user_images/258779_fr_img_1578.jpg

CHRISTINE DUSSAUSSOIS

Publié dans : Les articles Beauté & Bien-être de christine dussaussois

Avant d'entreprendre un régime amaigrissant, ce qu'il faut savoir

Ah maigrir ! Perdre quelques kilos jusqu'à changer carrément de physionomie... beaucoup de femmes en particulier, en rêvent, mais quel régime choisir ?

L’été arrive, et la plupart d’entre nous veulent maigrir, un peu, beaucoup … car les plus minces sont aussi concernées. Selon une étude menée en 2007 par l’agence nationale de sécurité sanitaire, plus de 30% de femmes dites de poids normal et 15 % de femmes dites minces, ont suivi un régime amaigrissant durant l’année précédant l’enquête. Mais n’oublions pas que les autorités sanitaires confirment les risques pour la santé des régimes amaigrissants sans suivi médical.

Pourquoi prenons nous du poids ?

De nombreuses raisons sont à l’origine de la prise de poids, il s’agit de mieux les connaître pour mieux les combattre.

  • Tout d’abord avant de parler régime, il est important de vérifier son état de santé, antécédents familiaux, sachant qu’il suffit d’une légère hypothyroïdie (dysfonctionnement de la glande thyroïde, qui engendre un ralentissement du métabolisme et génère fatigue mais aussi prise de poids).
  • La pilule contraceptive qui favorise la rétention d’eau, fortement dosée en oestrogènes et progestérone, elle est soupçonnée d’augmenter la masse graisseuse.
  • Le tabac, non pas qu’il fasse grossir, bien au contraire. Le fait de fumer a tendance à couper l’appétit. Le problème c’est quand vous vous arrêtez de fumer. Mais n’oublions pas que le bénéfice est indiscutable : moins de risque de maladies cardiovasculaires, de maladies pulmonaires de cancer. Bref, une mortalité en baisse. Toutefois, côté ligne il y a souvent un prix à payer : des kilos en plus. Cette prise de poids n’est pas une fatalité, des études montrent que les femmes qui accompagnent leur sevrage tabagique d’un programme nutritionnel adapté, de séances de cohérence cardiaque et qui utilisent des substituts de nicotine prennent moins de poids lors de l’arrêt du tabac et ont moins tendance à craquer.
  • Plus discrètement, les toxiques contenus dans toute l’alimentation industrielle et autres avec notamment le fructose-glucose et les « phtalates » http://fr.wikipedia.org/wiki/Phtatates, et autres perturbateurs endocriniens.
  • Certains médicaments, tels :
  1. les psychotropes, qui coupent l’appétit mais incitent au grignotage et stimulent aussi la sécrétion d’insuline.
  2. Les antidiabétiques, provoquent souvent une prise de poids importante.
  3. Les anticancéreux, enfin certains protocoles de chimiothérapie ou hormonothérapie peuvent provoquer une prise de poids importante.
  4. Les antihypertenseurs, qui eux, réduisent la thermogenèse, ce qui peut également contribuer à augmenter le risque de prise de poids.
  • Et plus habituellement, la nourriture trop copieuse et les grignotages sont de bonnes raisons de prise de poids.

Quel régime suivre ? Recommandations avant de se lancer :

En l'absence d'excès réel de poids, les régimes à visée amaigrissante sont des pratiques à risques. Aussi, en dehors des cas où une perte de poids est nécessaire médicalement, il est déconseillé d'entreprendre un régime, en particulier lorsqu'il fait appel à des pratiques alimentaires déséquilibrées et peu diversifiées.

Pour résumer :

- En termes de santé, rien ne peut remplacer une alimentation équilibrée et diversifiée. Eviter de manger si l'on n'a pas faim et ne pas manger plus qu'à sa faim, au cours d'un repas.

- La clé pour maintenir sa ligne est de veiller à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins.

- Enfin, pour éviter la prise de poids, au même titre que l'on veille à ses habitudes alimentaires, il faut veiller à limiter sa sédentarité. Pour cela, privilégier les déplacements à pied et en vélo, limiter les périodes trop statiques. Avoir si possible une activité physique plaisante pour qu'elle puisse être régulière.

Références

(1) Kenneth Nugent, Short Sleep Times Predict Obesity in Internal Medicine Clinic Patients, journal of clinical sleep medicine, december 15, 2007

(2) Edwin A. Mitchell, Short Sleep Duration in Middle Childhood: Risk Factors and Consequences. Sleep, Volume 31 / Issue 1 / January 1, 2008

(3) Baillie-Hamilton PF. Chemical toxins: a hypothesis to explain the global obesity epidemic J Altern Complement Med. 2002 Apr;8(2):185-92

(4)Grün F, Blumberg B.Perturbed nuclear receptor signaling by environmental obesogens as emerging factors in the obesity crisis. Rev Endocr Metab Disord. 2007 Jun;8(2):161-71

À propos de l'auteur

user_images/258779_fr_img_1578.jpg

CHRISTINE DUSSAUSSOIS

  • 37

    Articles
  • 12

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!