11 novembre 2011 : une commémoration exceptionnelle à Meaux

Ce jour, sera inauguré "Le musée de la Grande Guerre du pays de Meaux" par Jean-François Copé, en présence du président de la République, Nicolas Sarkozy.

Le 11 novembre 1918 , est signé l’Armistice qui met fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918). Depuis, cette journée est devenue une des grandes dates de la vie commémorative française , et progressivement elle est devenue l'occasion de questionner et de donner à comprendre l'histoire.

En 2011, le jour anniversaire de cet événement, est inauguré le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux , par Jean-François Copé, président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux, en présence du président de la République, Nicolas Sarkozy.

La Grande Guerre, c’est :

  • 35 pays belligérants,
  • plus de 70 millions d’hommes mobilisés,
  • plus de 9 millions de soldats morts dont 1 412 000 militaires français,
  • plus de 13 millions de civils morts (génocide arménien, surmortalité due à la famine, grippe espagnole, exactions, victimes de guerre…).

Le territoire du pays de Meaux pendant les années 1914-1918

Début septembre 1914, un mois à peine après le déclenchement des premières hostilités de la Première Guerre mondiale, le pays de Meaux est directement touché par la fureur des combats. A l'approche de l'ennemi, les populations civiles cherchent leur salut dans l'exode et l'éloignement du front.

Le sursaut de l'armée française lui assure, entre le 5 et le 8 septembre, une victoire décisive. Cette "Victoire de la Marne" fait replier les Allemands au-delà de la Somme. Édifier un musée de la grande Guerre à Meaux répond donc à une légitimité historique, confirmée par son implantation au pied du Monument américain ,

La collection présentée dans le musée est d’une exceptionnelle diversité

Le musée de la Grande Guerre présentera sur 3000 m2 l’extraordinaire collection construite pendant 40 ans par Jean-Pierre Verney , spécialiste reconnu de la Première Guerre mondiale, et aujourd’hui propriété de la Communauté d’Agglomération du Pays de Meaux.

Cette démarche a donné naissance à une collection d’une exceptionnelle diversité, composée de 20 000 objets et de 30 000 documents, avec fait rare et remarquable, des uniformes complets représentant la plupart des pays belligérants, mais également des pièces d’armement et d’artillerie, du gros matériel, des objets de la vie quotidienne sur le front ou à l’arrière ainsi que des fonds documentaires et d’arts graphiques d’une grande richesse.

L’originalité de la collection du nouveau musée tient à son approche singulière : loin d’être une simple accumulation de pièces rassemblées au fil des ans, les objets sont de véritables outils de compréhension de l’histoire du monde et des hommes contemporains de cette période tragique.

Pour raconter l’histoire de ceux qui ont vécu le premier conflit mondial, une muséographie immersive a été imaginée

Le parcours de visite permet de replacer le premier conflit mondial dans son contexte, faisant le lien avec l’histoire du XXe siècle. Temps fort de la visite, la “grande nef” accueille notamment les uniformes complets de 1914 et de 1918, les gros matériels (avions Blériot XI et Spad XIII, 3 camions, char Renault FT17, taxi de la Marne…) et la reconstitution d’un champ de bataille (tranchée allemande, no man’s land et tranchée française).

Tout autour, des espaces thématiques entraînent à chaque fois le visiteur dans une ambiance différente : des objets à toucher et manipuler, des ambiances olfactives ou encore un travail sur le design sonore, des projections sur différents supports sont également proposées. Les images d’archives témoignent ainsi de la dureté des combats, de la vie dans les tranchées ou à l’arrière.

Un lieu de transmission et de savoir ouvert sur les nouvelles générations

Tel un voyage dans le temps, le parcours forme une boucle qui débute par ce que connaît le visiteur d’aujourd’hui sur la Grande Guerre et qui s’achève en l’interpellant sur les conséquences du conflit dans le monde actuel. Cette logique ancre le musée dans le XXIe siècle et montre que l’Histoire est un fil continu qui ne s’arrête pas à des dates ou à des événements.

Un espace de projection grand format et en relief plongera d’autre part le visiteur au cœur de cette période. Bornes multimédia et audiovisuelles accessibles à l’ensemble des publics, espaces de détente, espaces ludiques pour le jeune public, la muséographie utilise les technologies les plus modernes et joue avec les sens des visiteurs.

A l'heure de la disparition des derniers témoins vivants, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux portera vers les jeunes générations le témoignage de ce terrible conflit.

Informations pratiques

Un nouveau Musée de la Grande Guerre inauguré le 11 novembre 2011

ANNIV2

Sur le même sujet