Les cartes bancaires prépayées font leur entrée

Sur le même principe que la carte téléphonique, la carte bancaire prépayée va être disponible partout en France d'ici un mois. Comment ça marche ?
13

Testée en Corse pendant près de deux mois, cette nouvelle carte bancaire va devenir accessible au plus grand nombre. Sur le plan visuel, la carte prépayée ne se différencie guère d’une carte bancaire traditionnelle: même format, même apparence, la présence d’une puce électronique, l’inscription du nom et du prénom du détenteur etc. Pour l'utiliser dans un magasin, sur internet ou à un distributeur, il faut également posséder un code secret à quatre chiffres... comme pour sa grande soeur! Cette carte prépayée s’achète auprès d’un buraliste, d’une station-service ou d’un point presse, comme son ancêtre la carte téléphonique.

A qui s’adresse cette carte ?

Les cibles visées sont les personnes en situation d’interdit bancaire, les enfants ou les adolescents qui ne bénéficient pas d’un compte ou de moyens de paiement, les internautes qui souhaitent procéder à des achats sécurisés et sans risque sur le web, les touristes de passage en France et qui désirent limiter leurs liquidités etc.

En effet, ce système offre certains avantages indéniables. D’une part, vous bénéficiez d’un moyen de paiement sécurisé ; d’autre part, votre carte ne dépend pas d’un compte bancaire et donc d’un banquier… C’est un peu comme si vous aviez un mini compte indépendant qui permet de bénéficier d’une somme déterminée par avance et qui ne peut être dépassée. Ainsi, on dispose d’un moyen de paiement tout aussi efficace que la carte classique et d’un budget accessible facilement mais plafonné.

De plus, vous n’avez besoin d’aucun justificatif pour l’acquérir ! Ce qui offre une réelle alternative aux personnes rejetées du système bancaire et une liberté retrouvée.

Bémol : un coût onéreux

Liberté oui, mais qui peut coûter cher... Vide, vous pourrez l’acheter entre 8 et 15 euros. Ensuite, il vous suffit de la charger ou de la recharger du montant de votre choix (par chèque, espèces ou virement) jusqu'à 1000 euros. Vous disposez alors d’une réserve d’argent utilisable comme bon vous semble dans les commerces, sur internet ou en retirant de l’argent directement aux guichets.

Un bémol toutefois. Outre le prix d’achat qui n’est pas négligeable, les frais de rechargement sont onéreux : 2 à 7% de la somme déposée. Ce qui signifie pour 100 euros, de deux à sept euros sur votre versement. De plus, chaque retrait d’argent vous sera facturé un euro !

Certes, l'arrivée de cette nouvelle carte va faciliter la vie de bon nombre de personnes qui connaissent des difficultés dans leurs relations avec les banques ou encore apporter une solution sécurisée et encadrée pour les adolescents. Toutefois, la carte rechargeable reste un moyen alternatif occasionnel en raison de son coût. 8000 cartes ont été vendues en Corse. Affaire à suivre.

Sur le même sujet