A voir à Paris : "Léonard de Vinci, projets, dessins, machines"

La Cité des sciences présente jusqu'au 18 août 2013 ce peintre qui était aussi scientifique, ingénieur, sculpteur, architecte, botaniste et inventeur.

Léonard de Vinci, né à Vinci en 1452 et mort à Amboise en 1519, est considéré comme l’archétype de l’Homme de la Renaissance, sa curiosité insatiable rivalisait avec sa force de création.

L’exposition de la Cité des sciences et de l’industrie propose aux visiteurs un parcours présentant une quarantaine de ses machines, permettant de découvrir la pensée de cet homme dont le génie résidait surtout dans une méthode de travail d’une immense originalité.

Exceptionnellement mises à disposition par le Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Leonardo da Vinci di Milano, elles illustrent parfaitement les nombreuses recherches de leur auteur. D’une très grande qualité, elles ont été réalisées en Italie en 1952, à partir de manuscrits de Léonard de Vinci, pour son 500e anniversaire.

L’exposition met l’accent sur le rôle fondamental de l’observation

Il faut savoir que Léonard de Vinci, gaucher, écrivait à l’envers, aussi la lecture de ses manuscrits s’effectue en utilisant un miroir.

Les manuscrits, en question sont ceux où il a consigné méthodiquement ses notes et projets, au moyen de son écriture en miroir, mais avant tout dessiné le fruit de ses observations, qui témoignent le mieux de l’originalité de sa méthode de travail et du champ immense de sa curiosité.

L’exposition présente en vis-à-vis des réalisations contemporaines. Un prétexte pour le visiteur à une première mise en contexte de Léonard de Vinci et de son œuvre au sein de son époque.

L’exploration des différentes facettes de Léonard de Vinci s’effectue par l’observation (films, dispositifs multimédia interactifs...), le jeu (manipulations) mais aussi au fil d’un itinéraire de visite

Le visiteur poursuit la visite de l’exposition Léonard de Vinci, projets, dessins, machines vers un parcours marqué par six grandes thématiques :

  • Transformer le mouvement, le dessin comme méthode d’apprentissage

  • Préparer la guerre, en quête de renommée

  • S’inspirer du vivant

Naturalistes et chercheurs adeptes de cette démarche cherchent à résoudre de façon nouvelle des problèmes technologiques complexes par des dispositifs inspirés des êtres vivants, animaux ou végétaux.

  • Imaginer le vol

Son analyse des phénomènes naturels l’a amené ensuite à saisir le principe de la résistance de l’air, à renoncer au vol battu, et à privilégier le vol plané comme le montre le projet de planeur présenté dans cet espace.

  • Améliorer la fabrication, textile et tissus

Se confrontant aux différentes étapes de la production textile, il parvient à en automatiser certaines et à optimiser la transmission et la transformation du mouvement initial des machines, limitant ainsi le nombre d’opérateurs nécessaires à leur fonctionnement.

  • Unifier le savoir

Il passe de l’observation à l’élaboration de théories plus générales sur la nature et la vie, et nourrit son savoir de ses lectures attentives et de ses rencontres, alimentant ainsi une pensée transversale et flexible.

Renseignements pratiques

  • Cité des sciences et de l’industrie
  • 30, avenue Corentin-Cariou - 75019 Paris
  • 01 40 05 80 00
  • http://www.cite-sciences.fr/
  • Accès : cliquez ICI
  • Pour en savoir plus : cliquez ICI

Sur le même sujet