">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Loisirs & Sorties de Colette Weinstein

Exposition à Martigny, en Suisse "Modigliani et l'école de Paris"

Du 21 juin au 24 novembre 2013, cette présentation est centrée sur le développement de l'œuvre d'Amedeo Modigliani de son arrivée à Paris jusqu'à sa mort.

L'exposition marque une nouvelle collaboration fructueuse entre la Fondation Pierre Gianadda et le Centre George Pompidou.

Elle fait bien sûr la part belle aux artistes de l’École de Paris, peintres et sculpteurs venus pour la plupart d’Europe centrale, qui ont contribué à faire de Paris le principal foyer de création artistique du moment et une capitale internationale de l’avant-garde.

L’œuvre de Modigliani (1884 - 1920) est présentée comme la synthèse des deux cultures et des deux univers formels à l’articulation desquels il évolue : d’une part, la tradition du portrait, maintenue vivace, d’autre part la révolution esthétique du cubisme.

Ce qui est désignée plus tard par le terme générique "École de Paris" est en fait une communauté composite

Des artistes espagnols, italiens, portugais, russes, roumains, bulgares, allemands, anglais, américains, mexicains, brésiliens, japonais, etc., s’amalgament aux artistes et aux courants artistiques français, dont ils vont modifier profondément le panorama comme le mode de vie.

C’est ce contexte que Modigliani découvre lorsqu’il s’installe dans son premier atelier parisien rue Caulaincourt, situé à proximité du Bateau-lavoir, un ensemble d’ateliers où les adeptes du cubisme sont réunis autour de Picasso et Juan Gris.

Il rencontre d’autres artistes à Montmartre puis à Montparnasse, où il s’installe en 1909, dans la très animée cité Falguière, et ensuite à la Ruche, ainsi que dans les cafés et cabarets qu’il fréquente assidûment. Parmi les poètes, Max Jacob, Blaise Cendrars et Jean Cocteau font partie de son entourage proche.

Comme tous les nouveaux arrivants, Modigliani fait de nombreuses rencontres, dans les cafés de Montmartre

Autoportraits, portraits des membres de la famille, des amis, d’autres groupes, caractérisent la production de ces artistes, qui adaptent cette iconographie aux différents crédos modernes auxquels ils se rattachent.

C’est ce trait qui a engagé certains critiques à évoquer la proximité artistique de Modigliani avec les artistes juifs de l’École de Paris qui, à la Ruche, forment une communauté très vivante. À la différence de nombre de ses amis, comme Utrillo qui en fait un thème exclusif, le paysage n’a pratiquement aucune place dans son œuvre, qu’il soit naturel, urbain ou domestique.

Les œuvres des artistes arrivés en France au début du XXe siècle, tels que Chaïm Soutine, Jules Pascin, Marc Chagall ou Moïse Kisling, véhiculent des esthétiques différentes, marquées par l’expressionnisme et un primitivisme inspiré de leur culture populaire locale.

L'exposition s’attache tout particulièrement à l’amitié de Modigliani et de Constantin Brancusi

Modigliani rencontre Brancusi en 1909. La visite de l’atelier du sculpteur roumain, puis ses premiers pas sur la trace de son nouvel ami constituent un élément majeur dans le développement de son œuvre.

Brancusi lui trouve bientôt un atelier mitoyen au rez-de-chaussée du 14 cité Falguière, derrière Montparnasse, et l’initie à la pierre. En sculpture, Modigliani se reconnaît pour aînés l’Italien Medardo Rosso et bien sûr le maître Auguste Rodin qui vient de s’installer dans l’hôtel Biron.

Modigliani a créé très peu de sculptures dans l’ensemble de sa carrière, mais celles-ci figurent parmi ses œuvres les plus abouties

Une salle entière de l’exposition, est consacrée aux sculptures des deux artistes et de leurs amis modernistes, Jacques Lipchitz, Ossip Zadkine et Henri Laurens.

Une Tête en pierre (1908-1910) présente dans l’exposition à la Fondation Gianadda, pourrait être attribuée à cette période, c'est l’un des rares exemples connus des premières sculptures de Modigliani qui aurait détruit une grande partie de ses premiers essais.

La seconde sculpture de Modigliani qui est présentée appartient au groupe des Têtes sculptées aux visages minces et aux cous allongés.

Renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!