Paris sportifs en ligne, de faibles chances de gagner...

Vous ne gagnez pas aux paris sportifs en ligne? Voici quelques explications possibles à vos espoirs déçus.

Tout d'abord, il faut bien différencier les paris sportifs en ligne des jeux de tirage tels que les loteries bien connues de la Française des Jeux. Il y a en effet deux différences fondamentales: le mode de validation et l'idée que le joueur se fait de gagner.

Pour les jeux de tirage, le joueur valide généralement son ticket dans un point de vente, et ne se base que sur la chance et le hasard pour choisir ses numéros.

Sur un site de paris en ligne, le joueur dispose d'un compte auquel il peut se connecter de chez lui, et il a l'impression de pouvoir influencer ses chances de gagner par sa connaissance du sport sur lequel il parie.

Avoir un compte sur un site de paris en ligne: effets pervers

Il y a plusieurs effets pervers au fait d'avoir un compte:

  • lorsqu'un pari est perdu, il est très facile de se reconnecter à son compte, pour essayer de «se refaire». En quelques secondes, le joueur peut à nouveau placer un pari et peut se retrouver entraîné dans une spirale dangereuse. Au contraire, lorsque le joueur valide un ticket dans un point de vente, s'il perd, il ne retournera probablement pas tout de suite valider un autre ticket pour tenter de se refaire.
  • lorsqu'un pari est gagné, l'argent est crédité sur le compte et ne se manifeste pour le joueur que par un chiffre sur son écran. Il ressent moins la réalité de l'argent gagné (ou perdu) que s'il était allé retirer de l'argent physique en pièces et en billets dans un point de vente.
  • de plus, se pose la question de savoir à quel moment retirer l'argent de ce compte pour le virer vers le compte bancaire? L'attrait du gain peut pousser le joueur à conserver ses gains sur le compte du site de pari afin de pouvoir placer des paris plus élevés... et donc prendre plus de risques!

L'illusion de pouvoir gagner grâce à ses connaissances

Le parieur en ligne pense prendre moins de risques qu'en jouant à un jeu de hasard, car il parie sur un sport qu'il connaît. Sur base de statistiques, d'historiques, de la forme du moment des équipes ou des joueurs, le parieur croit réduire la part d'incertitude liée au pari qu'il va placer. En réalité, ces différentes informations n'ont pour effet que de créer une illusion qui fait croire au parieur qu'il va probablement gagner. Sauf peut-être s'il parie sur le fait que Lionel Messi marque un but pour le FC Barcelone, lui qui marque enmoyenneplus d'un but par match...

Or les «surprises» sont légion dans le monde du sport, ce qui d'ailleurs maintient l'intérêt des compétitions sportives: si les «plus gros» gagnaient toujours, il n'y aurait plus d'intérêt... En témoigne la défaite de Manchester United en février 2011 en Championnat de foot d'Angleterre, invaincu depuis le début du championnat et qui va perdre chez le dernier...

Les gains restent limités... sauf si on prend beaucoup de risques

Les messages et différentes publicités présents sur les sites laissent entendre au joueur qu'il peut gagner des sommes importantes. Mais à bien y réfléchir (ou après avoir pratiqué pendant un certain temps...), on se rend compte que les gains restent relativement limités. En effet, le principe est le suivant : les cotes se multiplient entre elles et le résultat doit être multiplié par la mise pour donner le gain final.

Par exemple, si l'on prend trois matches où la victoire de l'équipe à domicile est cotée à 1,60, et que le joueur décide de miser cinq euros sur les victoires combinées de ces trois équipes, le gain total, si et seulement si les trois équipes choisies gagnent simultanément, sera de 1,6 x 1,6 x 1,6 = 4,09 x 5€ = 20,45€.

Il faut maintenant se poser la question de la probabilité de gagner. Pour trois matches de football (où il y a donc trois résultat possibles pour chacun des matches - victoire de l'équipe qui reçoit, match nul, victoire de l'équipe visiteuse), le parieur a une chance sur 27 de remporter son pari. Imaginez que vous numérotez des petits papiers de 1 à 27, et que vous les mélangiez dans un chapeau. Vous annoncez un chiffre, et vous tirer un papier: pensez-vous que vous tomberez sur le chiffre annoncé?

Dès lors, si on reprend l'exemple du pari ci-dessus, il convient de se poser la question: «est-ce que cela vaut la peine de risquer de perdre cinq euros, pour avoir une chance sur 27 d'en remporter 20,45€ 26 chances sur 27 de les perdre?»

Évidemment, si le joueur décide de miser 100 euros sur le pari ci-dessus et qu'il gagne, il remportera la coquette somme de 409 euros. Mais il faut garder à l'esprit les probabilités réelles de gain, que même les connaissances les plus pointues sur le sport en question ne peuvent contredire. Il est néanmoins toujours possible d'augmenter la probabilité de gain en pariant sur des sport où seuls deux résultats sont possibles, comme le tennis où le volleyball par exemple.

Mais les cotes sont généralement peu avantageuses pour le parieur sur ce type de sport...

Sur le même sujet