Hyperthyroïdie ou Maladie de Basedow ?

La thyroïde, cette petite glande située au creux de la gorge, lorsqu'elle se dérègle, entraîne de nombreux problèmes médicaux mais aussi relationnels
Advertisement

L’hyperthyroïdie est une maladie auto-immune, c'est-à-dire que les anticorps censés protéger des virus et des diverses bactéries et microbes, se retournent contre l’organisme et se mettent à l’attaquer.

Bien entendu tout dis-fonctionnement de la glande thyroïde n’est pas associé à la maladie de Basedow (qui doit son nom à Carl von Basedow , médecin allemand né en 1799) mais elle l’est tout de même dans la majorité des cas.

C’est la plus fréquente des hyperthyroïdies (75 %) :

  • Elle peut toucher tout le monde, mais essentiellement les personnes entre 40 et 60 ans, et davantage les femmes.
  • 1% de la population est concerné.

Un dérèglement de tout ou partie de l’organisme

Les signes cliniques sont nombreux, tout fonctionne alors en accéléré, on peut ainsi constater chez la personne touchée par cette maladie, quelques uns de ces symptômes :

- hyperémotivité,

- hyperactivité,

- défaut de concentration,

- troubles du sommeil,

- irritabilité,

- intolérance à la chaleur : sueurs, soif,

- des signes cardio-pulmonaires : tachycardie, dyspnée d’effort…

- des signes digestifs : accélération du transit d’où amaigrissement,

- des signes neurologiques : crampes, tremblements généralisés mais prédominants aux extrémités.

- Etc…

Des signes plus spécifiques de la maladie de Basedow peuvent être :

- Un goitre diffus, homogène, pulsatile…

- Une orbitopathie : proéminence des yeux, rétraction des paupières…

Seule une analyse sanguine, liée à l’activité des hormones thyroïdiennes, confirme ou non la maladie.

Le diagnostique se fait, à travers une prise de sang :

  • Calcul de la TSH (Thyroid-stimulating hormone) ou plus simplement l’hormone stimulant la thyroïde.
  • Recherches plus approfondies, de la T4, une hormone sécrétée par la glande thyroïde, et contenant de l’iode. Sa principale fonction est d'augmenter le taux de métabolisme de la cellule.

Des complications graves, en cas de non traitement.

Les complications peuvent être de différents types :

- Cardiaques : troubles du rythme, fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque …

- Oculaires : exophtalmie maligne

- Rhumatologiques : ostéoporose …

Choix du traitement

Trois options se présentent pour soigner cette maladie :

1°) Prescription de médicaments antithyroïdiens de synthèse (sur quelques mois).

2°) Ablation chirurgicale de la thyroïde.

3°) Ira thérapie : emploi d’iode radioactif (iode 131) détruisant ainsi sélectivement la glande.

Ces trois traitements ont une efficacité comparable, toutefois, le taux de rechute est plus élevé avec les médicaments (près de 40 %) qu'avec les deux autres méthodes.

Mais dans les deux derniers cas, des hormones de synthèse seront prescrites à vie.

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Basedow - http://www.memobio.fr

Advertisement
1

Santé & Médecine