27 janvier 2012 : Journée commémorative de la Shoah

Des cérémonies sont organisées dans toute la France à l'occasion de la journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste.
18

Par la résolution 60/7 intitulée "Mémoire de l’Holocauste" qu’elle a adoptée le 1er novembre 2005, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé que serait observée tous les ans, le 27 janvier, une Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste .

En 2002, les ministres européens de l’Éducation ont adopté à l’initiative du Conseil de l’Europe la déclaration instituant la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité, dans les établissements scolaires des États membres.

Cette date est particulièrement symbolique, pour instituer cette journée du souvenir, c’est la date de la libération du camp d’Auschwitz par l'Armée rouge, le 27 janvier 1945.

Connaître cette histoire, la comprendre et la transmettre, tels sont les trois objectifs fixés par le Mémorial de la Shoah.

Vendredi 27 janvier 2012 : cérémonies dans toute la France

Des cérémonies sont organisées avec le soutien du ministère de la Défense (DMPA) et de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG).

Cycle de projections au mémorial de la Shoah, programme complet : ici

Institutions partenaires :

  • Maison d’Izieu, Ain
  • Mémorial du camp de Drancy, Seine-Saint-Denis
  • Mémorial du camp de Gurs, Pyrénées-Atlantiques
  • Mémorial du camp des Milles, Bouches-du-Rhône
  • Mémoriaux des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, Loiret
  • Centre européen du résistant déporté – Struthof-Natzweiler, Bas-Rhin
  • Mémorial du camp de Rivesaltes, Pyrénées-Orientales
  • Mémorial de la Shoah, Paris et Toulouse, Haute-Garonne
  • Mairie du Chambon-sur-Lignon, Haute-Loire
  • Mémorial de Montluc, ONACVG Rhône.

Hommage aux enfants à la Maison de l’UNESCO, à Paris

Mardi 31 janvier 2012, à 19 h 30, est organisée à la Maison de l’Unesco, la 5e cérémonie de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste.

Sont programmés des Allocutions de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO et de M. Eric de Rothschild, Président du Mémorial de la Shoah, des chants et des témoignages.

Du 30 janvier au 3 février 2012, est présentée l’exposition "Les Justes de France" qui retrace, à travers de nombreuses photographies et documents d’archives, le parcours et les actions de sauvetage de quelques 150 Justes, organisés en réseaux ou à titre individuel.

Un documentaire sur "Les enfants cachés" sera projeté.

Présentation du Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah , ouvre ses portes le 27 janvier 2005, à l'occasion du soixantième anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz et de la Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité. Situé à Paris, au 17 rue Geoffroy l’Asnier, dans le quartier historique du Marais, il est aujourd'hui l'institution de référence en Europe pour la Shoah.

Vaste espace destiné à accueillir tous les publics, il offre aux visiteurs des expositions permanentes et temporaires, un fonds d’archives exceptionnel et de multiples activités et actions de sensibilisation sur l’histoire de la Shoah.

Comprendre le passé pour éclairer l’avenir, telle est la vocation du Mémorial de la Shoah, à la fois musée, centre de documentation et lieu de mémoire, ouvert à un public large et diversifié.

Sur le parvis est installé un cylindre de bronze symbolisant les cheminées des fours crématoires des camps (voir le visuel de l'article). ce monument porte les noms du Ghetto de Varsovie et des camps tels : Auschwitz, Belzec, Bergen-Belsen, Birkenau, Buchenwald, Chelmno, Dachau, Majdanek, Mauthausen, Sobibor, Struthof, Treblinka.

Le Mur des Noms au Mémorial de la Shoah

Si la crypte a été conservée telle que lors de sa création, un second lieu de recueillement a été érigé le long de l'allée conduisant au bâtiment : le Mur des Noms .

Sur ce mur de pierre, ont été gravés les noms des 76 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés depuis la France entre 1942 et 1944 dans le cadre de la "solution finale".

Connaître cette histoire, la comprendre et la transmettre, tels sont les trois objectifs fixés. Aujourd’hui alors que les rangs des témoins s’éclaircissent peu à peu, le Mémorial souhaite pouvoir apporter sa contribution non seulement à l’enseignement d’une histoire qui continue de hanter notre quotidien, mais aussi à l’éducation et à la réflexion sur la tolérance, la liberté et la démocratie à partir d’un crime unique, dans l’histoire de l’humanité.

Le Mur qui détaille les noms et prénoms des "Justes parmi les Nations"

L’histoire de la Shoah ne serait complète sans l’évocation de ceux et celles qui, souvent au péril de leur vie, ont œuvré pour sauver des Juifs persécutés.

En France tout particulièrement les Justes furent nombreux, permettant aux trois quarts des Juifs de survivre à la Seconde Guerre mondiale, et ce malgré la contribution du gouvernement de Vichy à leur déportation. Depuis 1963, Yad Vashem, le Mémorial de la Shoah en Israël, décerne à ces hommes et femmes à travers le monde le titre de Juste parmi les Nations.

Renseignements pratiques

  • Mémorial de la Shoah
  • 17, rue Geoffroy–l’Asnier, 75004 Paris
  • Tél. 01 42 77 44 72 - Fax : 01 53 01 17 44
  • Ouverture : tous les jours sauf le samedi, de 10 h à 18 h, et le jeudi jusqu’à 22 h.
  • Entrée libre
  • Maison de l’UNESCO
  • 7, place de Fontenoy 75352 Paris 07 France
  • +33 (0)1 45 68 10 00
  • evenements2@unesco.org

Sources d’informations

  • Mémorial de l a Shoah : site officiel www.memorialdelashoah.org
  • Maison de l’Unesco : site officiel www.unesco.org

Sur le même sujet