">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Loisirs & Sorties de Colette Weinstein

Chantilly fête le 400e anniversaire de la naissance de Le Nôtre

Du 12 avril au 7 juillet 2013, une exposition présente le célèbre jardinier : "André Le Nôtre et les jardins de Chantilly aux XVIIe et XVIIIe siècles".

Cette exposition proposée dans l’espace du Jeu de Paume, offre un nouveau regard sur le processus de création qui fit de Chantilly l’œuvre préférée de son concepteur, en s’appuyant sur des plans inédits

Grâce à une récente donation d’aquarelles et de dessins, le Domaine de Chantilly s’intéresse également à l’héritage d’André Le Nôtre (1613-1700). Pour la première fois, les jardins de Chantilly dévoileront tous leurs secrets : du génie du jardinier du roi, à ses transformations les plus récentes.

Le château de Chantilly est considéré comme un fleuron du patrimoine français.

Inclus dans un domaine de 7 800 hectares, le parc de Chantilly a été créé à l’initiative du Prince de Condé.

Exilé à Chantilly, Louis II de Bourbon, dit le Grand Condé, souhaitait concevoir un jardin capable de rivaliser avec Versailles et fit tout naturellement appel au jardinier du roi pour accomplir cette tâche. André Le Nôtre vint à Chantilly vers 1662, accompagné d’une véritable équipe, destinée à métamorphoser un site difficile.

Chantilly est le seul de ses jardins dont l’axe ne passe pas par le château. Utilisant les nombreuses sources et les déclivités naturelles du terrain, Le Nôtre décide de faire partir la grande perspective axiale de la terrasse, et réalise d’innombrables jeux d’eau.

Le dispositif qu’il conçoit est ainsi une source de surprise pour le visiteur qui n’en découvre les charmes qu’au fur et à mesure de sa progression.

Le Nôtre à Chantilly, un parcours d’exposition ludique

Grâce à une scénographie subtile, mêlant documents, correspondances, gravures, plans et peintures, l’exposition offre pour la première fois à Chantilly un panorama sur ses jardins et sur les fêtes dont ils furent l’écrin aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Au début du XVIIIe siècle le duc de Bourbon fait aménager un espace de jeux dans chacun des carrés du Petit Parc, créant d’innombrables attractions. Jeu de mail, jeu de passe, Roue de Fortune et Jeu d’Oie distraient ainsi ses illustres invités, à l’image de la reine Marie Leczinska qui séjourna à Chantilly en 1739.

Si ces aménagements ont disparu à la Révolution, le musée Condé en conserve des dessins inédits réalisés à l’aquarelle et à la plume. Egalement restaurée pour l’occasion, une maquette au 1/600e propose au public une nouvelle lecture de l’ensemble des réalisations du parc, à la fois ludique et interactive.

Les successeurs de Le Nôtre ont su conserver l’esprit novateur et le sublime du parc

Chantilly est, de ce fait, le seul parc d’Ile-de-France à pouvoir présenter quatre styles différents de jardins, démontrant la virtuosité des artistes paysagistes français :

  • Un jardin à la française du XVIIe siècle,
  • Un Petit Parc boisé du début du XVIIIe siècle où se trouvaient des jeux
  • Un jardin anglo-chinois (1774) et un Hameau (1775) qui a servi de modèle à celui de Marie-Antoinette (1783) au Petit Trianon de Versailles
  • Un jardin anglais du début du XIXe siècle.

Pour en savoir plus sur l'année Le Nôtre, lire

Source d’information et renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!