Le « Divina » a pris la mer

Départ mélancolique du port de Saint-Nazaire, du « Divina » magnifique dernier-né des chantiers navals de Saint-Nazaire

Public ému, croisiéristes ravis mais ouvriers désenchantés, deux commandes de bateaux ont été annulées début 2012.

«Merveilleux, fantastique, énorme». Voilà quelques uns des superlatifs entendus sur les rives de l'estuaire, samedi 19 mai, au moment du départ pour sa croisière inaugurale, du « Divina » de la société MSC, en direction de Marseille, où il sera inauguré officiellement le 26 mai, par sa marraine Sophia Loren. C’est pourtant le onzième navire de la société MSC croisières à sortir des chantiers navals en l’espace d’à peine dix ans, son jumeau le « Preziosa », actuellement en cours de construction, deviendra le 12e navire de la flotte, et prendra la large courant 2013. Et pourtant le charme opère à chaque fois, devant plusieurs milliers de spectateurs émus, pour la plupart.

Au cours de la traditionnelle cérémonie de changement de pavillon, le fanion du chantier naval et le drapeau français ont été baissés au son de la Marseillaise, avant que Laurent Castaing, Directeur Général de STX France, ne livre officiellement le navire à Gianluigi Aponte, propriétaire de MSC Croisières. Celui-ci a ensuite remis les commandes du navire au Commandant Giuliano Bossi ; les pavillons italiens et celui de MSC Croisières ont été hissés au son de l’hymne national italien. Erminio Eschena, Directeur Général de MSC Croisières France, Belgique et Luxembourg, était également présent.

Marrainé par Sophia Loren

Le ruban a été coupé par Ela Aponte, l’épouse du vice-président de MSC, Diego Aponte, qui assistait également à l’événement. Une fois la traditionnelle bouteille de champagne brisée, trois coups de sirène du navire ont marqué la fin de la cérémonie.

« Je suis très fier du MSC Divina, le 12e navire de notre superbe flotte et le troisième de la série Fantasia. Je trouve que c’est le plus beau et que ses innovations et ses prestations d’exception élèvent cette série de navires au rang de perfection. Dédié à Sophia Loren, le raffinement élégant du MSC Divina constitue une nouvelle référence en matière de croisières. Mieux encore : le MSC Divina constitue l’expression ultime de notre partenariat de longue date avec STX France », a déclaré Pierfrancesco Vago, Président-Directeur Général de MSC Croisières.

Les ouvriers des chantiers navals, partagés entre fierté et inquiétude

Ce samedi 19 mai, ce sont 3500 passagers qui ont embarqué pour Marseille, lors de la première croisière du Divina, qui passera par Lisbonne, Gibraltar, Valence.

Il pleuvait sur le quai, comme si Saint-Nazaire pleurait son paquebot, en présence de quelques milliers de badauds et des ouvriers des chantiers qui ont fabriqué le navire. Des ouvriers partagés entre fierté et inquiétude car du côté des commandes, l’horizon est loin d’être dégagé.

L’annulation de deux paquebots pour Viking River Cruises (annoncée le 5 avril 2012) menace dangereusement l’avenir du chantier naval et l’emploi des milliers de salariés de STX France, ses filiales et de la sous-traitance, et au-delà toute l’économie locale.

Echec du montage financier

Les deux bateaux, qui représentaient quatre millions d'heures de travail, devaient être livrés en 2014 et 2015. « Cette décision est une mauvaise nouvelle commente STX. En premier lieu, pour l'ensemble des salariés, car il faudra plusieurs mois pour tenter de combler ce trou de charge immédiat, et plus particulièrement pour les bureaux d'études, dont la charge de travail va être immédiatement affectée. »

L'échec du montage d'un plan de financement semble être la raison de l'annulation. « Ce n'est pas la performance de nos chantiers qui est en cause, mais celle du système français de financement, fustige Joël Batteux, le maire de Saint-Nazaire. Les conditions de taux et de garanties sont excessives, et la réactivité de nos institutions est insuffisante. » Même son de cloche du côté des syndicats de STX. « Il manque une banque d'Etat en France à même de porter le montage financier de tels dossiers », soupire-t-on à la CFDT . « L'Etat doit prendre les mesures d'urgence », renchérit FO , qui réclame ainsi la commande d'un quatrième porte-hélicoptères et d'un porte-avions.

Des chantiers qui fêteront bientôt leurs 60 ans

Les chantiers de l’atlantique ont été Crées en 1955. Puis ont suivi pas mal de fusions entre de grands industriels. Actuellement les chantiers sont gérés par STX. Ils font partie intégrante du patrimoine maritime français. Parmi les plus gros chantiers navals d'Europe situés à Saint-Nazaire sur l' estuaire de la Loire , il sont installés principalement sur des terrains gagnés sur l'eau, dans une zone qui correspond encore au fleuve, mais l'océan très proche garantit une profondeur suffisante à marée haute, pour sortir de très gros bateaux. Depuis le début des années 2000, plus de 35 bateaux, paquebots et frégates y ont été fabriqués.

Sources : Ville de Saint-Nazaire, Ouest France, organisations syndicales de Loire Atlantique.

Sur le même sujet