensées auto-dépréciatives et les rechutes de dépression. Des protocoles scientifiques ont permis de confirmer l'efficacité du traitement sur cette cible, avec une diminution du nombre de rechutes. Des essais sont actuellement en cours pour l'appliquer à d'autres cas d'addiction comme l'alcoolisme.

Une méthode pour tout le monde

La méditation, comme art de vivre en pleine conscience, peut potentiellement s'adresser à tout le monde : aux personnes qui souhaitent mieux vivre les situations de stress inhérentes au monde moderne, à celles qui cherchent un meilleur équilibre émotionnel et épanouissement personnel, voire à ceux qui veulent découvrir ou parfaire les différentes pratiques de méditation.

Pour avoir plus de détails pratiques : site sur la méditation mindfulness

Sur le même sujet