45e fête des jonquilles à Gérardmer, dans les Vosges

En avril 2011, à Gérardmer, défile le plus grand corso fleuri de l'Est de la France : c'est une somptueuse et féerique fête.

Les jonquilles annoncent le printemps, et sont un des symboles de la ville de Gérardmer, située dans les Vosges et proche d’ Epinal .

La fête des jonquilles à Gérardmer est une manifestation florale exceptionnelle, qui a lieu le samedi 16 et le dimanche 17 avril 2011. Aux chars, se mêlent des formations musicales nationales et internationales qui ajouteront la note festive du Corso.

L’organisation mobilise toute la population et la cueillette incombe aux enfants du canton. Tout le monde joue le jeu et se met au travail pour que la fête des jonquilles à venir soit aussi mémorable que les années précédentes.

Découvrez "La Perle des Vosges"

Située au bord du plus grand lac des Vosges, Gérardmer est une station aussi bien équipée pour l’hiver que pour l’été. Le linge de maison et la toile des Vosges ont fait sa réputation.

La "ligne bleue" des Vosges n’est pas un mythe, vue de Gérardmer, centre touristique et cœur lorrain du massif. Les hautes Vosges doivent leur caractère à une vaste forêt de conifères, la deuxième en France après les Landes.

La fête des jonquilles à Gérardmer, une tradition née en 1934

En avril 1934, au cours d’une balade, quelques bons copains géromois ornent leurs motocyclettes des jaunes fleurettes de saison. Ils ne se doutaient pas des conséquences de l’engouement qu’ils allaient déclencher. La première fête des jonquilles est organisée le 22 avril 1935. Celle-ci a l’honneur de faire l’objet d’un article dans le journal L’Est Républicain .

La tradition de la fête des jonquilles perdure d’année en année. Quelques centaines de personnes, créent, soudent, clouent, agrafent et assemblent les éléments des chars qui défileront une fois parés de jonquilles, de mousses, de lichens, de branchage ou autres.

Tout est naturel et doit provenir de la nature. Sont ainsi construits de 20 à 30 chars, dont la "carcasse" est faite de treillis de fils de fer, qu’il s’agit d’habiller. Environ 350 000 fleurs sont nécessaires pour un char dit moyen.

Les sujets fixes décorés de jonquilles

Dès le samedi, veille de la fête, au cours de promenades à travers la ville et des environs, les visiteurs découvrent les nombreuses décorations et sujets fixes qui sont une des particularités de la manifestation.

Au détour d’une rue, d’un jardin, d’un balcon, ces nombreux sujets parés de jonquilles et mousses, à l’égal des chars, donnent un avant goût de la féerie du corso.

Temps fort de la fête des jonquilles : la "Nuit du piquage"

Précédant le prestigieux corso fleuri, la Nuit du piquage rassemble autour des carcasses, petits et grands, jeunes et moins jeunes, géromois et touristes qui devront piquer, trou par trou, le grillage destiné à recevoir les fleurs une à une.

Tous les visiteurs sont accueillis sur les sites de piquage afin de participer à ce temps fort et pittoresque. Toute la journée du samedi et la nuit de samedi à dimanche qui précédent le corso, chacun s’active dans une folle ambiance en décorant les chars.

Le défilé du corso fleuri : 17 avril 2011

Le dimanche, les chars sont exposés dès 10h sur le circuit, pour permettre de les admirer et de réaliser des photos souvenirs.

Puis à 14h30, le défilé débute au troisième coup de canon. Les visiteurs peuvent se promener dans les rues de la ville toute parée d'innombrables jonquilles. Des bancs et des tribunes sont prévus pour admirer le superbe corso composé de nombreux chars accompagnés de formations musicales nationales et internationales.

Informations pratiques

  • Office de Tourisme de Gérardmer
  • 4, place des Déportés - 88400 Gérardmer
  • Tél : 03 29 63 12 89

Sur le même sujet