27 janvier, journée commémorative de la Shoah : souvenons-nous

Cérémonie et expositions à l'Unesco et au Mémorial de la Shoah à Paris autour de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Par la résolution 60/7 intitulée "Mémoire de l’Holocauste" qu’elle a adoptée le 1er novembre 2005, l’Assemblée générale a décidé que les Nations Unies observeraient tous les ans, le 27 janvier, une Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste .

Cette date est particulièrement symbolique, elle marque l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz par l'Armée rouge, le 27 janvier 1945.

Ne jamais oublier, c’est aussi échanger, apprendre, s’interroger et acquérir des connaissances historiques. Pour mieux comprendre l’histoire des victimes de la Shoah, un cycle de projections et de rencontres encadre cette journée du souvenir.

Cérémonie en mémoire des victimes de l’Holocauste à l’UNESCO

A la veille du 66e anniversaire de la libération des camps de concentration nazis, l’ UNESCO organise, en coopération avec la délégation permanente d’Israël auprès de l’UNESCO et le Mémorial de la Shoah, une cérémonie en mémoire des victimes de l’Holocauste, le 26 janvier à 19h30.

Cette cérémonie est notamment marquée par le témoignage de Shlomo Venezia, écrivain italien, survivant du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau dans lequel il a été envoyé au " Sonderkommando ", une unité spéciale composée de prisonniers affectés aux chambres à gaz, et la lecture d’un texte d’Hélène Berr, étudiante à la Sorbonne qui a tenu quotidiennement un journal d’avril 1942 à février 1944 avant d’être arrêtée puis déportée à Auschwitz avec sa famille.

Les témoignages et discours seront ponctués d’intermèdes musicaux avec la Chorale Juive de France sous la direction de Maître Hector Sabo, le Chœur de l’Armée française et la participation du Cantor Rabbin Raphaël Cohen.

Expositions du Mémorial de la Shoah à l’UNESCO

Deux expositions sont présentées à la Maison de l’Unesco, Salles Miró, du 26 janvier au 01 février 2011 :

L’une est dédiée à Hélène Berr . Etudiante à la Sorbonne, qui a tenu un journal quotidiennement d’avril 1942 à février 1944. En mars 1944, elle est arrêtée puis déportée à Auschwitz avec sa famille. L’original du manuscrit de son Journal publié en 2008, ainsi que de nombreuses archives familiales sont présentés.

L’autre exposition, intitulée " La Shoah en Europe ", retrace les différentes étapes de la persécution des Juifs, des premières exclusions jusqu’à la mise en place de la "Solution finale" et explique comment, devant la défaite imminente, les nazis se sont évertués à effacer les traces de leur crime.

Autour de la journée du Souvenir, au Mémorial de la Shoah

  • 25 et 27 janvier 2011 : projection " Quand les nazis filmaient le ghetto ". Un documentaire édifiant, réalisé à partir de séquences tournées par les services de propagande nazis dans le ghetto de Varsovie. On y découvre des images réelles et difficiles du ghetto. (En sélection pour le meilleur documentaire étranger aux Oscars 2011).
  • 6 février 2011, 14 h 30 : témoignage " Les enfants de prisonniers de guerre juifs déportés à Bergen-Belsen en 1944 ". En mai et juillet 1944, quatre convois composés de femmes et d’enfants, de prisonniers de guerre juifs, protégés par la convention de Genève, considérés comme otages, sont déportés depuis Drancy vers le camp de concentration de Bergen-Belsen. Rescapés de leur déportation, les invités commentent ce statut qui leur a valu un sort particulier et témoignent de leur expérience concentrationnaire.

Présentation du Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah , ouvre ses portes le 27 janvier 2005, à l'occasion du soixantième anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz et de la Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité. Situé à Paris, au 17 rue Geoffroy l’Asnier, dans le quartier historique du Marais, il est aujourd'hui l'institution de référence en Europe pour la Shoah.

Vaste espace destiné à accueillir tous les publics, il offre aux visiteurs des expositions permanentes et temporaires, un fonds d’archives exceptionnel et de multiples activités et actions de sensibilisation sur l’histoire de la Shoah. Comprendre le passé pour éclairer l’avenir, telle est la vocation du Mémorial de la Shoah, à la fois musée, centre de documentation et lieu de mémoire, ouvert à un public large et diversifié.

Le Mur des Noms au Mémorial de la Shoah

Si la crypte a été conservée telle que lors de sa création, un second lieu de recueillement a été érigé le long de l'allée conduisant au bâtiment: le Mur des Noms . Sur ce mur de pierre, ont été gravés les noms des 76 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés depuis la France entre 1942 et 1944 dans le cadre de la "solution finale".

Connaître cette histoire, la comprendre et la transmettre, tels sont les trois objectifs fixés. Aujourd’hui alors que les rangs des témoins s’éclaircissent peu à peu, le Mémorial souhaite pouvoir apporter sa contribution non seulement à l’enseignement d’une histoire qui continue de hanter notre quotidien, mais aussi à l’éducation et à la réflexion sur la tolérance, la liberté et la démocratie à partir d’un crime, unique dans l’histoire de l’humanité.

Informations pratiques

Maison de l’Unesco - 7, place de Fontenoy - 75007 Paris - Tél. : 01 45 68 05 16

Invitation sur demande : 01 45 68 05 15 – e venements2@unesco.org

Entrée gratuite sur présentation d’une pièce d’identité, de 9h30 à 17h30

Mémorial de la Shoah - 17, rue Geoffroy l’Asnier - 75004 Paris

Tél. : 01 42-77 44 72 (standard et serveur vocal) - Fax. : 01 53 01 17 44

E-mail : contact@memorialdelashoah.org - Site Internet : www.memorialdelashoah.org

Entrée libre

Lire aussi sur Suite101 : Le Mémorial de la Shoah commémore la journée de la déportation

Sur le même sujet