">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Culture de Colette Weinstein

"Eblouissants reflets" : 100 chefs d'œuvre impressionnistes

Le Musée des Beaux-Arts de Rouen présente du 29 avril au 30 septembre 2013, une exposition autour de la thématique du reflet dans l'eau.

Cette exposition est organisée par la Ville de Rouen / Musée des Beaux-Arts de Rouen et la Réunion des musées nationaux - Grand Palais dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste 2013.

Depuis l’époque classique, le thème du reflet est au cœur des interrogations artistiques. Au XIXe siècle, les impressionnistes vont utiliser le motif du plan d’eau, en perpétuelle métamorphose, pour représenter le caractère éphémère et transitoire de la réalité.

C’est autour du motif du plan d’eau que s’accomplissent en définitive les grandes évolutions picturales de la modernité.

"Eblouissants reflets" réunit pour la première fois les grands noms du mouvement impressionniste autour de la thématique du reflet dans l’eau

Avec plus de cent chefs d’œuvres en provenance du monde entier, parmi lesquelles 40 toiles de Monet et 16 de Sisley, ainsi qu’un exceptionnel ensemble de photographies historiques et de dessins, l’exposition dévoile ce grand enjeu esthétique qu’est le reflet moderne.

Depuis l’époque classique, le thème du reflet est au cœur des interrogations artistiques. Le motif du plan d’eau, cette surface colorée perpétuellement mobile où se réfléchissent le paysage, les voiles et le ciel, traverse toute l’histoire de l’impressionnisme.

Narcisses autant que philosophes, les peintres se sont montrés fascinés par ce phénomène optique qui leur restitue, mieux que ne sauraient le faire leurs pinceaux, une image inversée d’eux-mêmes et du monde.

La Seine a tenue dans l’œuvre des grands peintres impressionnistes une place extraordinaire

La question des reflets nourrit chez Monet une réflexion particulièrement riche, depuis la Grenouillère de 1869 aux séries des Peupliers, des Ponts japonais du bassin de Giverny pour s’achever sur le motif des Nymphéas, motif inlassablement repris jusqu’à ses ultimes années.

Les fondements même de l’impressionnisme ne se trouvent-ils pas dans ses toiles havraises de 1872, et le reflet singulier d’un tableau devenu icône, Impression, soleil levant ?

Le zigzag rouge orangé, tel une écriture calligraphique de la lumière, souligne si besoin était que la réponse des artistes aux mutations de la société est avant tout picturale.

Les découvertes de la science, les progrès de l’assainissement, l’émergence des loisirs, tout concourt à ériger le motif du reflet comme symptôme d’une société en plein bouleversement

La question des reflets nourrit chez Monet une réflexion particulièrement riche, que ce soit le long de la Seine, sur la côte Normande, ou encore dans ses voyages aux Pays-Bas et à Venise. Retranché à Giverny à la fin de sa vie, il se consacre à la série des Nymphéas.

Le reflet changeant de l’eau devient pour les générations suivantes le lieu du renouvellement de la peinture : il gagne sa densité avec Cézanne, sa rigueur avec Seurat, il est libératoire chez Signac.

Au même moment, la photographie naissante se préoccupe à son tour de cette question, comme le montrent les recherches pionnières de Le Gray, Marville, Steichen, Emerson ou encore Atget.

Source d’information et renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!